www.zejournal.mobi
Dimanche, 25 Févr. 2024

Macron embarqué dans une sale affaire de favoritisme sur le dossier de l’autoroute A69

Auteur : Yoann | Editeur : Walt | Mercredi, 25 Oct. 2023 - 21h36

Samedi 21 octobre, des milliers de militants écologistes se sont réunis dans le Tarn pour bloquer la construction de l'autoroute A69, prévue pour relier Castres à Toulouse. Au-delà des enjeux écologiques, une révélation intrigante a émergé concernant les liens étroits entre le président Emmanuel Macron et les actionnaires qui financent ce projet. Une enquête de journalisme d'investigation pointe du doigt les connexions entre le chef de l'État et certains actionnaires, suscitant des questions sur les motivations réelles derrière cette autoroute controversée...

Alors que l’autoroute A69 suscite un débat passionné quant à sa nécessité, il est essentiel de se pencher sur les liens entre Emmanuel Macron et les financiers du projet. Le président français connaît bien certains actionnaires de l’A69, notamment le fonds Edmond Rothschild. Il est à noter qu’Emmanuel Macron a débuté sa carrière en tant que banquier chez Rothschild avant de se lancer en politique.

Cependant, l’intrigue va plus loin, impliquant le fonds d’investissement français Ardian, l’un des plus importants du pays, avec plus de 150 milliards d’euros d’actifs. La présidente de ce fonds, Dominique Sénéquier, est classée 50e femme la plus influente du monde selon Forbes. De plus, elle a un accès direct à Emmanuel Macron, comme en témoigne sa réception à l’Élysée lors du sommet annuel One Planet fond souverain en novembre 2020. Ces connexions étroites soulèvent des questions sur l’indépendance du président vis-à-vis des intérêts financiers.

Le troisième dirigeant d’Ardian, Emmanuel Miquel, est encore plus proche d’Emmanuel Macron. En 2017, il était chargé de collecter des fonds pour la campagne présidentielle de Macron, et une fois ce dernier élu, il est devenu son conseiller. Mais l’acteur clé dans le financement de la carrière politique d’Emmanuel Macron semble être Pierre Donnersberg, qui a facilité l’obtention de 11 millions d’euros de prêts pour financer sa campagne présidentielle.

Cette proximité entre le président Macron et les actionnaires de l’A69 suscite des inquiétudes légitimes quant à d’éventuels conflits d’intérêts. Certains se demandent si Macron a promu cette autoroute au nom d’un prétendu impératif d’intérêt public majeur pour favoriser ses amis d’Ardian. De plus, il semblerait que depuis des années, les forces de l’État, telles que les gendarmes, les préfets et le gouvernement, se mobilisent au service de ce projet critiqué, suscitant des interrogations sur la transparence et l’intégrité de cette entreprise.


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...