www.zejournal.mobi
Mercredi, 19 Juin 2024

Israël savait ? Précédant l’attaque du 7 octobre, des traders ont cédé des titres israéliens sur la Bourse de Tel Aviv (TASE)

Auteur : Steven Scheer | Editeur : Walt | Jeudi, 07 Déc. 2023 - 19h06

Les autorités israéliennes enquêtent sur des allégations de chercheurs américains selon lesquelles certains investisseurs pourraient avoir eu connaissance à l'avance d'un plan du Hamas visant à attaquer Israël le 7 octobre et auraient utilisé ces informations pour tirer profit de titres israéliens.

Les recherches menées par les professeurs de droit Robert Jackson Jr de l’Université de New York et Joshua Mitts de l’Université Columbia ont révélé des ventes à découvert significatives d’actions avant les attaques, qui ont déclenché une guerre il y a de ça deux mois.

« Quelques jours avant l’attaque, les traders semblaient anticiper les événements à venir », ont-ils écrit, citant un intérêt à la baisse dans le fonds négocié en bourse (ETF) MSCI Israël qui a « soudainement et considérablement augmenté » le 2 octobre selon les données de l’Autorité de réglementation de l’industrie financière (FINRA).

« Et juste avant l’attaque, la vente à découvert des titres israéliens sur la Bourse de Tel Aviv (TASE) a considérablement augmenté », ont-ils écrit dans leur rapport de 66 pages.

En réponse, la TASE a renvoyé Reuters à l’Autorité israélienne des valeurs mobilières, qui a déclaré : « La question est connue de l’autorité et fait l’objet d’une enquête par toutes les parties concernées ».

Une porte-parole du régulateur des valeurs mobilières n’a pas donné plus de détails, et la police israélienne n’a pas commenté immédiatement.

Les chercheurs ont déclaré que la vente à découvert, dans laquelle les investisseurs s’attendent à ce que le prix des actions baisse, leur permettant d’être rachetées à un prix inférieur pour réaliser un profit, avant le 7 octobre « a dépassé la vente à découvert qui a eu lieu lors de nombreuses autres périodes de crise ». Cela comprend la récession suivant la crise financière de 2008, la guerre Israël-Gaza de 2014 et la pandémie de COVID-19.

Ils ont écrit que pour Leumi (LUMI.TA), la plus grande banque d’Israël, 4,43 millions de nouvelles actions vendues à découvert sur la période du 14 septembre au 5 octobre ont rapporté des bénéfices de 3,2 milliards de shekels (862 millions de dollars) sur cette vente à découvert supplémentaire. « Bien que nous ne constations pas d’augmentation globale de la vente à découvert des entreprises israéliennes sur les bourses américaines, nous identifions une augmentation nette et inhabituelle, juste avant les attaques, dans le commerce d’options à court terme risquées sur ces entreprises arrivant à échéance juste après les attaques », ont-ils déclaré.

« Nos résultats suggèrent que les traders informés des attaques à venir ont profité de ces événements tragiques, et conformément à la littérature antérieure, nous montrons que ce type de transactions se produit dans des failles des interdictions légales sur les opérations d’initiés aux États-Unis et à l’échelle internationale ».

Les professeurs ont mentionné des schémas au début d’avril lorsque l’on a rapporté que le Hamas planifiait initialement son attaque contre Israël. « Le volume des ventes à découvert dans l’EIS (l’ETF MSCI Israël) a atteint son pic le 3 avril à des niveaux très similaires à ceux observés le 2 octobre, et était bien plus élevé d’un ordre de grandeur que les autres jours avant le 3 avril », ont-ils déclaré.

L’histoire de la nouvelle étude a été rapportée pour la première fois sur le site web d’actualités financières d’Israël, The Marker.

Note du traducteur :

Cela fait penser à une étude menée par Marc Chesney et Loriano Mancini de l’université de Zurich, qui avait mis en avant six ans après les attentats du World Trade Center des délits d’initiés sur certaines sociétés, notamment American Airlines, United Airlines, Merrill Lynch, Bank of America, Citigroup et JP Morgan, en se basant sur des volumes inhabituels d’options de vente avant les attaques et des gains exceptionnels pour les investisseurs. Il existe en effet de nombreux signes d’irrégularités détectés par des méthodes statistiques.

Photo d'illustration: The Tel Aviv Stock Exchange – the best Israel has to offer since 1953

Une traduction du Média en 4-4-2


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...