www.zejournal.mobi
Dimanche, 03 Mars 2024

La Finlande ferme en partie sa frontière avec la Russie : l'Occident a la nostalgie du Mur

Auteur : Karine Bechet-Golovko | Editeur : Walt | Vendredi, 24 Nov. 2023 - 18h07

L'Union européenne et la Finlande accusent la Russie de mettre en danger la sécurité en Europe en provoquant un afflux d'immigrés africains en situation irrégulière. Cet afflux est effectivement ... très important - moins de 300 demandes depuis septembre et une trentaine ces derniers jours. Depuis quand l'UE, qui prône la doxa globaliste No Borders et empêche l'Italie de refuser d'accueillir les immigrés clandestins est-elle inquiète pour quelques Africains de plus ? Il a fallu un prétexte pour commencer à fermer la frontière avec la Russie, celui-ci a été servi sur un plateau. 

Une véritable série B vient d'être jouée à la frontière russo-finlandaise. Ces derniers jours, la Finlande a accusé la Russie de laisser passer des immigrés en situation irrégulière vers l'Union européenne. Il s'agit en gros de 300 personnes, nous sommes bien loin de l'afflux par la Méditerrannée, mais politiquement ceux-ci ne semblent pas acceptables - ils sont passés par la Russie, donc la Russie veut déstabiliser rien moins que toute l'Europe. Amen!

Les autorités finlandaises estiment que ces Africains "sont manipulés" par la Russie. Dixit le Premier ministre finlandais, très fin dans son expression :

"Ce qui fait craindre une "manœuvre délibérée" du voisin soviétique, pour reprendre l'expression du Premier ministre finlandais, Petteri Orpo".

Et comme par hasard, alors que la prétresse Ursula était justement avec le Premier ministre finlandais vendredi dernier. Ce qui, toujours par hasard, lui a donné l'occasion de soutenir la fermeture des principaux postes-frontières avec la Russie.

La Commission européenne a, elle aussi, noté "une augmentation des arrivées" à la frontière et dénoncé "l'instrumentalisation des migrants par la Russie". Une pratique décrite comme "honteuse", par Ursula von der Leyen. "Je soutiens pleinement les mesures prises par la Finlande. Et je remercie les gardes-frontières finlandais de protéger nos frontières européennes"

Ainsi, la Finlande a décidé de fermer, au minimum du 18 novembre au 18 février prochain, quatre postes-frontières, auxquels s'est ajouté un cinquième, celui de Vartius :

"Vartius est le poste-frontière le plus proche du poste-frontière fermé de Nyirala, situé à 900 km, soit environ 11 heures de route. Les postes-frontières de Niirala, Vaalimaa, Nuijamaa et Imatra sont fermés depuis le 18 novembre à minuit. Selon la ministre de l'Intérieur, Marie Rantanen, ils ne fonctionneront que le 18 février 2024".

C'est merveilleux, les pays européens sont enfin arrivés à l'idée de la protection de leurs frontières, de la lutte contre l'immigration clandestine ! Hourra ! Ne soyons pas si naïfs, cela n'a strictement rien à voir avec l'immigration, qui est le veau sacré de l'Union européenne globaliste.

Tout d'abord, des journalistes de Saint-Pétersbourg sont allés voir sur place, vendredi, ce qui se passait. Ils n'ont pas remarqué de colonnes d'immigrés. Mais les gardes-frontières leur ont déclaré, que des véhicules conduisaient ces Africains à la frontière depuis la Russie, que des personnes leur fournissaient des vélos et qu'ensuite ils se dirigeaient vers la frontière finlandaise - en vélo. Et chose intéressante, sans parler des taxis (qui les paient?), les voitures qui conduisaient ces Africains avaient en grande partie des plaques d'immatriculation finlandaise.

Ensuite, des questions se posent quant au but recherché. S'il s'agit de la lutte contre l'immigration, pourquoi empêcher également des Finlandais de sortir ? Rappelons que beaucoup de Finlandais ont de la famille des deux côtés de la frontière, la Finlande ayant été partie de l'Empire russe jusqu'à sa chute. Actuellement, beaucoup de Finlandais viennent faire leurs courses en Russie, où les cigarettes et l'alcool sont moins chers. Pourquoi les empêcher de facto de sortir, puisqu'ils ne peuvent passer que par les postes ouverts, s'il s'agit d'une lutte contre l'immigration illégale ? Et pourquoi empêcher également la circulation de la Russie vers la Finlande des personnes en situation régulière ?

Autre élément d'analyse. En fermant le poste de Vaalimaa, la Finlande bloque également l'importation et l'exportation de produits d'origine animale et végétale, puisque c'était justement le point de passage.

"En raison de la fermeture de Vaalimaa, les expéditions en transit de marchandises d'origine animale ne peuvent pas en sortir tant que la frontière est fermée. Les inspections des marchandises sortant par Vaalimaa ne seront pas effectuées au point de contrôle frontalier du port de Vuosaari tant que la frontière sera fermée. L'exportation de marchandises d'origine animale via les points de passage frontaliers du nord n'est pas possible".

Seuls trois postes-frontières restent ouverts, pour l'instant, à savoir Salla, Kuusamo et Raya-Jooseppi. Et pour bien jouer la démonstration de forces, l'armée a été conviée à la frontière "pour aider" les gardes-frontières à bien tout fermer hermétiquement.

A quoi sert toute cette mise en scène ? Effectivement à fermer la frontière - avec la Russie. Dans ce monde global, fermer une frontière est mal vu. Sauf quand il s'agit de la Russie, c'est-à-dire de l'ennemi, des limites du monde global, donc de la frontière objective avec ce monde global. Cette frontière-là doit être posée et être hermétique. 

N'oublions pas que la Finlande est entrée dans l'OTAN, elle doit montrer patte blanche, plus aucune relation avec la Russie n'est admise. Et cela est d'autant plus important, que l'efficacité des restrictions imposées par l'UE en dépandent, notamment en ce qui concerne l'interdiction de circulation des voitures immatriculées en Russie. Par où passent-elles majoritairement, si ce n'est par la Finlande ? Par ailleurs, beaucoup compensent l'absence de vols directs entre la Russie et l'Europe en passant en bus ou en taxi la frontière finlandaise. Désormais, les lignes de bus entre Saint-Pétersbourg et Helsinki sont annulées et le passage de la frontière en voiture va prendre beaucoup plus de temps : de 4,5 heures on en arrive à 20 heures de trajet. Ainsi, les sanctions contre les vols sont indirectement renforcées.

PS : La Finlande annonce la fermeture totale de la frontière avec la Russie dans la nuit de mardi à mercredi, en fermant les derniers postes-frontières. A suivre ...


- Source : Russie politics

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...