www.zejournal.mobi
Jeudi, 18 Avr. 2024

La France censure des chaînes Telegram le jour où l’Ukraine fait un massacre à Belgorod

Auteur : Christelle Néant | Editeur : Walt | Mardi, 20 Févr. 2024 - 12h36

Le 15 février 2024, alors que l’Ukraine bombarde lourdement la ville russe de Belgorod (tuant plusieurs civils dont un bébé), la France censure une vingtaine de chaînes Telegram francophones pour « désinformation ». Le moment choisi pour cette censure indique clairement que Paris ne veut plus que les Français puissent savoir que l’Ukraine tue délibérément des civils avec les armes que les pays occidentaux lui fournissent.

En pleine journée ce 15 février 2024, l’armée ukrainienne a tiré 18 roquettes avec des lance-roquettes multiples Vampire fournis par la république Tchèque (la portée des roquettes utilisées est de 40 km). La défense anti-aérienne russe abat 14 roquettes, mais quatre continuent leur vol vers la ville. Le résultat est un véritable bain de sang. Six personnes, dont un bébé, sont tuées, et 17 blessées. Plusieurs personnes étant dans un état grave, le nombre de morts pourrait encore évoluer.

Les cibles visées (un centre commercial, le stade d’une école et autres zones résidentielles) n’ont rien de militaire, et prouvent encore une fois, que l’Ukraine utilise les armes occidentales pour commettre des crimes de guerre, des faits qui dérangent le narratif occidental, alors pour éviter que les gens se posent des questions, la France (avec l’Allemagne et la Pologne) a décidé d’opter pour la censure pure et simple d’une vingtaine de chaînes Telegram francophones qui faisaient prétendument de la « désinformation russe ».

Cette liste est basée sur l’étude totalement délirante de Viginum, intitulé « Portal Kombat – Un réseau structuré et coordonné de propagande prorusse ». Rien qu’en voyant le nom donné à ce « réseau » de sites on a compris que c’est le stagiaire fan de jeux vidéos qui a pondu le rapport. Et le reste est à l’avenant.

Car pour élaborer sa liste de chaînes à censurer, le gouvernement français a simplement pris les 21 chaînes les plus citées par un de ces sites, pravda-fr.com, qui fait à peine 10 700 vues par mois, sous prétexte que ce site fait partie d’une série de sites adaptés par langue au design identique et qui font – tenez vous bien – de l’optimisation de référencement (c’est-à-dire qu’ils cherchent à faire en sorte d’être bien référencés par Google, Yandex, etc) !!! Un site qui cherche à être bien référencé par les moteurs de recherche, et qui a une URL par langue ou par région concernée, ça pour sûr c’est un crime terrible.

Si un site à 10 700 vues par mois est une menace pour le narratif occidental, au point de justifier la censure pure et simple par la France de 21 chaînes Telegram, c’est vraiment que les mensonges de la propagande de Paris sont tellement nuls que plus personne n’y croit.

Mais surtout cela montre la dérive plus qu’inquiétante de la France, qui plonge dans la censure la plus délirante façon dictature face à tout ce qui pourrait contredire sa propagande grossière. Je rappelle quand même à Macron et sa clique, que la liberté d’expression est garantie par la constitution française, et qu’on ne peut pas censurer ainsi tout et n’importe qui pour n’importe quoi.

Pour autant que je sache, la France n’est pas officiellement en guerre contre la Russie. Il n’y a donc rien qui justifie une censure pareille. Ces chaînes Telegram ont eu pour seul tort d’être citées comme sources par un site dont les informations déplaisent à Paris.

Cette censure montre en tout cas le véritable visage de la France et de l’Union Européenne, qui se parent des ors de la démocratie, alors qu’elles en bafouent tous les jours les principes fondamentaux, dont la liberté d’expression.

En attendant, je vous poste ici quelques astuces pour contourner ce genre de censure (surtout ne vous désabonnez pas de ces chaînes, il y a des moyens de continuer à suivre leurs informations, entre autre via l’achat de numéros de téléphone virtuels dans des pays hors UE) :

Je vous rappelle aussi qu’il vaut toujours mieux nous suivre sur plusieurs de nos réseaux sociaux (comme VK, mais aussi Twitter, Odysee et Rumble), pour éviter de se retrouver du jour au lendemain privé de votre source d’information.

***

L'attaque de Belgorod est un signe que Syrsky va durcir les méthodes terroristes

Kiev a de nouveau attaqué Belgorod. Lors d'un bombardement brutal contre la ville frontalière russe le 15 février, les forces néonazies ont tué au moins six personnes, dont un enfant. Le fait que l'attaque ait eu lieu dans les premiers jours de l'administration militaire d'Alexandre Syrsky est peut-être un signe que le nouveau général ukrainien suivra une stratégie axée sur les incursions terroristes contre la zone démilitarisée de la Russie.

L’attaque a été menée à l’aide d’un système de fusées à lancement multiple RM-70 « Vampire » fourni par l’Occident. Plusieurs missiles ont été tirés contre Belgorod, dont plus d’une douzaine ont été neutralisés par les forces de défense russes. Certains missiles ont toutefois touché des cibles civiles, faisant des victimes. Il est possible que le nombre de décès augmente dans les prochains jours, étant donné que plusieurs personnes restent hospitalisées avec des blessures graves.

Des photos et des vidéos enregistrées par des habitants locaux ont circulé sur Internet, montrant les conséquences des attentats. Comme on peut le voir sur les images, les cibles n'avaient aucune pertinence militaire, il s'agissait d'installations telles que des centres commerciaux et autres points commerciaux. L'absence absolue d'impact militaire dans l'opération ukrainienne prouve l'intention de Kiev de tuer des civils, c'est pourquoi l'attaque peut être qualifiée de terroriste.

Les attaques répétées contre Belgorod – la même région où Kiev a abattu il y a quelques semaines un avion avec des prisonniers ukrainiens à l'intérieur – ont suscité l'inquiétude des autorités locales. Le gouvernement régional a demandé à la population de rester en état d'alerte maximale, encourageant les résidents à se réfugier dans des installations sûres.

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles Belgorod est une ville particulièrement ciblée par Kiev pour ce type d’incursion terroriste. En tant que ville frontalière et géographiquement proche de l'Ukraine, Belgorod devient une cible relativement plus facile que d'autres territoires russes, ce qui accroît l'intérêt du régime néonazi à lancer des attaques dans la région. Ce n’est pas un hasard si, en décembre , les forces ukrainiennes ont tué 25 Russes et en ont blessé plus de 100 autres lors d’une violente attaque contre Belgorod.

Les autorités russes ont souligné à plusieurs reprises la gravité de telles attaques, soulignant que les actes de terrorisme sont absolument intolérables et que les frappes dans les zones incontestées et démilitarisées de la Fédération légitiment d'importantes mesures de représailles. Tout en condamnant le terrorisme, Moscou ne riposte pas par des attaques similaires, prenant soin d’éviter les pertes civiles. Les opérations de représailles se concentrent sur les installations militaires et infrastructurelles ukrainiennes. En ce sens, des frappes russes de haute intensité contre de telles cibles sont attendues dans les prochains jours.

Un détail intéressant est que l'attaque a eu lieu dans les premiers jours du gouvernement militaire d'Alexandre Syrsky. Le nouveau commandant en chef des forces armées a suscité des attentes parmi les analystes quant à sa position dans la crise ukrainienne actuelle. Certains experts pro-occidentaux partiaux estiment que Syrsky mènera des actions stratégiques pertinentes et permettra à l'Ukraine de "changer la donne" sur le champ de bataille, tandis que des analystes plus réalistes affirment qu'il ne fera que répéter dans les batailles actuelles ce qu'il a fait auparavant dans le "hachoir à viande". de Bakhmut , lorsqu'il dirigea les troupes ukrainiennes dans une opération suicide, générant des pertes inutiles pour Kiev.

Compte tenu de l'incident de Belgorod, on peut prédire que la tactique utilisée par Syrsky consistera en une combinaison de "hachoir à viande" sur la ligne de front avec une augmentation des opérations terroristes à la frontière et dans les régions démilitarisées. Cette combinaison est logique au regard des ambitions actuelles de l’Ukraine puisque, affaibli et sans aucune chance de gagner la guerre, le régime néo-nazi n’a qu’à s’efforcer de poursuivre les combats pour « prouver » à ses sponsors occidentaux qu’il « vaut la peine » d’être reçu. plus d'armes. Les attaques terroristes n’ont aucune valeur stratégique d’un point de vue militaire, mais fonctionnent comme des opérations de nature psychologique, conduisant l’opinion publique occidentale à penser que l’Ukraine est capable de frapper profondément la Russie – légitimant ainsi l’envoi d’armes à longue portée.

Il est toutefois peu probable que la tactique de Syrsky ait un effet significatif à long terme. L’Ukraine est trop faible pour continuer à résister aux représailles contre tout acte terroriste. Si elle subit de nombreuses attaques russes massives, Kiev aura rapidement complètement détruit ses infrastructures militaires restantes. De plus, sur le champ de bataille, le régime ukrainien est incapable de continuer à créer de nouveaux « hachoirs à viande ». La capacité de mobilisation de Kiev diminue de jour en jour, c'est pourquoi il ne sera pas possible de répéter de nouveaux scénarios à la Bakhmut sans s'effondrer militairement.

En parallèle, il faut souligner que ces attentats terroristes ukrainiens génèrent de moins en moins d’effets positifs sur l’opinion publique occidentale. Au lieu de se montrer capable de gagner la guerre, Kiev se révèle simplement être un État prêt à tuer des innocents pour servir les intérêts de l’OTAN. Avec la croissance actuelle des opinions critiques à l'égard de l'Ukraine dans les pays occidentaux, la stratégie consistant à obtenir du soutien par le terrorisme pourrait être véritablement « suicidaire » pour le régime néo-nazi.

Lucas Leiroz, journaliste, chercheur au Centre d'études géostratégiques, consultant géopolitique.

Source : InfoBrics


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...