www.zejournal.mobi
Vendredi, 19 Avr. 2024

Pénurie d’antibiotiques : un éléphant qui trompe de moins en moins

Auteur : Modeste Schwartz | Editeur : Walt | Samedi, 28 Janv. 2023 - 13h43

2023 : une excellente année pour redécouvrir – à la faveur d’une pénurie d’antibiotiques – qu’il existe (en plein « réchauffement climatique ») des refroidissements d’hiver, contre lesquelles la médecine de l’ancienne normalité est efficace. Pour ceux qui en disposent encore.

Quand on voit l’Agence Européenne du Médicament, à longueur de rapport, disserter sur les ravages du manque d’amoxicilline, on finirait par se demander sur quelle planète tous ces grands sages européens de la médecine ont passé les années 2020 et 2021. Ont-ils vraiment raté toutes les prophéties du mage Schwab, qui nous annonçait que l’hôpital et la médecine classique allaient, à court terme, être rendus caducs par la nano-médecine de la « 4e révolution industrielle » ?

D’autant plus que, au chapitre des recommandations, ils osent conseiller d’éviter l’emploi d’antibiotiques dans le traitement des pathologies virales – alors que, conformément aux promesses de la médecine vaccinale, et compte tenu du taux d’administration des nouvelles thérapies géniques dans la population, il faudrait partir du principe que lesdites « pathologies virales » ont déjà dû totalement disparaître en Europe. A supposer, bien sûr, que le rôle pathogène attribué aux virus ait jamais existé.

Antibiotiques : mensonge des injections, vérité des pénuries

Il va de soi que, parmi les causes de pénurie, les gaspillages colossaux de la médecine vaccinale et les désorganisations causées par le sabotage covidiste de la société (confinements, flicage digital) n’apparaissent nulle part dans ces savantes considérations.

N’empêche que, en voyant que même cette respectable agence parle désormais exclusivement de booster la production d’amoxicilline, et plus du tout de booster les cobayes européens (jadis connus sous le nom de « citoyens »), on a du mal à se retenir de penser que le deuxième chapitre du Reset (celui qui doit son nom à la comédie sanglante d’Ukraine orientale) doit avoir – entre autres – pour vocation de tenter d’effacer les résultats plus que douteux du premier chapitre.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...