www.zejournal.mobi
Lundi, 27 Mai 2024

A propos de l’annonce sur « Adzuna » d’enrôlement d’Africains et de Moyen-Orientaux pour l’Ukraine

Auteur : Djerrad Amar | Editeur : Walt | Mercredi, 31 Mai 2023 - 18h22

Cette offre d’emplois de « Techniciens de maintenance militaire » pour les citoyens du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (payé 20 000 £ pour un contrat) afin de « participer à la contre-offensive ukrainienne » - avec une garantie pour l’obtention de la citoyenneté au Royaume-Uni ou dans l'Union européenne, mais à la fin du contrat - a suscité l’indignation sur les réseaux sociaux et les démentis de certaines parties visées et/ou concernées.

Ce sont en fait des sites « pro-atlantistes » qui ont réagi de façon anormale à la vague de critiques à l’exemple de « Slate fr », un site mainstream, qui classe cette offre d’emploi « douteuse » dans la catégorie ‘‘désinformation’’ ; surtout à la vue d’un tweet du 24 mai d’un certain « Sprite » « vu 600 000 fois » (aujourd’hui 703 mille fois). Des réactions qui semblent dire que les ukro-atlantistes (à leur tête les USA) font du « bon boulot » et honnêtement ! 

Ce site s’est employé à prouver qu’il s’agit d’un « faux » en analysant « la formulation de certaines phrases » et les mots utilisés d’une part, mais surtout en donnant comme autre 'preuve' « de non-fiabilité » les noms des personnalités qui ont partagé l’annonce d’autre part ; citant en particulier l'ancien homme politique britannique George Galloway le pointant comme « contributeur chez Russia Today » et le candidat à la présidentielle française de 2017, François Asselineau en avertissant qu’il est « connu pour ses théories du complot».

Slate trouve, par exemple, que la garantie de citoyenneté « Royaume-Uni » ou « Union européenne » n’est pas fiable dans la mesure où l’adresse de ''Support for Ukraine'' est basée au Royaume-Uni et que ce dernier n’est pas membre de l’UE. Selon Slate, on ne peut donc « offrir la nationalité d’un pays d’une Union dont on n’est pas membre » ! Mais sur l’ingérence, l’aide militaire et politique etc. à une UE dont il n’est pas membre aussi, Slate n’en dit pas un mot. Il cite aussi comme « preuve » d’un « faux » la pseudo « analyse » du média américain Newsweek et la « trouvaille » d’un « chercheur » français (dont il ne cite pas le nom) en OSINT (Open-Source Intelligence) qui aurait trouvé des confusions et invraisemblances dans l'adresse mail utilisée qualifié de « bidon ».

On a constaté aussi presque les mêmes réactions chez « France 24 » connue, pour beaucoup, comme le média atlantiste par excellence qui relaie la propagande non seulement anti-Russe (tout comme LCI et BFM tv), mais contre plusieurs pays africains qui n’entrent pas dans leur giron.

Nous relevons dans leur texte/enquête ces quelques passages significatifs (il y en a plusieurs) qui étayent notre jugement :

– « Support for Ukraine y voit un “bon exemple de propagande russe” »… la rengaine ukro-atlantiste! (Cette association a démenti son implication en avertissant qu’il s’agit d’une usurpation d'identité).

– « Impossible pour le moment de dire avec certitude qui est derrière cette opération » ; c’est dit à la fin du texte. Ils affirment donc, à défaut de preuves, qu’ils ne savent pas afin de laisser un doute quant à son origine.

– « Mais une chose est certaine : cette offre manipulatoire n’a aucun lien avec les administrations européenne ou britannique »… Maintenant ils savent avec certitude, sans preuves, que ce ne sont pas L’UE ou le Royaume Uni. Parole des « enquêteurs » de France 24 !

– « Contactée par la rédaction des “Observateurs”, la plateforme Adzuna n’a pas souhaité communiquer les informations supplémentaires qu’elle détient sur les auteurs de l’annonce »… Tout est dit ici qui permet de rendre l’annonce authentique ! Ce contact et cette réponse de Adzuna, le principal site en question, aurait suffi pour tout arrêter : enquêtes, analyses, commentaires, spéculations, accusations, démentis…

Même François Asselineau n’a pas été épargné aussi par France 24. Un Asselineau qui a relayé largement cette annonce. Voici ce qui est écrit sur lui « L’ancien candidat à l’élection présidentielle François Asselineau, qui relaie régulièrement de la propagande pro-russe, s’en est ainsi fait l’écho ».

Selon le ministère russe des Affaires étrangères ministère russe des Affaires étrangères Russe, les services de renseignement britanniques pourraient être à l'origine de la recherche de mercenaires sur Internet, ajoutant que Londres n'hésite pas à recourir à ces méthodes pour recruter des mercenaires et que les plus gros contingents venaient de Pologne, des États-Unis, Canada, Roumanie et Grande-Bretagne dont la plupart ont fui ou ont été tués.

Le monde est habitué à les voir mentir avec culot. S’ils atteignent leurs objectifs, ils chargent leurs médias de faire une pseudo auto-critique pour mieux faire passer le prochain mensonge. Si leur complot est découvert alors, soit ils nient carrément tout en prenant le maximum de précautions, soit ils l’imputent à l’ennemi ! Souvent les deux en même temps.

Ils sont bien capables de publier des « fake news » de ce genre sans possibilité de situer l’origine et ne rien dire aussi longtemps qu’il n’y a pas de réaction (pendant ce temps, ça recrute), mais dès que des médias alternatifs ou personnalités politiques les révèlent et les dénoncent, alors ils sortent comme des « gardiens du Temple » pour les dénoncer comme  « fake » suivi de tout une pseudo-argumentation sans consistance qui n’apporte pas d’éclaircissement ni de preuve afin de susciter des doutes sur  son origine, voir jusqu’à en imputer sa production à l’ennemi du moment ! Leur compétence se limite aux mensonges et aux tromperies d’où leur machin qu’ils nomment « guerre médiatique » visant à rendre légaux, légitimes et probes leurs comportements monstrueux que la morale réprouve.

L’annonce est bien indirectement d’origine « ukro-atlantiste » lancée depuis le Royaume-Uni par leurs propagandistes. Elle est bien réelle sur la plateforme de recherche d'emploi “Adzuna”. Le site reconnait sa publication (qui a été gelée pour l'instant par Adzuna selon Slate). Ils ne sont pas à leur 1er recrutement de mercenaires étrangers suite aux importantes pertes de soldats ! Elle n’est devenue un « faux » qu’à la suite des réactions fulgurantes, des millions de vues, du nombre impressionnant de partages et des conséquences politiques. Leurs « Observateurs » des désinformations et leurs sites « Détecteurs de ‘fake’ » sont en réalité leurs instruments de propagande dont la mission est de rendre le « vrai » un « faux » et le « faux » un « vrai ».

Tout ce charivari démontre bien qu’ils ont raté leur coup en récoltant en plus l’humiliation !

Il est vrai que depuis cette guerre Atlantico/Russe sur le terrain ukrainien, la désinformation bat son plein de part et d’autre et chacun doit être vigilant, logique et rationnel.

Un dicton maghrébin leur sied parfaitement « Ne jamais croire au menteur et au manipulateur même s’il t’apporte le Paradis sur la paume de la main »


- Source : ZeJournal

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...