www.zejournal.mobi
Mercredi, 12 Juin 2024

France : Retour sur le coronavirus, il y aura des grincements de dents (Vidéos)

Auteur : Jacques Henry | Editeur : Walt | Jeudi, 01 Juin 2023 - 21h50

J’avais décidé compte tenu de la disparition de l’épidémie de SARS-CoV-2 (on écrit aussi SRAS-CoV-2) de me désintéresser de ce virus. Il se trouve que j’ai envoyé un fax hier 29 mai 2023 au Professeur émérite (puisqu’il est maintenant retraité) Didier Raoult pour lui soumettre une hypothèse personnelle au sujet des effets sur le long terme de l’infection par ce virus. Très exactement le même jour Didier Raoult acceptait de fournir des précisions au sujet du manuscrit paru dans la revue.

MedRxiv https://doi.org/10.1101/2023.04.03.23287649 (voir les liens ci-après) résumant et analysant toutes les données médicales relatives aux quelques 30 000 patients soignés au sein de l’IHU de Marseille. Tous les dossiers médicaux ont été scrupuleusement analysés par une équipe d’huissiers assermentés, un travail de bénédictins, ainsi que toutes les études réalisées au cours de l’épidémie et ayant fait l’objet de publications au sujet de ce virus par le personnel de l’IHU, près de 300 publications. Cette conséquente équipe d’huissiers de justice n’a détecté aucune fraude et laissé un rapport plus que satisfaisant.

Ce type de précaution est tout à fait inhabituel mais il rend cette publication inattaquable et elle est lourde de conséquences comme diverses interventions vidéo l’ont montré et citées en lien. L’enjeu de cette publication est de démontrer qu’il y a eu fraude de la part des autorités politiques françaises pour appuyer la commercialisation des pseudo-vaccins à ARN messager par Moderna et Pfizer (et j’en oublie) qui avaient reçu un agrément temporaire de mise sur le marché, dans l’urgence, car il n’existait aucun traitement pour combattre l’infection par ce virus. La publication de l’IHU prouve avec une remarquable clarté le contraire. Or s’il existe un traitement la commercialisation d’un tel «vaccin» encore au stade expérimental et même pas en phase 3 du processus de validation du produit constitue une faute grave sur les plans éthique et déontologique. Dès les premiers résultats concluants obtenus avec le traitement précoce associant hydroxychloroquine et azithromycine, la prescription de l’hydroxychloroquine a été interdite en France et d’autres pays occidentaux. En France le gouvernement était «en guerre» contre le virus et un comité scientifique fut créé afin de mettre au point des directives pour combattre le virus. Couverte par «le secret défense» toute délibération de ce comité scientifique gouvernemental est restée secrète, une disposition inhabituelle de gouvernance. Les médias de grand chemin ont fait le reste pour faire passer la pilule si on ose cette expression ici du «prenez du paracétamol et si vous commencez à avoir de la peine à respirer appelez les pompiers qui vous convoieront à l’hôpital le plus proche pour y mourir». C’était ce que ce conseil scientifique préconisait. Dans les maisons de retraite médicalisées ce fut plus expéditif : test PCR positif = traitement avec du Rivotril et mort assurée dès la première injection, résultat 5000 morts en France. Puis les «vieux» ont été soumis au «vaccin» sans discernement alors qu’on ignorait encore les effets secondaires de cette saloperie fait pour tuer plutôt que prévenir.

Voilà en résumé le scenario qu’adopta le gouvernement français et la publication de l’IHU lève de coin du voile qui dissimulait tous les agissements criminels du gouvernement français sous l’entière responsabilité du président de la République lui-même. On se trouve donc devant un cas de meurtre en bande organisée pour tuer délibérément le maximum de personnes tout en favorisant la généralisation des «vaccins».

