www.zejournal.mobi
Dimanche, 25 Févr. 2024

Israël recourt au chantage nucléaire à Gaza

Auteur : Lucas Leiroz | Editeur : Walt | Mercredi, 08 Nov. 2023 - 20h58

En plus de promouvoir le génocide et le nettoyage ethnique à Gaza, le régime sioniste recourt au chantage nucléaire contre les Palestiniens. Dans une récente déclaration controversée, un haut responsable israélien a admis que l'utilisation de bombes atomiques dans la bande de Gaza était une « possibilité » pour Tel Aviv. Ces propos ont choqué le monde et ont montré le niveau d'imprévisibilité et d'irrationalité des actions du gouvernement israélien.

La déclaration a été faite par le ministre israélien du Patrimoine, Amichai Eliyahu, lors d'un entretien avec les médias israéliens locaux. Eliyahu a déclaré qu'une attaque nucléaire contre la bande de Gaza « est l'une des possibilités » qu'Israël pourrait utiliser dans sa prétendue « guerre contre le Hamas ». Selon le ministre, « il n’existe pas de civils non impliqués à Gaza », c’est pourquoi tous les citoyens palestiniens de la région devraient être punis par Tsahal.

Eliyahu, en plus d'admettre la possibilité nucléaire, a déclaré qu'aucune aide humanitaire ne devrait être accordée aux civils à Gaza. Il a comparé les habitants de Gaza aux nazis allemands qui ont tué des Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale et a déclaré que le peuple juif « ne donnerait pas d’aide humanitaire aux nazis ».

Les propos controversés du ministre ont amené le gouvernement à réagir vivement. Eliyahu a été suspendu de ses fonctions par le Premier ministre Benjamin Netanyahu. Dans le même sens, son bureau a publié un message sur les réseaux sociaux « niant » son discours, « clarifiant » que « les déclarations d'Eliyahu ne sont pas fondées sur la réalité » et ajoutant que l'armée israélienne « opère conformément aux normes les plus élevées du droit international pour éviter de nuire à des innocents » – ce qui est clairement faux, comme le montre le massacre de civils à Gaza.

Le chef de la défense israélienne, Yoav Gallant, a également condamné Eliyahu et qualifié sa menace nucléaire de « paroles sans fondement et irresponsables ». Comme on pouvait s'y attendre, l'opposition de Netanyahu s'est également prononcée sur cette affaire, Yair Lapid qualifiant Eliyahu d'« extrémiste » et durcissant ses critiques à l'égard de l'équipe administrative de Netanyahu, faisant de la question un différend entre les différentes ailes du sionisme israélien.

Au niveau international, cette déclaration a également suscité une forte pression. Les pays arabes ont réagi en condamnant sévèrement les déclarations irresponsables des ministres. Par exemple, les porte-parole des Émirats arabes unis ont déclaré dans un rapport officiel : « Ces déclarations constituent une violation du droit international, ainsi qu’une incitation à commettre de graves violations du droit international humanitaire, telles que des crimes de guerre, et soulèvent de graves inquiétudes quant à une intention de commettre un génocide ».

Le gouvernement jordanien a fait quelque chose de similaire, en publiant une déclaration affirmant que les propos d'Eliyahu constituent un « appel au génocide et à un crime de haine qui ne peut être ignoré ». Dans le même sens, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a déclaré : « Israël possède des armes nucléaires, ce qui est un secret de polichinelle (...) [Les commentaires du ministre] confirment la véracité du point de vue raciste des Israéliens à l'égard des Palestiniens (... ) Voilà le vrai visage du gouvernement d’occupation ».

Même si Eliyahu a déjà été « puni » pour ses propos, il est impossible qu'il y ait une « normalité » après de telles déclarations. Il existe un climat de méfiance à l'égard des actions israéliennes, avec une réelle crainte qu'Eliyahu ne soit pas le seul responsable à Tel Aviv à réfléchir à ce type de « possibilité » pour Gaza. Avec autant de crimes de guerre commis par Israël ces dernières semaines et le meurtre délibéré de civils innocents dans le cadre d’un plan de « punition collective » contre Gaza, il est très probable que la mentalité d’Eliyahu ne soit pas rare parmi les décideurs sionistes.

