www.zejournal.mobi
Vendredi, 21 Sept. 2018

Au château de Versailles, le discours creux du roitelet Macron

Auteur : Chantal Dupille (dite eva R-sistons) | Editeur : Walt | Mardi, 10 Juill. 2018 - 12h36

Le roi sans soleil Macron a choisi le Château de Versailles pour se faire admirer. Raté ! Tout est creux, flou ! Je détaillerai plus loin.

Quelques remarques:

– Le discours du trône, la mise en scène à l’américaine d’un pouvoir en majesté, la « démocratie » à la sauce Macron, ou plutôt l’étalage de la suffisance, a un coût: 290 000 €. Les « rien » casqueront !

– Pour Jean-Louis Debré, « Le Congrès (se justifie) pour un rassemblement national…, là non, c’était pour remplacer le Premier Ministre ! ». Et pour Arnaud Viala (LR), « Macron va devant les Français parce qu’il veut contrer une baisse de popularité au lieu de leur expliquer ce qui va les toucher en bien ou en mal dans le futur ». Ou alors, Jupiter vise-t-il surtout ses Elus LREM, bref s’agit-il d’une opération en direction de sa propre majorité qu’il craint de perdre peu à peu ?

– La blague du jour, on la doit au roitelet macron: « La fonction porte à l’humilité, le Président a le devoir de viser haut mais pas pour lui, pour la France ! ». On a l’impression inverse: Macron, lui, est enflé d’importance, et la France est au plus bas, et ridiculisée à l’étranger !

– Macron n’a rien oublié des colères, ni les peurs (pardi, il veut retrouver en 2022 le pouvoir pour son ego, et pour achever la destruction de tout ce qui fait la France !).

– Sur la défensive, craignant de déplaire, Macron promet d’écouter les Elus lors du prochain Congrès. Bref, il « écoutera » une fois l’an !

– Son idée maîtresse, est d’être plus fort pour être plus juste; d’avoir « un gâteau pour partager » (alors qu’ils ne sont jamais partagés) !

– Quand le roitelet Macron a fini son discours du trône, des Zélus de tous poils prennent la parole pour commenter son discours, LREM, « Centristes » (Modem, UDI, Union centriste), « Socialistes », « Rassemblement démocratique », « Indépendants ».. etc, même un « non inscrit » – en l’occurrence Olivier Falorni (ex PS), qui est bizarre. Ce qui compte pour lui, en effet, c’est juste la laïcité ! Il ne retient donc du régime macron, que cela ? Ainsi, il dénonce un Président qui « parle peu de laïcité, sinon de religion ». Séance « royale »… et bouffonnerieS !

 – Au fait, égalité hommes-femmes ? Une seule femme s’exprime, Valérie Rabault. Et le « PS » n’ayant plus rien de socialiste, son mot clef est « la fraternité ». Pas très concret ! En revanche, excellente prestation, avec conviction, de Bruno Retailleau. Et lui, sans notes ! Avec quelques perles : « Les Français avec Macron, sont passés de l’espoir au doute – et bientôt au désespoir ! » ; « Vous avez confondu transformation avec communication » ; « Les Maires sont au bord du désespoir »… Son collègue de LR, Christian Jacob souligne qu' »on change de régime, on va vers un régime présidentiel, un pouvoir technocratique loin du terrain et des réalités. Les circonscriptions seront deux fois plus grandes, à taille inhumaine, ce sera la fin des Elus de proximité. On assistera à une entreprise de déconstruction à l’égard des collectivités locales, à l’asphyxie des libertés locales ».

Pas de chance, Firefox « n’a plus répondu » avant l’intervention d’un Elu PCF (Pierre Laurent), lui au moins a du critiquer copieusement notre Jupiter. Et Firefox a daigné fonctionner à nouveau avec l' »indépendant » Malhuret qui nous parle d’ « états de grâce, de roses, d’amour, d’affection… »

(https://www.letelegramme.fr/france/congres-principales-interventions-apres-le-discours-de-macron-09-07-2018-12022791.php),

eh oui, on a les Zélus que l’on mérite !

Au sommaire du discours du roitelet Macron: du creux, du flou.

 – « Il faut être meilleur dans tous les secteurs, Ecole, Recherche, Armée… »

– « Il ne faut pas manquer les nouvelles révolutions techniques, l’intelligence artificielle… »

– « On permettra aux paysans de vivre dignement de leur travail » (quelle condescendance, d’ailleurs ! Et le flou est monumental !)

– « Il y a une voie française vers l’inégalité, non de revenus, mais de destins. Il faut s’attaquer aux racines profondes de notre destin ».

