www.zejournal.mobi
Lundi, 17 Juin 2024

Alain Soral interpellé par la police suisse et placé en garde à vue !

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Jeudi, 30 Mai 2024 - 15h13

Suite à un mandat d’amener signé par le procureur général du canton de Vaud le 12 avril 2024, huit policiers ont débarqué le 29 mai 2024 chez Alain Soral pour l’embarquer sur le champ dans leurs locaux.

L’intervention, qui a eu lieu sans heurt, avait pour objet d’entendre Alain Soral en tant que prévenu. En cas de résistance, les forces de l’ordre étaient habilitées à user de la force.

Le mandat de perquisition, dont nous publions deux extraits, ne dissimule aucunement l’origine et la motivation de cette action.

Le message est clair : le lobby sioniste est passé à l’attaque, il n’est plus question de l’écran LGBT avec l’affaire de la journaliste lesbienne, ni de frontière entre la France et la Suisse.

Alors qu’Alain Soral livre des analyses pertinentes sur la politique française et la géopolitique internationale, après avoir écrit une douzaine de livres, dont des best-sellers qui ont fait sa réputation de penseur sérieux, le président d’Égalité & Réconciliation – devenue Résistance & Réinformation – est traité comme un criminel, et ce au moment où l’entité sioniste massacre à tours de bras dans la bande de Gaza !

Il est certain que les écrits ou les paroles d’un penseur aussi lucide qu’honnête, et qui peuvent parfois heurter, sont sans commune mesure avec le crime de masse en cours, mais c’est chez lui que la police débarque, pas chez Meyer Habib. Un « deux poids, deux mesures » que tous les défenseurs de la liberté d’expression peuvent constater, bien au-delà de la sphère soralienne.

Alain Soral a été relâché après quatre heures de garde à vue, mais délesté de ses moyens de communication et de travail (mobile et ordinateur portable). Il doit encore quarante jours de prison pour l’affaire de la journaliste lesbienne ; la persécution du meilleur analyste de la situation actuelle, ô combien tendue, se poursuit donc à un rythme d’enfer.

Il va sans dire qu’Alain Soral a le soutien de tous ses proches, de la Rédaction et de tous les services qui travaillent avec lui et autour de lui, sans oublier les centaines de militants, les milliers de sympathisants et les dizaines de milliers de lecteurs quotidiens du site, qui est, on le rappelle, le fer de lance de la résistance française.

Et puis, au-delà de la soralosphère, comme disent nos adversaires, il y a toute une nouvelle frange de la population – dont une bonne partie de la jeunesse – qui, à la faveur du crime en cours en Palestine, a compris de quel côté était la vertu.

Malgré les coups de plus en plus durs qui sont portés contre Alain Soral et son mouvement, nous ne baissons pas les bras, car notre horizon est moral, et n’a rien à voir avec la haine qu’on nous prête : il s’agit d’une inversion accusatoire qui saute aux yeux de tous.

Lire aussi:

Alerte – Alain Soral arrêté par la police suisse suite à des pressions du lobby sioniste : les détails de l’intervention

Alain Sora a été arrêté par la police suisse à son domicile. Cette intervention, ordonnée par le procureur général du canton de Vaud, suscite un soutien massif de ses partisans.

Le 29 mai 2024, Alain Soral, président du mouvement Égalité & Réconciliation, a été interpellé par la police suisse à son domicile suite à un mandat d’amener émis par le procureur général du canton de Vaud le 12 avril 2024. Huit policiers ont procédé à son arrestation sans heurt.

Pourquoi Alain Soral a-t-il été arrêté ?

D’après le site E&R, l’intervention avait pour but d’entendre Alain Soral en tant que prévenu. Selon le mandat de perquisition, les forces de l’ordre étaient prêtes à utiliser la force en cas de résistance. Les extraits du mandat, qu’E&R a pu consulter, révèlent clairement les motivations de cette action, attribuées par certains à des pressions exercées par le lobby sioniste.

Une arrestation en pleine polémique

Alain Soral est connu pour ses analyses percutantes sur la politique française et la géopolitique internationale. Auteur de nombreux ouvrages, dont certains best-sellers, Soral est souvent attaqué par le lobby israélien. Cette arrestation survient alors que des événements violents se déroulent dans la bande de Gaza, mettant en lumière un supposé « deux poids, deux mesures » dans le traitement des affaires judiciaires.

Détention et confiscation

Après quatre heures de garde à vue, Alain Soral a été relâché, mais ses moyens de communication et de travail, notamment son téléphone portable et son ordinateur, lui ont été confisqués. Il reste sous la menace de quarante jours de prison supplémentaires en lien avec une affaire précédente concernant une journaliste lesbienne qui pèse un certain poids.

« Le Procureur général, Eric KALTENRIEDER, ordonne qu’une perquisition, y compris documentaire, soit opérée, y compris dans les greniers, caves, archives, dépendances et autres, quel que soit leur lieu de situation, et sur tout matériel informatique ou support de données (ordinateur, téléphone portable, données enregistrées quel que soit leur lieu de situation, etc) pour constater l’infraction, en découvrir les auteurs, saisir tout objet et tout document ou donnée informatique utile aux investigations en cours, et en particulier les téléphones portables, ordinateurs et/ou tablettes du prévenu afin de déterminer s’il est l’auteur des publications en question, s’il publie lui-même les contenus incriminés sur internet et/ou s’il instruit un tiers de les mettre en ligne ».

Soutien et mobilisation

Malgré cette arrestation, Alain Soral bénéficie du soutien indéfectible de ses proches, de sa rédaction, ainsi que des nombreux militants et sympathisants de son mouvement. Des milliers de lecteurs quotidiens suivent également son site, considéré comme une plateforme majeure de la résistance française.

Cette intervention policière semble renforcer la détermination des soutiens d’Alain Soral. Une nouvelle frange de la population, notamment parmi les jeunes, se mobilise davantage face aux événements actuels en Palestine. Ils voient en Soral un analyste persécuté pour ses idées et dénoncent ce qu’ils considèrent comme une inversion accusatoire évidente.

Réaction du Média en 4-4-2

Le Média en 4-4-2 déplore les méthodes mafieuses utilisées pour s’en prendre à un intellectuel dans le but de le faire taire. Le média apporte son plein et entier soutien à Alain Soral, qui, après avoir dénoncé le lobby sioniste il y a plus de 15 ans, continue d’être persécuté comme un Palestinien.

par Le Média en 4-4-2


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...