www.zejournal.mobi
Jeudi, 26 Mai 2022

Un virologue de renom met en garde contre « l’effondrement de notre système de santé » en raison des complications suite aux vaccinations anti-COVID

Auteur : Pierre-Alain Depauw | Editeur : Walt | Mardi, 07 Déc. 2021 - 15h17

Le Dr Geert Vanden Bossche, virologue renommé et ancien cadre supérieur de la Fondation Bill et Melinda Gates, a mis en garde contre les dommages causés au système immunitaire des vaccinés et les conséquences inévitables et graves qui en résulteront. Il a encouragé les non vaccinés à « rester non vaccinés » et a prédit un inévitable « effondrement de notre système de santé » en raison de complications de santé chez les vaccinés.

Le Dr Geert Vanden Bossche, autrefois directeur principal de programme pour l’Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination ( GAVI ), et qui a été considéré comme l’un des créateurs de vaccins les plus talentueux au monde, a publié une vidéo « Message to Austria » à destination des participants un grand rassemblement à Vienne contre les nouvelles mesures sanitaires.

En priorité, il a répété au public : « Jamais, jamais – ne permettez à quoi que ce soit, ou à quiconque, d’interférer ou de supprimer votre système immunitaire inné », qui est la première ligne de défense que les êtres humains ont pour combattre toutes les infections.

Selon le Dr Vanden Bossche, les « anticorps vaccinaux », qui sont induits par les vaccins anti-COVID-19 actuels, suppriment l’immunité innée et ils « ne peuvent pas la remplacer » car ils perdent rapidement de leur efficacité et ne peuvent empêcher l’infection ou la transmission du virus.

Ainsi, ces injections expérimentales, contrairement à l’immunité innée, « ne contribuent pas à l’immunité collective », a-t-il déclaré.

Cette réalité est plus importante encore dans le cas des enfants dont «l’immunité innée peut? facilement ?être supprimée par les anticorps vaccinaux» car leurs «anticorps sont si jeunes qu’ils peuvent facilement être supplantés par les anticorps vaccinaux», a-t-il déclaré.

Et comme les enfants sont protégés de nombreuses maladies (dont le Covid) par leur immunité innée, sa suppression par ces « vaccins » les expose à bien plus de dangers, et « pourrait même conduire à des maladies auto-immunes », a averti l’expert.

Par conséquent, injecter aux enfants ces agents biologiques « est? absolument ?interdit ! » dit le virologue. « Nous ne pouvons pas vacciner nos enfants avec ces vaccins. »

Au sujet des adultes déjà vaccinés, le spécialiste en microbiologie a déclaré que la suppression de l’immunité innée s’est déjà révélée être un problème dans cette population. « Ils vont en effet avoir du mal à contrôler un certain nombre de maladies », dont le COVID-19.

Pourtant, étant donné que leurs anticorps innés ont déjà été formés au cours d’années d’adaptation et de maturation, il a déclaré « qu’ils sont généralement plus résistants aux anticorps vaccinaux » que ceux des enfants.

Cependant, cette résilience peut être encore détériorée par des injections supplémentaires, et le Dr Vanden Bossche prévient donc que donner des rappels à ces individus déjà « vaccinés » « est absolument insensé ! Cela ne fera qu’augmenter encore la pression immunitaire des anticorps vaccinaux sur leur immunité innée. » Ainsi, les injections de rappel sont « un non-sens absolu ! C’est dangereux et il ne faut pas le faire !

Quant aux non vaccinés, le médecin belge a expliqué pourquoi ils s’en sortiraient beaucoup mieux, en les répartissant d’abord en trois catégories :

. Ceux qui n’ont présenté aucun symptôme, qui sont « très probablement simplement protégés par leurs anticorps innés » ;
. Ceux qui ont présenté des symptômes bénins, n’ayant pas à rester au lit pendant un certain temps ;
. Ceux qui se sont remis de la maladie et peuvent même en avoir eu un cas grave.

En raison de ce qu’il a appelé la « pression infectieuse élevée » du variant Delta, les systèmes immunitaires innés respectifs de ces non vaccinés peuvent maintenant avoir à lutter un peu plus, et ainsi la première catégorie peut présenter des symptômes bénins, la seconde, modérée, et la troisième peut avoir « une certaine sensibilité plus élevée à certaines autres maladies. Par exemple, la grippe ou le rhume.

« Mais très, très important, tous sont protégés », a-t-il déclaré. « Ils sont toujours protégés contre les maladies graves et la majorité d’entre eux seront protégés contre les maladies très légères ou modérées. »

C’est le cas, d’autant plus, a déclaré le virologue, que le COVID-19 « n’est pas une maladie des personnes en bonne santé. Les personnes en bonne santé ont un système immunitaire inné sain qui peut faire face à un certain nombre de virus respiratoires sans aucun problème. Ces personnes sont non seulement protégées contre la maladie, mais elles peuvent même, dans de nombreux cas, prévenir l’infection. »

Les vaccins «servent en quelque sorte de terreau fertile pour le virus»

Par conséquent, afin de maintenir leur système immunitaire inné sain comme protection contre le COVID-19 et de nombreuses autres maladies, le Dr Vanden Bossche a proposé les trois exigences suivantes aux non vaccinés :

. « Pour l’amour de Dieu , restez non vacciné ! Ils devraient rester? non vaccinés ; »
. « Prenez soin de votre immunité innée, ce qui signifie prendre soin de votre santé … si vous faites cela et que vous n’êtes pas vacciné, vous serez épargné d’une maladie grave sans aucun vaccin. Le vaccin ferait le contraire ;
. Les personnes souffrant de comorbidités ou de maladies sous-jacentes « devraient faire attention aux contacts ».
Pour cette troisième catégorie de personnes les plus vulnérables, le médecin a déclaré : « Il ne s’agit pas de discriminer les vaccinés, mais les non-vaccinés devraient surtout éviter tout contact avec les vaccinés à ce stade.

« Les vaccins sont maintenant, et cela ne fait aucun doute , ce qui sert vraiment de terreau fertile? pour le virus », a-t-il déclaré. « Nous devons avoir une protection supplémentaire pour ceux qui ont des maladies sous-jacentes. Ne les vaccinez pas, mais évitez en fait de les exposer à une pression infectieuse élevée. »

Les problèmes de santé chez les vaccinés «conduiront inévitablement à un effondrement de notre système de santé»

Il a encouragé ses auditeurs autrichiens à dire que le seul combat est « le combat pour votre santé, et ne pas se faire vacciner ». En accomplissant cela, toutes les autres mesures ne seront pas durables.

Bien qu’il ait exprimé une grande inquiétude pour « les vaccinés », déclarant « nous devons les aider autant que possible car ils auront besoin d’un traitement intensif dans de nombreux cas », il a observé que le pourcentage de ce groupe actuellement hospitalisé « est maintenant en constante augmentation . Alors que de plus en plus, avec l’entraînement du système immunitaire inné, avec plus d’exposition au virus, de plus en plus de personnes non vaccinées sont protégées.

« Cela conduira inévitablement – ??et je ne suis pas un prédicateur apocalyptique – mais cela conduira inévitablement à un effondrement de notre système de santé. Il ne peut en être autrement », a-t-il déclaré.

« La force se trouve dans la sérénité »

Cependant, en terminant, le virologue avait un message d’espoir, déclarant que les mesures de confinement « ne sont pas durables » et ne peuvent pas durer « longtemps ». Il les a encouragés à « rester calmes », partageant un dicton allemand qui se traduit par « La force se trouve dans la sérénité ».


- Source : MPI

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé