www.zejournal.mobi
Dimanche, 14 Juill. 2024

Belkacem ministre de la théorie du genre

Auteur : lesoufflet | Editeur : Walt | Mercredi, 27 Août 2014 - 22h22

Outre le fait qu’il s’agit d’une nomination sexiste et raciste (il va de soi qu’une femme avec les qualités intellectuelles de Najat Vallaud-Belkacem n’a pu atteindre ce poste que parce qu’il s’agit d’une femme d’origine arabe), le choix de Najat comme ministre de l’éducation nationale est avant tout un grand danger pour nos enfants, livrés à la théorie du genre et à ses outils type ABCD de l’égalité, si chères à la belle…

Najat Belkacem est une dangereuse idéologue tendance totalitaire. En témoignent sa vision orwellienne du monde et de la famille, ainsi que les méthodes qu’elle utilise pour imposer cette vision d’une société de l’indifférenciation, où les filles et les garçons doivent être similaires : propagande dans les écoles, mensonges délibérés, suppression de mots quand ceux-ci ne conviennent plus, drague communautariste des lobbies alliés, traque des ennemis…

Ainsi, dans une interview donnée en 2011 à 20 minutes, la désormais sinistre de la propagande expliquait les bienfaits de la théorie du genre et le besoin de l’imposer dans les écoles :

La théorie du genre, qui explique «l’identité sexuelle» des individus autant par le contexte socio-culturel que par la biologie, a pour vertu d’aborder la question des inadmissibles inégalités persistantes entre les hommes et les femmes ou encore de l’homosexualité, et de faire œuvre de pédagogie sur ces sujets.

Contrairement à ce qu’elle croyait, les Français se sont révoltés et ont refusé de laisser entrer ces idées idiotes dans nos écoles. Comprenant alors que la France ne veut pas de théorie du genre, elle a changé son fusil d’épaule et comme une bonne soviétique elle nous explique désormais que la théorie du genre n’existe pas. Pratique non ? Digne de 1984 avec son Big Brother manipulant constamment l’histoire en y supprimant les faits qui le dérangent. Autre exemple de la soumission de cette idéologue inculte à la théorie du genre : les crèches de l’indifférenciation, où on force les garçons à jouer à la poupée et les filles aux voitures. En tant que ministre des femmes (l’absurdité d’un tel ministère est-elle à prouver ?), elle a encouragé ces expériences psychopathes en visitant une telle crèche et en expliquant que  « c’était mon premier projet en arrivant à ce ministère ».

« On encourage les filles à manier le marteau à l’atelier bricolage, et les garçons à s’exprimer à l’atelier émotions », explique David, un des éducateurs. Dans la bibliothèque, les histoires pour la sieste s’intitulent par exemple : Le Papa qui avait dix enfants. »

On se souvient aussi de l’intrusion ni démocratique, ni républicaine et surtout pas honnête, d’une ministre allant dans les collèges pour défendre le projet de loi du gouvernement sur le mariage pour tous les homosexuels. Il fallait oser une telle propagande !  D’ailleurs, elle s’est elle-même rendu compte qu’elle était allée trop loin et a tenté de faire censurer la vidéo ci-dessous. Pour ces fous extrémistes, tous les moyens (y compris d’aller carrément dans les écoles pour assurer la promotion du gouvernement socialiste) sont bons !

On se souvient, enfin, de la tentative d’imposer à nos enfants (déjà) les Abcd de l’égalité, ouvrages répugnant proposant « d’arracher l’élève aux déterminismes familiaux » , c’est à dire d’expliquer aux gosses que les filles et les garçons c’est la même chose et que leurs parents sont de sales beaufs qui reproduisent le schéma fasciste imposé par la nature, d’un enfant élevé par deux êtres de sexes opposés.

Et désormais, c’est elle qui dirige l’éducation nationale… Ministère de la propagande sans aucun doute…


- Source : lesoufflet

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...