www.zejournal.mobi
Jeudi, 18 Avr. 2024

Le va-t-en-guerre Raphaël Glucksmann : L’opportunisme politique sous un voile de gauche

Auteur : Yoann | Editeur : Walt | Mercredi, 21 Févr. 2024 - 15h53

Raphaël Glucksmann, figure politique aux alliances changeantes et aux discours alarmistes, se positionne comme un défenseur des droits humains (quand ça l'arrange) et un fervent partisan du maintien de la France dans l'Union européenne. Cependant, derrière cette façade de progressisme, se cachent des incohérences flagrantes et des liens douteux avec des régimes controversés. Son récent passage sur BFMTV résume à lui-seul le personnage : un manipulateur qui utilise la peur et les émotions en arrangeant la réalité à sa sauce.

La volatilité des convictions :
Glucksmann, autrefois conseiller du gouvernement néolibéral de Saakachvili en Géorgie, a embrassé diverses étiquettes politiques, de l’Alternative libérale au soutien de personnalités comme Sarkozy, Hollande et Macron. Cette volatilité idéologique devrait soulever des doutes quant à la sincérité de ses convictions et à la constance de ses valeurs.

L’utilisation de la peur comme arme politique
Les récentes déclarations alarmistes de Monsieur Léa Salamé sur les conséquences d’une sortie du marché unique par la France révèlent sa propension à manipuler les émotions du public pour servir ses propres intérêts politiques. En brandissant des scénarios apocalyptiques, il cherche à instiller la peur pour renforcer son argumentaire en faveur de l’UE, sans se soucier de la vérité ou de la nuance.

Un passé douteux
Les allégations de liens avec la CIA en Géorgie et en Ukraine jettent une ombre sinistre sur le passé de Glucksmann. Ses associations avec des régimes autoritaires et des figures contestées remettent en question sa loyauté envers les intérêts français et soulèvent des inquiétudes quant à ses motivations réelles.

Une liste Européenne controversée
La composition de la liste européenne de Glucksmann, largement constituée d’apparatchiks parisiens et de figures politiques opportunistes, illustre son penchant pour le pouvoir et son manque de principes. Le manque de diversité et de représentativité dans ses choix de candidats témoigne de son éloignement des réalités et des préoccupations des citoyens ordinaires.


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...