www.zejournal.mobi
Samedi, 13 Avr. 2024

La Russie exclue des commémorations de la libération d’Auschwitz… le camp de concentration libéré par l’Armée Rouge !

Auteur : Le Média en 4-4-2 | Editeur : Walt | Vendredi, 27 Janv. 2023 - 20h55

Les commémorations du 78e anniversaire de la libération d'Auschwitz par l'Armée rouge seront marquées par une controverse autour de la participation de la Russie, snobée par le musée.

Le 27 janvier 1945, l’armée rouge a libéré le camp de concentration et d’extermination nazi d’Auschwitz. Cependant, les représentants de la Russie n’ont pas été invités aux commémorations du 78ème anniversaire de cet événement. Le musée d’Auschwitz a justifié cette absence en évoquant « l’agression contre une Ukraine libre et indépendante ».

Piotr Cywinski, directeur du Musée d’Auschwitz, a souligné l’importance de la présence des ruines des bâtiments qui ont servi de symboles à l’extermination des Juifs, rappelant que ces vestiges sont un avertissement poignant pour l’humanité, particulièrement dans le contexte des crimes de guerre actuels en Ukraine. Il a également annoncé que, compte tenu de l’agression contre l’Ukraine, les représentants de la Fédération de Russie n’ont pas été invités à participer aux célébrations de l’anniversaire de la libération d’Auschwitz cette année.

« Compte tenu de l’agression contre une Ukraine libre et indépendante, les représentants de la Fédération de Russie n’ont pas été invités à participer à la célébration de l’anniversaire de la libération d’Auschwitz de cette année », a indiqué à l’AFP Piotr Sawicki, porte-parole du musée.

Cette décision a suscité de la confusion chez les internautes, qui rappellent que les Etats-Unis ont toujours été invités malgré leur rôle dans les bombardements atomiques d’Hiroshima et de Nagasaki, les millions de morts en Irak ou les multiples guerres menées par l’Occident en Libye, Syrie et Afghanistan.

Encore plus incompréhensible quand on connaît l’histoire de l’Ukraine et ses liens historiques très forts avec le nazisme qui existent encore aujourd’hui. Le président Zelensky dira même que le néonazi Stepan Bandera : « C’est un héros indéniable et c’est cool. Il a défendu la liberté de l’Ukraine ! ».

Dans sa tribune sur Le Point, Arno Klarsfeld met en lumière le fait que certains Ukrainiens continuent de célébrer des nationalistes ayant collaboré avec les nazis :

À Lviv, il y a encore deux ans, des centaines d’hommes ont défilé en uniforme SS de collaborateurs ukrainiens lors d’un événement approuvé par la ville. Ces dernières années, au moins trois municipalités ukrainiennes ont dévoilé des statues pour l’adjoint de Bandera, Yaroslav Stetsko, qui, pendant la Shoah, approuvait « l’extermination des Juifs ». La devise des nationalistes ukrainiens collaborateurs de nazis de Bandera affichée dans les rues de Kiev en 1941 était : « Tes ennemis sont la Russie, la Pologne et les Youpins ».

Le fait que le musée d’Auschwitz n’ait pas invité les représentants de la Russie aux commémorations de l’anniversaire de la libération du camp est un affront pour le peuple russe qui a libéré le camp et sauvé 7 000 prisonniers. Voici la réaction de la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova :

« Aussi intelligents soient nos « non-partenaires » européens dans leurs tentatives de réécrire l’histoire d’une manière nouvelle, la mémoire des horreurs du nazisme et des héros-libérateurs soviétiques ne peut être effacée ».

***

Le président Poutine : « En 1945, le peuple soviétique a sauvé les Juifs des plans barbares nazis »

Le président russe Vladimir Poutine a souligné l'importance de la contribution soviétique à l'échec des plans nazis pendant l'Holocauste. Il a également rendu hommage aux Soviétiques qui ont sauvé les Juifs et les autres peuples de l'annihilation totale et de l'esclavage.

Le président russe Vladimir Poutine a souligné que les Soviétiques ont apporté la plus grande contribution à l’échec des plans nazis visant à détruire et à asservir les Juifs et les autres peuples. C’est ce qu’il a déclaré dans un télégramme aux participants aux événements célébrant la Journée de la mémoire des victimes de l’Holocauste et le 78ème anniversaire de la libération par l’Armée rouge des camps de concentration d’Auschwitz-Birkenau.

« En 1945, la fin des plans barbares des nazis a été mise entre les mains du peuple soviétique, qui a défendu la liberté et l’indépendance de la patrie, sauvé les Juifs et les autres peuples de l’annihilation totale et de l’esclavage », a écrit le président russe.

« Aujourd’hui, à l’occasion de la Journée internationale de la mémoire des victimes de l’Holocauste, nous nous souvenons d’une des pages dramatiques de la Seconde Guerre mondiale – la libération par l’Armée rouge des camps de concentration d’Auschwitz-Birkenau. Et bien sûr, nous pleurons sur les millions de personnes innocentes – les Juifs et les représentants d’autres nationalités – qui ont été exécutés, torturés, morts de faim et de maladies », a ajouté Poutine.

Le président a également déclaré que les soldats russes se battent en Ukraine contre un mal né de l’oubli des leçons de l’histoire. « Nous devons clairement comprendre que toute tentative de réviser la contribution de notre pays à la Grande Victoire revient en fait à justifier les crimes du nazisme et ouvre la voie à la renaissance de son idéologie meurtrière ». Vladimir Poutine s’est entretenu à la résidence présidentielle avec le grand rabbin de Russie Berel Lazar et la présidente de la Fédération des communautés juives de Russie, Marina Ben-David.


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...