www.zejournal.mobi
Lundi, 27 Mai 2024

Retraites : face à l’effondrement des naissances, la caste accélère le Grand Remplacement

Auteur : Éric Verhaeghe | Editeur : Walt | Lundi, 08 Avr. 2024 - 21h33

Le Courrier alerte depuis plusieurs mois sur l’effondrement des naissances et sur ses conséquences dangereuses en matière de retraites. La semaine dernière, le Conseil d’Orientation des retraites a proposé une astuce pour mettre la poussière sous le tapis : ouvrir largement les frontières pour compenser la baisse des naissances par l’immigration. On ne pouvait mieux résumer l’accord tacite entre le bloc conformiste et la caste pour sauver les avantages de l’Etat-Providence grâce à un Grand Remplacement. Plutôt disparaître dans le confort qu’exister dans l’effort ! Telle est la devise des avachis qui renoncent à faire des enfants pour le plus grand bonheur d’une élite dirigeante qui utilise la “solidarité” pour mieux contrôler les masses.

Nous l’avons écrit fréquemment : l’effondrement de la natalité qui se produit depuis la campagne de vaccination à l’ARN Messager (nous n’entrons pas ici dans le débat interminable sur l’existence d’un lien de causalité entre les deux phénomènes et laissons chacun libre de son interprétation) menace directement la retraite par répartition, tout particulièrement telle qu’elle est conçue en France (c’est-à-dire organisée par un monopole d’Etat à adhésion obligatoire).

Dans la pratique, il n’est pas possible d’équilibrer le régime de retraite si le nombre de cotisants rapporté au nombre de bénéficiaires diminue. Cette baisse est pourtant bel et bien enclenchée, comme le montre une note du Conseil d’Orientation des retraites.

A l’horizon de 2035, la France comptera moins de cotisants pour un retraité. Cette proportion est insoutenable dans la durée sans une dégradation forte du niveau des retraites. Rappelons que la proportion était deux fois plus importante (4 cotisants pour 1 retraité) en 1990.

Le COR a toutefois trouvé une astuce pour rassurer tout le monde et limiter les dégâts à long terme : préconiser un solde migratoire “haut” face à une natalité basse.

Autrement dit, pour compenser l’effondrement des naissances, on fait venir des étrangers.

Le Grand Remplacement est donc en marche, qui suscitera beaucoup de commentaires. Voici ce qu’écrit le COR :

Concrètement, on amortit le choc en laissant entrer bon an mal an 125.000 étrangers chaque année, chiffre jamais atteint avant les années Macron (officiellement du moins).

Plusieurs points sont à retenir ici :

  • la préservation de la retraite par répartition comme monopole d’Etat est un enjeu capital à la fois pour la caste et pour le bloc conformiste qui veut préserver ses “zaki sociaux”
  • cette préservation se fera coûte-que-coûte, y compris au prix de la conservation de notre identité
  • la caste porte une lourde responsabilité dans ce choix : pour préserver un Etat-Providence qui lui permet d’apprivoiser les masses, elle est prête à tous les renoncements
  • le bloc conformiste, zemmouriste compris, est également prêt à toutes les lâchetés pour préserver des acquis au prix du moindre d’effort
  • l’avachissement français, dont le zemmourisme est le pote-étendard, triomphe : on dénigre les immigrés, on dénonce la fraude sociale en Algérie, mais on ne fait plus d’enfants et on refuse de travailler plus pour être indépendant des réservoirs démographiques africains

Rappelons que le Courrier préconise depuis longtemps :

  • une ouverture de la répartition à la concurrence
  • l’instauration d’un mix entre un régime de base par répartition et un régime complémentaire par capitalisation

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...