www.zejournal.mobi
Dimanche, 03 Mars 2024

Bill Gates est parvenu à refourguer son vaccin anti-palu aux Africains

Auteur : Éric Verhaeghe | Editeur : Walt | Lundi, 27 Nov. 2023 - 18h11

Pendant que le vaccin contre le COVID est en pleine déshérence en Occident, Bill Gates et son univers de vaccinolâtres se consolent en faisant du business avec l’aide de l’OMS en Afrique. Ainsi apprend-on que le GAVI est parvenu à refourguer des centaines de milliers de doses au Cameroun. Cette opération financièrement juteuse a-t-elle une utilité thérapeutique, alors même que l’OMS dispose de l’artemisia pour soigner la maladie ? On peut supposer que l’opacité sera faite sur les risques de ce vaccin.

Ce n’est pas vraiment sur le cartel de la presse subventionnée que l’on peut compter pour s’informer sur l’activité précise de Bill Gates et de sa galaxie de structures liges en matière de vaccins. L’ONU informe mieux.

Ainsi, grâce à celle-ci, on apprend que plus de 300.000 doses (utilisables en 4 fois, donc destinées à 75.000 personnes, au maximum…) d’un vaccin anti-paludéen fabriqué par le GAVI est arrivé au Cameroun, aux frais de la communauté internationale, comme on dit.

Le GAVI est l’Alliance contre le vaccin créée par Bill Gates avec le soutien du prince Haakon de Norvège, Young Global Leader devant l’éternel. Sa vocation est de proposer des vaccins contre tout et n’importe quoi, et d’en abreuver le monde pour le plus grand profit de Bill Gates. On lira avec intérêt la réclame rédigée par l’ONU sur ce sujet :

"La distribution du vaccin contre le paludisme présente un défi supplémentaire : il faut administrer quatre doses, ce qui nécessite une planification minutieuse pour une distribution efficace. 

C’est ce que font le Ghana, le Kenya et le Malawi depuis 2019. Dans ces pays, le vaccin est administré selon un calendrier de 4 doses, pour les enfants âgés d’au moins 5 mois, dans des districts sélectionnés dans le cadre du programme pilote, connu sous le nom de « Programme de mise en œuvre du vaccin contre le paludisme ». 

Plus de 2 millions d’enfants ont été vaccinés contre le paludisme dans ces trois pays grâce à ce programme, ce qui a entraîné une baisse remarquable de 13 % de la mortalité toutes causes confondues chez les enfants d’âge éligible pour recevoir le vaccin, ainsi qu’une réduction substantielle des cas de paludisme grave et hospitalisations". 

ONU

Évidemment, le texte ne dit rien sur les effets secondaires de la substance. On rappellera que l’Artemisia est traditionnellement utilisée contre la maladie, mais, ne rapportant rien à Big Pharma, l’OMS, qui est fortement financée par Bill Gates, en déconseille l’utilisation.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...