– « La politique sociale à laquelle je crois, est celle de l’émancipation sociale » (habile détournement du concret, pour de l’abstraction). Et il ajoute: « L’éducation sera le combat de notre siècle, apprendre à lire, écrire, compter.. ». Quelle nouveauté ! Et cette « éducation », « de notre siècle », passera par l’apprentissage des soi-disant fake news, du Gender qui sème trouble et confusion, de l’éducation sexuelle précoce, de l’Histoire falsifiée et orientée !

– « Il faut en finir avec le chômage des jeunes, et créer des emplois de qualité » (comment ?)

– « Il faut concilier progrès économique et social ». Le sommet du flou !

– « On veut une croissance durable, partagée » !

– « La politique territoriale à laquelle je crois, n’a pas d’intérêts particuliers, mais elle est au service de nos concitoyens ».

– « C’est cela, le social. Un élan collectif pour assurer la dignité de chacun »

– « Il faut construire l’Etat Providence du 21e siècle, universel, efficace, responsabilisant et protégeant mieux »

– « Rien ne changera pour les retraités… mais le système de retraite sera plus juste »

– « Je vais faire des réformes A LA FOIS pour la compétitivité et pour améliorer le pouvoir d’achat des travailleurs » (ne riez pas !)

– « On doit une aide de manière inconditionnelle aux plus fragiles » (on a déjà compris !)

– Et il n’oublie pas les personnes handicapées ! « Pour eux il faut une politique de réinsertion à l’école, au travail.. »

– « Il faut ensemble une politique d’investissement et un accompagnement réellement social vers l’activité, le travail, la santé, le logement… ». Ca veut dire quoi ?

– « Il y a une détresse inouïe chez les plus âgés, on doit répondre aux besoins ».

– « Il faut donner donner de nouveaux moyens aux forces de l’ordre » (Lesquels ? En tous cas, le nombre de suicides augmente parmi elles).

– (Pour l’armée) « de nouvelles décisions seront prises et poursuivies, le temps est à l’action »

– « Le service national universel pour une communauté de destin d’une nation ». Vraiment ? Macron n’exècre rien autant que la Nation – en l’occurrence, la nation française !

– « La politique des quartiers sera fondée sur le retour de la considération »

– « Il faudra ramener dans la République, ceux qui s’en sont éloignés »

– « La liberté de croire ou pas, sera garantie à chacun »

– « On fera des efforts pour le patrimoine, on se battra pour la langue française ». Lui, faire ça ?

– « L’accès à la culture passera par l’école »

– « On veut une culture française plurielle » (Macron avait dit qu’il n’y a « pas de culture en France ». Au château de Versailles, le voici parlant de « culture PLURIELLE ». C’est quoi ? Comme la souveraineté qui n’est pas de la France, mais européenne ? Noyée ?)

– « Je veux un partenariat refondé avec l’Afrique »

– « On doit préserver la cohésion nationale »

– « Une nation d’hommes et de femmes libres (avec un Président dictateur, et toujours plus de mesures liberticides ?), c’est cela la puissance du 21e siècle »

– « L’UE à venir sera plus progressiste et contemporaine », « la France portera sa voix de la raison »

– « Je veux une Europe plus forte ». Alors que les Français en veulent moins. Ahurissant !

Et des bobards macroniens ! En voici quelques-uns :

– « Le service national universel pour une communauté de destin d’une nation ». Vraiment ? Macron n’exècre rien autant que la Nation – en l’occurrence, la nation française !

– « On va progressivement vers une Europe protégeant plus » (comprenez: protégeant plus les « premiers de cordée »)

– « La France intervient dans la crise syrienne pour inventer un multilatéralisme fort dont le monde a besoin ». A coups de fake news (« j’ai les preuves de l’emploi d’armes chimiques à la Ghouta », martèle Macron), de bombardements, de soutien aux terroristes ? La Syrie, et le monde, ont besoin de ce multilatéralisme ?

– « Je crois en la défense d’une démocratie forte et souveraine ». Alors que Macron est le fossoyeur de la démocratie en France, et de la souveraineté du pays ! Ca alors !

– « Il faut forcer à l’humilité pour soi, pas pour la France ». Comment forcera-t-on Macron à devenir humble ?

– Derniers mots du banquier de Rothschild : « Je vous ai compris ». Ah bon ? Enfin ? Ou effet de communication ?

Ce qui est sûr, c’est qu’il y a de plus en plus de Français qui en ont marre de Macron. A la fin de cette parution (1), vous trouverez un appel à se débarrasser du dictateur-roitelet; et il s’adresse aux Militaires et aux Forces de l’ordre, rien que ça !

En attendant, bonnes vacances ! Si le Président ne les empoisonne pas, discrètement, avec de nouvelles mesures indigestes…

Note:

(1) http://actualiteevarsistons.eklablog.com/de-valls-a-macron-la-france-n-est-plus-une-republique-democratique-a145979046


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé