www.zejournal.mobi
Samedi, 03 Déc. 2022

Une élection présidentielle pour quelle démocratie ?

Auteur : Jean-Yves Jézéquel | Editeur : Walt | Mardi, 19 Avr. 2022 - 11h04

Le discours de Sieyès du 7 septembre 1789 était pourtant simple à comprendre : « Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants. »

Il a fallu que l’essentiel des libertés publiques et individuelles soient annulées, interdites, censurées, en France, par la seule volonté du Triumvirat (Young Global Leaders) Sarkozy, Hollande et Macron, pour que les Français réalisent enfin qu’ils n’étaient pas en démocratie, qu’ils n’ont jamais été en démocratie ! Des siècles après le discours de Sieyès ils ne savaient pas encore que la France n’était pas une démocratie ! 

Dans une démocratie, c’est le peuple qui commande et c’est l’Etat qui obéit : l’Etat Nation est supérieur à L’Etat dit « profond » ou jacobin, aux appareils d’Etat, aux institutions chargées d’organiser la vie de la Nation et de veiller aux intérêts du bien commun ! Dans une vraie démocratie ceux qui ont des responsabilités doivent commander en obéissant. S’ils n’obéissent pas le peuple les vire sans attendre plus longtemps. Ce modèle de démocratie n’a rien à voir avec la France jacobine…

Combien de fois, dans votre vie, vous avez entendu rabâcher que la France était une démocratie ? C’est constamment que les politiques et les manipulateurs de l’opinion publique, comme les journalistes radoteurs, nous rappellent sans cesse qu’on est « en démocratie » ! Nous n’avons jamais été en démocratie en France : c’est écrit noir sur blanc dans les textes fondateurs de la République française, comme ce texte de Sieyès l’exprime si lumineusement. 

De plus l’Etat jacobin a passé son temps, depuis qu’il existe, à infantiliser les Français en les traitant dernièrement de « Gaulois réfractaires » auxquels il faut imposer des lois depuis le centralisme parisien hors des réalités concernant les Français ! Vous avez déjà rencontré un politicien ou un journaliste cultivé qui connaîtrait vraiment l’histoire ? Personnellement je n’ai jamais rencontré ce type de personne, ni dans la caste des guignols de la politique, ni dans celle des arriérés mentaux du journalisme « élitiste » ! 

Pour Hegel, c’est le propre du peuple que de n’être pas en condition de se gouverner par lui-même : étant « la partie qui ne sait pas ce qu’elle veut », il doit, du fait de son ignorance, s’en remettre aux « fonctionnaires supérieurs », seuls capables d’agir dans l’intérêt général. Pour Hegel, « savoir ce que l’on veut (…) cela est le fruit d’une connaissance et d’une intelligence profondes, qui justement ne sont pas ce qui caractérise le peuple (…) (les hauts fonctionnaires, énarques et autres), ou « fonctionnaires supérieurs » possèdent nécessairement une intelligence supérieure plus profonde et plus vaste de la nature des institutions et des besoins de l’État et en plus une habileté et une habitude plus grandes de ces affaires. » (Cf., Philosophie du Droit, 301, cité par Weil Éric, Hegel et l’État, Paris, Vrin, 2002, p. 65.)

En résumé, selon ces grands penseurs qui font référence, le peuple est stupide, débile, arriéré, voir ignorant et inepte, par conséquent, « inutile » ou « substituable » ! Voilà sur quoi sont basées les postures d’arrogance des dominants qui se croient « supérieurs » aux dominés, avec le droit « naturel » de les tyranniser à souhait ! Macron vient de passer ces cinq dernières années à mettre en application cette conception du pouvoir !

Aujourd’hui, le pouvoir des experts n’a fait que s’amplifier à cause de cette posture. Qu’ils soient les serviteurs de la planification étatique ou portés à favoriser la religion de marché, ils sont les agents du monde de l’Économisme marchand, de l’aménagement des territoires et du dressage des populations qui doivent se soumettre. Dans ce contexte, les mécanismes dits « démocratiques » assurant le choix des gouvernants et des représentants ne font que légitimer un dessaisissement total de la souveraineté collective.

L’État n’est pas autre chose qu’un appareil de capture de la puissance collective – laquelle n’est dénommée « souveraineté » et située en principe dans le peuple que pour mieux garantir que ce dernier en soit pratiquement dépossédé. L’État est donc cette machine à consolider la séparation entre gouvernants et gouvernés, à produire l’absence du peuple, afin d’accroître sa soumission à des normes de vie hétéronomes, qui sont, aujourd’hui, celles du monde de l’Économie ultra libérale. 

En résumé, l’Etat est une organisation mafieuse qui s’est imposée à toutes les autres mafias, qu’il a réussi à criminaliser et à éliminer, lui-même étant par conséquent le pire des criminels et la pire des mafias.

(Sur l’incompatibilité entre État et démocratie, voir Abensour Miguel, La démocratie contre l’État. Marx et le moment machiavélien, Paris, Le Félin, 2004 et Pour une philosophie politique critique, Paris, Sens & Tonka, 2009. Voir également Clastres Pierre, La société contre l’État, Paris, Minuit, 1974) 

En 2015, Claire Séverac publiait son livre « La guerre Secrète contre les Peuples » aux éditions Kontre Kulture, Elie et Mado. Elle mourrait le 25 décembre 2016. Peu de temps avant sa mort, elle écrivait à un ami en lui expliquant qu’elle allait mourir très prochainement car elle avait découvert qu’on l’avait empoisonnée à son insu et que cet empoisonnement était à l’origine du cancer foudroyant qui la tuait …

Dans son livre, très abondamment documenté, elle démontrait que tous ceux qui s’approchaient de trop près de ce qui était en cours pour l’élimination d’une grande partie de l’humanité, jugée excédentaire par les « élites » du mondialisme, étaient tous éliminés par les services secrets des gouvernements.

Tous les lanceurs d’alerte, que ce soit des Julien Assange ou des Snowden, ou des Claire Séverac, étaient menacés par les services spéciaux des Etats profonds, des appareils d’Etat aux mains des « élites » mondialistes, comme ceux qui caractérisent les appareils de l’Etat jacobin en France, qui sont des organisations criminelles mafieuses pas du tout soucieuses de la protection des intérêts du bien commun,  mais soucieuses des intérêts des « oligarchies » au service exclusif de cette classe des « élites » digitalo-financières, scientifiques, industrielle, politiques,  ne pensant qu’au triomphe absolu du profit et de la richesse pour le contrôle lui aussi absolu d’une population réduite au strict nécessaire et à une proportion facile à maintenir dans un esclavage et une soumission infaillible : l’ère du transhumanisme pour un Nouvel Ordre Mondial. 

Les Etats Nations sont pour cela niés, démantelés par les combines comme celles de la création de l’Union Européenne, de l’UNASUR, de l’Union Eurasienne, de l’Union Africaine, qui représentent bien ce projet d’éradication de toutes les identités nationales et de toute souveraineté possible des peuples. 

Claire Séverac avait déniché les informations sensibles sur les épandages qui sont faits partout dans le monde et que l’on appelle « chemtrails », également sur les manipulations génétiques, sur les OGM, sur les armes électromagnétiques, le projet HAARP etc…

Dès que l’on aborde ces questions de criminalité des gouvernements terroristes mafieux, les troupeaux de crétins qui bêlent habituellement en chœur au rythme de la propagande, sans rien savoir sur ces questions, et à l’instar des pervers qui les manipulent, utilisent contre les lucides – les informés, les gens encore munis d’esprit critique, de raison et de conscience -, la formule magique de l’accusation arbitraire de « complotiste » ! 

Cette expression bélier pour abruti ou demeuré, permet à celui qui l’utilise de s’exempter du devoir d’argumenter, d’apporter une explication légitimant sa réaction congénitale de défenseur de l’oppresseur. Celui qui se précipite dans le recours à l’expression « complotiste », c’est celui qui est à court d’arguments, qui ne peut ni justifier ni prouver le contraire de ce que dit le lanceur d’alerte ayant quant à lui toutes les preuves en mains!

En traitant quelqu’un de « complotiste » on met fin à toute discussion possible, puisque l’accusation implique en soi la nécessaire absence de preuves contraires ! S’il y avait des preuves et des arguments solides contraires, il y aurait dialogue, avec les informations permettant la contestation argumentée ! Dès qu’on recourt au terme « complotisme », cela signifie que le « complotiste » est très certainement bien informé et qu’il faut le faire taire le plus vite possible.

C’est ce qui est arrivé à des Assange, à des Snowden, à des Séverac et à beaucoup d’autres …

Le programme du Nouvel Ordre Mondial est celui qui organise le transhumanisme, un nouveau féodalisme au profit d’une oligarchie de prédateurs qui s’est emparée du pouvoir spécialement en Occident. Le Forum Economique Mondial de Davos, avec ses gourous de service, a organisé la « fabrique » des « Young Global Leaders » qui ont été « infiltrés » dans toutes les présidences des Etats occidentaux et mis au service des « élites » mondialistes digitalo-financières et stato-financières. Leur objectif est d’enterrer les Etats Nations et de lancer le programme d’un génocide déguisé nécessaire à ce néo-féodalisme du Nouvel Ordre Mondial désireux d’éliminer tous les « inutiles » par ce programme eugéniste inhérent à l’objectif recherché.  Le petit nombre des « élites », dominant enfin une humanité réduite à une portion d’esclaves qui seront conditionnés de telle sorte que toute perturbation provoquée par cette classe tolérée et dominée ne sera plus possible, régnera sans partage sur ce petit nombre d’humains, environ 500 millions de personnes exclusivement dédiées au service exclusif de leurs maîtres !

C’est la raison des épandages, des fausses pandémies, des faux vaccins, du narratif de la doxa du système, des censures acharnées, des interdits, des poursuites, des persécutions, des arrestations, des détentions, des éliminations, des mesures qui ne peuvent qu’entraîner un maximum de morts, but recherché comme l’indique le monument du « Georgia Guidestones » érigé aux USA en 1980 !

Selon ce monument, l’humanité doit être réduite à 500 millions d’habitants ; il faut passer au transhumanisme pour pouvoir contrôler radicalement les conditions du néo-féodalisme programmé.

Claire Séverac avait dressé une liste très complète des acteurs œuvrant à l’élaboration de ces techniques et de tous les moyens nécessaires pour arriver sans tarder à l’objectif recherché.

Le Nouvel Ordre Mondial nécessite le génocide de la plus grande partie de l’humanité. Il nécessite l’élimination de tous les « inutiles », ceux qui ne pourront pas entrer dans le programme du « transhumanisme » et devenir des humains robots, capables de s’adapter en permanence à des tâches nouvelles… Il est donc nécessaire de soumettre tout individu à cette programmation génocidaire. C’est la volonté farouche et la déclaration d’intention de Macron qui va « emmerder affectueusement » tous ceux qui résistent à la « vaccination », ce génocide déguisé. Voilà l’essentiel du programme de Macron !

Tout individu qui survivra à cette euthanasie planétaire programmée, sera un déraciné, psychologiquement déstructuré, errant à travers un monde uniformisé, formaté pour une seule vie possible et soumis aux maîtres qui feront de lui ce qu’ils voudront.

Le Nouvel Ordre Mondial veut le sacrifice impitoyable du grand nombre, même dans la souffrance s’il le faut ; il veut la soumission de tous les peuples à ses programmes eugénistes et toutes les nations récalcitrantes devront subir le feu nucléaire déjà prévu par les ordures qui ont fomenté la situation actuelle contre la Russie pour la simple raison qu’elle s’est montrée rebelle à ce projet de domination mondiale !

Claire Séverac nous a révélé le sens de ces manipulations génétiques concernant les hommes et les plantes, le but recherché par la géo-ingénierie… Elle nous a parlé et annoncé dans son livre de 2015, ce qui était fait autour du SARS et comment cette préparation virale nous concernerait prochainement : 4 ans plus tard nous y étions en effet !

Les Russes ont découvert les laboratoires d’armes biologiques spécialement construits en Ukraine, par les mêmes auteurs de ce programme mondialiste, pour la préparation du génocide massif des Slaves. Des preuves s’accumulent en ce moment même compte tenu de ce qui a été découvert en Ukraine par les experts Russes en armes biologiques.

Le 25 février, un responsable américain d’un programme gouvernemental de surveillance des menaces, notamment nucléaires et biologiques, avait jugé que le risque posé par les agents pathogènes stockés dans ces laboratoires augmenterait si ces sites subissaient des dommages. Bulletin of the Atomic Scientists. Selon ce responsable, les Etats-Unis auraient collaboré avec 26 sites ukrainiens, et fourniraient « un soutien matériel direct » à six d’entre eux. Victoria Nuland, la sous-secrétaire d’Etat américain, craignait elle-même que les laboratoires sous leur direction tombent entre les mains des Russes et que pour cela il fallait faire disparaître le plus vite possible tous les documents compromettants

 Il est inutile d’écouter les cris hystériques des accusateurs habituels hurlant au « complotisme », puisque les preuves sont là. La propagande mensongère peut se déchaîner tant qu’elle veut en allant toujours plus loin dans son délire mensonger. 

La vérité est dite, elle est connue, elle est divulguée et les pervers, les menteurs, les criminels à la tête des pouvoirs en Occident, contre l’avis et le désir des peuples, sont également clairement identifiés !

Après avoir évoqué tout cela, à quel candidat pourrait-on se vouer ? Qui pouvons-nous élire le 24 avril prochain ? Lequel des deux candidats a-t-il compris que le discours de Sieyès était caduc pour la France ? Lequel des deux est disposé à renoncer à cette criminalité inouïe des Appareils de l’Etat jacobin ? Lequel des deux candidats a-t-il une conscience et une éthique responsable ? Lequel des deux peut réellement commander en obéissant aux volontés du peuple français ? 


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé