www.zejournal.mobi
Samedi, 13 Juill. 2024

Christophe Deloire est mort à 53 ans d’un cancer foudroyant

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Lundi, 10 Juin 2024 - 12h56

Attention, corrélation n’est pas causalité !

Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières, est mort d’un cancer foudroyant, à 53 ans. Nous le regrettons, mais nous préférons interpréter cela comme une fable pédagogique de type darwinienne : à courir après les fausses nouvelles, traquer les « infodémies » et vouloir censurer les pensées iconoclastes, on finit par mourir bêtement de ce que l’on n’a pas su voir. Comme nous le disait l’autre jour le curé de la paroisse : « tu périras par où tu pèches ». Pour Christophe Deloire, on peut désormais l’affirmer, la messe est dite.

Cependant, nous sommes certainement un peu complotistes, parce que ce qui a tué Christophe Deloire, c’est peut-être la rude confrontation qu’il a vécue sur CNews le 14 février dernier, en pleine Saint Valentin. Le baiser de la mort, peut-être.

N’empêche que c’est bien ce même Christophe Deloire qui faisait la chasse au film documentaire « Hold Up » en 2021. Erreur ! Il aurait eu avantage à le visionner, et plutôt deux fois qu’une :

"Reporters sans frontières vient de porter plainte contre Facebook France à qui il reproche de ne rien faire pour lutter contre les discours haineux et contre la désinformation, notamment au sujet de l’épidémie de Covid. "Nous avons porté plainte pour Facebook France et Facebook Irlande, car lorsqu’on s’inscrit, c’est auprès de ce dernier" explique le patron de RSF : "Ce que nous reprochons c’est une pratique commerciale trompeuse. Ses engagements ne sont pas remplis : Facebook prétend diffuser des informations fiables : c’est faux. En période de pandémie, Facebook a abondamment diffusé le film ’Hold up’, parfois étiqueté ’informations fausses’, mais parfois ce n’est pas le cas. Il ne faut certainement pas que Facebook soit responsable de ses contenus, ce serait dangereux et cela ferait du patron de Facebook une sorte de rédacteur en chef mondial".

Source  : Radio France, 23 mars 2021

Il faisait la chasse aussi aux dirigeants faisant la promotion de l’hydroxychloroquine ou de l’ivermectine. Nouvelle erreur !

Les présidents Jair Bolsonaro au Brésil (111e, − 4) et Nicolas Maduro au Venezuela (148e, − 1) ont ainsi « fait la promotion de médicaments dont l’efficacité n’a jamais été prouvée par le monde médical », rappelle l’ONG.

Source  : Le Monde, 20 avril 2021

Son obsession, en pleine pandémie : la chasse à l’infodémie, une sorte de pandémie d’informations. Comprendre de fausses informations.

Et c’est encore le secrétaire général d’une association promouvant la liberté de la presse qui, non content de vouloir faire taire les voix dissidentes lors d’une crise sanitaire fleurant bon la dictature, a aussi indirectement appelé à la censure d’un média (et ses journalistes, donc) russe, sous prétexte de propagande.

Mais tout média étant quelque part un vecteur de propagande, le ménage va être long. Cependant, la nature a finalement préféré se séparer du technicien de surface lui-même. Plus rapide et plus efficace !


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...