La section VIP de la prison de la Santé à Paris, dont le nom est adapté à la situation présente, ne suffira pas pour répondre aux conséquences d’un procès de tous les coupables de ce meurtre de masse car il faut que tous ces criminels soient jugés. Afin que procès il y ait la seule solution est d’organiser une «class-action» réunissant toutes les familles ayant perdu un proche, que des avocats courageux et prêts à affronter les décideurs politiques, les supposés conseillers scientifiques, les grands groupes médiatiques ainsi qu’un certain nombre de journalistes ayant organisé sciemment la propagande promouvant la «vaccination», le ministère de l’intérieur, et bien d’autres institutions de l’État dont le Premier ministre. Une telle action judiciaire sera utile pour enfin clarifier la position ambiguë du chef de l’État et par exemple quel le montant du pot-de-vin versé par Pfizer, pour ne citer que cette entreprise, pour rendre obligatoire cette pseudo-vaccination, avec les QR-codes, l’exclusion de personnels hospitaliers et d’autres personnels comme les pompiers, un scandale d’État en lui-même.

Une telle action en justice réveillera l’apathie de tous les Européens qui ont participé au gonflement extravagant du chiffre d’affaires de Pfizer dont le montant a atteint 93 milliards de dollars avec un retour sur investissements de 20/1. Combien l’Europe a dépensé d’euros pour ces «vaccins» et quels sont les termes du contrat liant Pfizer et l’Union européenne ? Le meilleur moyen de le savoir est d’organiser un méga-procès en France qui sera perçu comme une menace pour la présidente de la Commission européenne car de nombreux autres pays européens iront également dans le même sens que la France. Pour conclure ce billet si de nombreuses personnes se sentent menacées aujourd’hui par l’excellent article de l’IHU de Marseille, ils ont donc quelque chose à se reprocher et ils jettent opprobre sur le Professeur Raoult et deviennent agressifs, une réaction qui dénonce leur culpabilité. Le reportage de la télévision d’État «Complément d’Enquête» commandé par l’Élysée puisqu’il s’agit d’un service public dénonce également les agissements pas très nets du chef de l’État.

Tout cela va se terminer à la case prison sans remises de peine, sans aménagements de celle-ci car ce sera une excellente occasion pour la justice de retrouver son indépendance vis-à-vis du pouvoir, une collusion qui a fait de la France une république bananière…

***

Liens récents :

Asselineau et Raoult : https://www.youtube.com/watch?v=Usk5wSO9U4c  

Didier Raoult sur France Soir : https://www.francesoir.fr/hydroxychloroquine-traitement-efficace-covid-sabote-raoult

Christian Perronne : https://www.francesoir.fr/reaction-pr-christian-perronne-cabale-raoult

Docteur Véronique Rogez, soutien de Raoult : https://www.francesoir.fr/soutiens-pour-le-professeur-raoult-et-ihu-Marseille

J.-D. Michel, soutien de Raoult : https://www.francesoir.fr/jean-dominique-michel-on-a-laisse-mourir-par-privation

Martine Wonner, la liberté de prescrire : https://www.francesoir.fr/martine-wonner-cest-la-premiere-fois-a-ce-point-chasse-aux-sorcieres

Et aussi Raoult et son « Autobiographie » : https://www.francesoir.fr/cette-liberte-de-ne-pas-obeir-est-une-chance-considerable-didier

Surtout l’objet de l’attaque en règle contre le Professeur émérite Didier Raoult : https://doi.org/10.1101/2023.04.03.23287649

***

Petite note d’autosatisfaction

Mon blog contient une grande quantité d’articles relatifs au SARS-CoV-2 car ma formation universitaire me permet de comprendre dans leurs détails les publications relatives à ce sujet qu’il s’agisse des tests PCR, technique que je connais bien pour l’avoir pratiquée ou les tests immunologiques pour avoir utilisé des techniques comme les radio-immunoessais et les ELISA. Mais également les séquences d’ARN et la structure tridimensionnelle des protéines et les effets des mutations sur ces dernières. Avec l’éclosion du scandale relatif aux traitements précoces très efficaces (vous devez chers lecteurs qui comprenez l’anglais lire l’article cité dans cet article) bannis en France par le gouvernement, leur existence même rendant caduque et condamnable toute l’entreprise frauduleuse des laboratoires pharmaceutiques pour obtenir satisfaction. Jamais ces pseudo-vaccins n’auraient dû être autorisés puisqu’il existait un traitement efficace. Les articles de mon blog sont tout d’un coup repris par une multitude de site francophones mais qu’importe, j’ai fait mon devoir d’information avec objectivité. Je citerai un seul exemple : la publication qui démontrait sans ambiguïté que le SARS-CoV-2 avait été manipulé en laboratoire pour insérer un site de clivage de la protéine de la spicule, l’intervention était à l’évidence artificielle puisque le triplet de bases codant pour l’arginine n’était jamais rencontré chez les coronavirus de quelque origine que ce soit qui plus est parmi les 6 codons de l’arginine ! Il s’agit de l’empreinte digitale de l’intervention humaine pour obtenir un gain de fonction. Cet article a été signalé par le Docteur Alexandra Henrion-Caude que j’ai analysé sur ce blog. L’utilisation de la technique PCR comme diagnostic a également été dénoncée sur ce blog car elle utilise un nombre extravagant de cycles d’amplification. Combien d’euros a coûté ce test à la France très peu fiable ? Personne n’en parle et il faudra que ce scandale d’un montant d’au moins 4 ou 5 milliards d’euros devra un jour ou l’autre être éclairci, etc …

Addendum de dernière minute : un des commentateurs de ce blog m’a signalé une présentation du Docteur David Martin devant le Parlement européen le 9 mai 2023 (1). Je savais que l’ancêtre direct du SARS-CoV-2 avait été modifié par insertion d’un site de clivage entre les deux sous-unités de la protéine de spicule pour obtenir un gain de fonction mais j’ignorais que de telles recherches avaient débuté il y a plus de 50 ans par une approche paraissant archaïque aujourd’hui consistant à «passer» le virus d’un animal à un autre pour qu’il devienne infectieux pour l’homme, un peu comme le passage du SARS-CoV-2 chez les visons qui produisit un mutant très pathogène. L’hypothèse de la dissémination intentionnelle dans la ville de Wuhan lors des jeux olympiques militaires qui s’y déroulaient à ce moment précis servit de vecteur pour la dissémination dans le monde entier par les athlètes qui rentraient dans leur pays. J’ai aussi décrit cette chronologie la plus vraisemblable sur ce blog et le choix de cette ville fut décidé par les américains pour accuser la Chine !

Note:

(1) https://odysee.com/ExcaliburTraduction/International-Covid-Sumit-Iii-Dr-Martin-Wlt et https://infodujour.fr/covid-19-cetait-bien-du-bioterrorisme ainsi que la présentation du Dr Martin lors d’un séminaire organisé par le Dr Reiner Fuellmish en 2021 : https://infodujour.fr/2023/05.pdf

***

Louis Fouché et Claude Escarguel – Qui veut la peau du professeur Raoult ?

Comme le fait remarquer l’anthropologue de la santé Jean-Dominique Michel, ce qui déclenche l’ire des promoteurs du covidisme, c’est bien sûr la parution de cette étude rétrospective, qui montre l’efficacité du « protocole Raoult », mais aussi, et peut-être surtout, la mise en ligne de l’intégralité des données de l’IHU sous-tendant l’article, soit les données brutes de tous les patients soignés pour un covid par le professeur et ses collègues. Un matériau inaltérable et accessible, qui fait à lui seul la lumière sur l’incurie, au bas mot, des dirigeants du coup d’État sanitaire et de leurs lieutenants médiatico-« scientifiques ».


- Source : Jacqueshenry

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...