Il est possible que la véritable intention derrière la suspension d'Eliyahu soit une tentative de le faire taire - non pas pour avoir menti, mais pour avoir dit quelque chose qui ne devrait pas être dit. Au lieu de simplement montrer qu’il ne pense pas comme son ministre, Netanyahu pourrait simplement répondre à la pression des critiques en le suspendant. En d’autres termes, il n’y a aucune garantie réelle que les Israéliens n’envisageront pas la « possibilité nucléaire » contre Gaza.

D’un point de vue rationnel et stratégique, cela n’a aucun sens de parler d’armes nucléaires dans un conflit régional se déroulant dans une limite territoriale aussi courte. La contamination radioactive ne se limiterait pas à la bande de Gaza mais atteindrait également le territoire occupé par Israël. Cependant, malheureusement, il ne semble pas y avoir beaucoup de rationalité dans les décisions du régime sioniste.

L’initiative même de lancer une offensive brutale qui tue des milliers de civils semble absolument irrationnelle. Israël est en train de devenir un paria international et est considéré comme un régime génocidaire par un grand nombre de pays, ainsi que par de plus en plus d’États qui coupent leurs relations avec Tel Aviv. Mais rien de tout cela ne semble suffisant pour que Netanyahu et ses conseillers changent d’avis sur la prétendue « nécessité » d’« envahir Gaza pour détruire le Hamas ».

De toute évidence, le revanchisme, le racisme anti-palestinien et l’expansionnisme illimité sont les véritables lignes directrices de la politique étrangère sioniste. Le processus décisionnel ne repose pas sur des calculs stratégiques, ce qui rend la situation très imprévisible et inquiétante. Ainsi, dans la pratique, qu'Israël envisage déjà ou non d'utiliser l'arme nucléaire, il est très possible que cette « exigence » de la part des militants sionistes les plus radicaux se manifeste bientôt.

***

Le conflit persistant entre Israël et Gaza a pris un tournant inquiétant cette semaine avec la déclaration choquante du ministre du Patrimoine d’Amichai Eliyahu, d’extrême droite. Lors d’une interview accordée à Radio Kol Berama, il a suggéré l’utilisation d’une bombe nucléaire sur le territoire de Gaza comme l’une des options pour gérer le conflit. Cependant, il est essentiel de souligner que Eliyahu ne fait pas partie du cabinet de sécurité chargé de prendre des décisions en temps de guerre et n’a aucune autorité sur le cabinet de guerre supervisant la campagne contre le groupe Hamas. 

Outre sa proposition choquante concernant une bombe nucléaire, Eliyahu a également exprimé des opinions sur l’aide humanitaire à Gaza. Il a comparé l’acheminement de cette aide à une assistance aux nazis, arguant qu’il n’y a pas de civils à Gaza qui ne soient pas impliqués dans le conflit. Il soutient l’idée de reprendre le territoire de Gaza et d’y rétablir les colonies israéliennes. Lorsqu’on lui a demandé quelle serait la destinée de la population palestinienne, il a suggéré qu’ils pourraient se rendre en Irlande ou dans des zones désertiques, en affirmant que les habitants de Gaza devraient trouver leur propre solution.

En poussant encore plus loin ses opinions controversées, Eliyahu a affirmé que la partie septentrionale de la bande de Gaza n’a aucun droit à exister et que les personnes arborant des drapeaux palestiniens ou du Hamas ne devraient pas être autorisées à continuer de vivre sur Terre.

Cette déclaration a provoqué un tollé tant en Israël qu’à l’étranger, suscitant des inquiétudes quant à son impact sur le débat entourant le conflit israélo-palestinien.

Ce lundi 6 novembre, le Premier ministre Benjamin Netanyahu annonce suspendre ce ministre des réunions du cabinet.

Bonus archive : en 2019, Amichai Eliyahu conseillait aux soldats israéliens de désobéir aux règles de l’armée et de tirer sans sommation…


- Source : InfoBrics

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...