www.zejournal.mobi
Jeudi, 09 Déc. 2021

Des policiers australiens pulvérisent brutalement une vieille femme à terre

Auteur : ASR | Editeur : Walt | Mercredi, 22 Sept. 2021 - 09h10

Une Australienne âgée et fragile est battue jusqu’au sang et aspergée de poivre par la police lors d’une manifestation contre le confinement.

Une fragile septuagénaire a été brutalement agressée par la police de Melbourne et aspergée de gaz poivré pour avoir commis le « crime » de participer à une manifestation pacifique de confinement samedi. 

Dans une vidéo troublante, on peut voir la femme tenant un drapeau australien et se tenant sur la route face à un groupe de policiers en approche. Un policier bouscule violemment la femme sans défense, la faisant s’écraser au sol. Un autre policier l’asperge ensuite de gaz poivré au visage, alors qu’elle gît blessée et immobile sur le sol.

Les vidéos de l’attaque sous plusieurs angles sont devenues virales sur les médias sociaux ce week-end, des milliers d’Australiens accusant les policiers de Melbourne de brutalité policière.

Le député australien Craig Kelly a qualifié l’attaque de « méprisable », « dégoûtante » et « ILLEGALE », et a tweeté : « Ce n’est pas mon Australie… Nous ne pouvons pas accepter que la police australienne pousse au sol une femme non armée de 70 ans (ou toute autre personne) qui ne présente aucune menace, puis que deux agents l’aspergent de gaz poivré au visage alors qu’elle est au sol. »

L’ancien sénateur de la Nouvelle-Galles du Sud David Leyonhjelm a également condamné l’attaque, qualifiant les officiers de « lâches », tandis que le journaliste Ky Chow a écrit : « J’ai regardé plusieurs vidéos de cela, et il est difficile de voir comment les policiers de Vic défendent cela ».

Plusieurs autres incidents de violence entre la police et les manifestants ont éclaté au cours de la manifestation de samedi à Melbourne et 235 personnes auraient été arrêtées.

La police de Melbourne a également été filmée en train d’asperger de gaz poivré des dizaines d’autres Australiens qui participaient à la « manifestation non autorisée ».

Melbourne et Sydney ont toutes deux connu des protestations répétées au cours des derniers mois en réponse aux restrictions de fermeture de Covid-19 dans les deux villes. En août, un homme de l’État de Victoria a été condamné à une peine maximale de huit mois de prison pour avoir aidé à organiser une manifestation à Sydney, en Nouvelle-Galles du Sud.


- Source : ASR

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé