www.zejournal.mobi
Samedi, 17 Avr. 2021

La Pologne décide de rendre illégale la censure par Facebook, Twitter et d’autres géants de la grande technologie

Auteur : Jonathan | Editeur : Walt | Lundi, 18 Janv. 2021 - 06h40

Le gouvernement polonais a réagi contre la censure grandissante des réseau sociaux et ont déclaré qu’un projet de loi était en cours de préparation. Cette loi rendra illégal pour les entreprises technologiques de prendre des mesures similaires dans ce pays et réglementera les informations que les gens peuvent voir et auxquelles ils peuvent accéder.

. Il a déclaré que «la censure de la liberté d’expression, qui est le domaine des régimes totalitaires et autoritaires, revient maintenant sous la forme d’un nouveau mécanisme commercial pour combattre ceux qui pensent différemment».

Vous trouverez ci-dessous ses propos, extraits d’un récent post sur Facebook.

«Je suis né et j’ai grandi parmi des gens dont la liberté était la valeur la plus précieuse. En Pologne, nous sommes tellement attachés à la liberté parce que nous savons ce que c’est que de voir quelqu’un essayer de la limiter. Pendant près de 50 ans, nous avons vécu dans un pays où la censure était en vigueur ; dans un pays où Big Brother nous a dit comment vivre, ce que penser et ressentir – et ce qu’il faut penser, dire et écrire… C’est pourquoi nous regardons toutes les tentatives de restriction de la liberté avec une telle anxiété.

L’un des synonymes de liberté a toujours été pour nous l’Internet. C’est le média le plus démocratique de l’histoire, un forum où chacun peut s’exprimer sans gêne. Un outil qui permet à chacun d’influencer réellement la réalité, dans une mesure inconnue il y a plusieurs années. La liberté liée à l’absence de réglementation de l’internet a de nombreux effets positifs. Mais ils sont aussi négatifs : les grandes sociétés transnationales, plus riches et plus puissantes que de nombreux pays, ont progressivement commencé à la dominer. Ces sociétés commencent seulement à considérer notre activité en ligne comme une source de profit et à renforcer la domination mondiale. Et aussi à assurer le politiquement correct comme elles le souhaitent. Et de combattre ceux qui s’opposent à elles.

Ces derniers temps, nous sommes de plus en plus confrontés à des pratiques qui semblent avoir eu lieu dans le passé. La censure de la liberté d’expression, domaine des régimes totalitaires et autoritaires, revient aujourd’hui sous la forme d’un nouveau mécanisme commercial pour combattre ceux qui pensent différemment.

La discussion porte sur l’échange de points de vue, et non sur le bâillonnement. Nous n’avons pas à être d’accord avec ce que nos adversaires écrivent, mais nous ne pouvons empêcher personne de diffuser des points de vue qui sont légaux.

Il n’y a pas, et ne peut pas y avoir, de consentement à la censure….La liberté d’expression est le sel de la démocratie – c’est pourquoi nous devons la défendre. Les algorithmes ou les propriétaires de géants ne peuvent pas décider quelles opinions sont justes et lesquelles ne le sont pas.

La Pologne sera toujours garante des valeurs démocratiques, y compris de la liberté d’expression. Les propriétaires de médias sociaux ne peuvent pas agir au-dessus de la loi. C’est pourquoi nous ferons tout pour déterminer comment Facebook, Twitter, Instagram et d’autres plateformes similaires fonctionnent. En Pologne, nous réglementons cela avec des règles appropriées et nationales. Nous proposerons également que des réglementations similaires s’appliquent dans toute l’Union européenne.

Les médias sociaux doivent nous servir – le public, et non les intérêts de leurs puissants propriétaires. Tout le monde a droit à la liberté d’expression. La Pologne défendra ce droit».

La bonne nouvelle, c’est que les mesures de censure ont explosé et ont également servi de catalyseur pour que davantage de personnes s’interrogent sur ce qui se passe sur notre planète, pourquoi, et se demandent ce que nous pouvons faire à ce sujet. Le nombre de personnes qui posent des questions aujourd’hui est plus élevé que jamais et, bien que cela se présente parfois et semble être un chaos, peut-être que nous ne faisons que ressentir des douleurs d’accouchement alors que l’humanité est en transition vers une nouvelle expérience. Plus ce genre d’activité se produit, plus notre regard collectif commence à voir notre planète sous un autre jour. Le voile est levé.

Source :

https://www.theguardian.com/world/2021/jan/14/poland-plans-to-make-censoring-of-social-media-accounts 

https://www.collective-evolution.com/2021/01/14/poland-to-make-censorship-by-facebook-twitter-other-big-tech-giants-illegal/

Traduction : ExoPortail 

***

Facebook censure un cardinal mexicain pour avoir dénoncé le “nouvel ordre mondial”

Au Mexique, un cardinal dénonce le complot mondialiste

Facebook a censuré une vidéo du cardinal Juan Sandoval Iniguez, archevêque émérite de Guadalajara, pour avoir laissé entendre que les dirigeants mondialistes exploitaient la pandémie de coronavirus pour instaurer un nouvel ordre mondial.

Au lieu de la vidéo hebdomadaire du cardinal, Facebook a affiché une capture d’écran grisée portant la bannière “Fausses informations”. En dessous, Facebook a ajouté : “Cette publication répète des informations sur COVID-19 que des vérificateurs de faits indépendants ont jugées fausses”.

Sur sa page Facebook, le Semanario Arquidiocesano Guadalajara, un service d’information géré par l’archevêché de Guadalajara, a publié la capture d’écran suivante le 13 janvier, ainsi que le texte “Le cardinal Juan Sandoval a dénoncé la mise en place de force d’un nouvel ordre mondial, quelques heures plus tard sa vidéo a été censurée” :

Le cardinal Juan Sandoval

Dans la vidéo de neuf minutes et demie du 12 janvier, intitulée “Complot pour un nouvel ordre mondial”, le cardinal commence par dire : “Chers amis, cela va durer longtemps”.

“Cette pandémie ne s’arrêtera pas dans un mois ou deux, peut-être pas cette année, peut-être pas dans trois, quatre, cinq, six ans”, dit-il. “C’est ce que ces hommes veulent. Ce sera un long parcours”.

“C’est une situation difficile, difficile, comme on n’en a jamais vu dans l’histoire de l’humanité”, a-t-il dit :

Ou voir la vidéo sur Facebook (avec un message d’avertissement)

“Bill Gates est un prophète et il prédit l’avenir”, a noté le cardinal avec ironie, “et non seulement il a prédit l’arrivée du coronavirus, mais il a également mis en garde contre une éventuelle future pandémie de variole”.

Pendant la pandémie, le cardinal Sandoval a critiqué la fermeture des entreprises et des services comme étant des mesures disproportionnées pour freiner la propagation du virus.

“Ce qu’ils veulent, c’est un gouvernement mondial, un nouvel ordre mondial”, affirme le cardinal dans la vidéo.

“Ils veulent un gouvernement mondial unique, une armée unique, une monnaie unique, une économie unique, et aussi une religion unique – ce ne sera certainement pas la religion chrétienne”, dit-il. “Ce sera la religion de la Terre Mère, au nom de l’humanité et de la fraternité universelle”.

“A cette fin, les pandémies servent à affaiblir les nations ; elles les appauvrissent et les endettent, faisant chuter leurs économies”, a déclaré M. Sandoval. “Elles affaiblissent également l’éducation, en fermant les écoles et en les remplaçant par l’enseignement à distance”.

“Ces pandémies entravent également la pratique religieuse, comme nous l’avons tous vu l’année dernière”, a-t-il déclaré. “Elles ferment les églises, réduisent le nombre de personnes qui peuvent pratiquer leur culte”.

“Mais surtout, elles créent de la peur, une peur terrible parmi les gens”, a-t-il averti.

Traduction de Breitbart par Aube Digitale


- Source : ExoPortail

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé