www.zejournal.mobi
Samedi, 24 Févr. 2024

Le canon CAESAR de la société française Nexter tire sur un hôtel à Donetsk pour cibler des responsables politiques russes

Auteur : Karine Bechet-Golovko | Editeur : Walt | Vendredi, 23 Déc. 2022 - 19h58

Comme le déclare le caporal Casse Pompon, à la minceur des épluchures, on voit la grandeur des nations. Ici, pour la grandeur, nous sommes servis ! Les armes françaises envoyées par Macron dans le Donbass, une fois de plus ont frappé. Et manifestement, elles servent à des fins de terrorisme politique. Car cibler un lieu, où doivent se réunir des responsables politiques, est bien du terrorisme politique. Toutes mes félicitations, Macron continue à enterrer la France. On va le laisser longtemps encore salir notre pays ? S’il a tant envie de faire la guerre, qu’il aille la faire, mais dans les règles et lui-même, avec ses proches, ses amis, leurs enfants et leurs maris. Nous ne sommes pas une Nation terroriste !

L’information est tombée hier soir. Selon Rogozine, l’ancien directeur de Roskosmos parti volontairement aider sur le front : 

« Le bombardement a eu lieu la veille, le 21 décembre. Un hôtel du quartier Leninsky de Donetsk a été attaqué ». Outre M. Rogozine, d’autres personnes ont également été blessées, dont le chef du gouvernement de la RPD, Vitaly Khotsenko. Selon M. Rogozine, une « réunion de travail s’est tenue à l’hôtel, en cercle restreint et dans une ambiance sereine au retour d’une de nos unités de volontaires ». Selon lui, en huit ans cet endroit n’a jamais été bombardé. « Quelqu’un a divulgué ces informations, et vers 19h45, il y a eu plusieurs tirs de haute précision, y compris à l’endroit où nous nous trouvions directement ».

Et les premières fuites tombent, concernant les armes utilisées, selon l’assistant de Rogozine :

« La frappe était clairement ciblée. Les experts sont enclins à croire qu’un support d’artillerie automoteur Caesar de 155 mm, développé et fabriqué par la société française Nexter, a été utilisé pour la frappe »

Il semblerait que le restaurant, qui se trouvait à l’extérieur de Donetsk, ait été ciblé, comme le montre cette vidéo, 10 minutes après l’arrivée du Chef du gouvernement de la république de Donetsk Khotsenko :

Le tir a fait 2 morts et 6 blessés. Rogozine et Khotsenko sont légèrement blessés et Rogozine sera opéré. Peu importe l’endroit, la transfiguration du restaurant en « réunion de travail » est assez ridicule, mais le fait est que des armes de production française sont sciemment utilisées pour cibler des responsables politiques. Et puisque la France est prête à juger des crimes commis en Ukraine, soulignons que cela entraîne toute une chaîne de responsabilité des entreprises françaises et des responsables française devant les juridictions françaises. Chiche ?

Mais comme le souligne avec justesse le correspondant de guerre Dmitri Stechine, les responsables politiques devraient prendre conscience … qu’il y a une guerre et changer de comportement – ce n’est pas l’époque des banquets (même transformés un peu tard en plus respectable « réunion de travail »), surtout sur la ligne de front. Or, Donetsk est sur la ligne de front. Si ce n’est par morale, qu’il s’agisse au moins d’instinct de survie.

« La mort de Alexandre Zakharchenko n’a rien appris ni personne. J’ai même du mal à trouver une cible plus douce pour un sabotage (et ce bombardement est un sabotage, puisque des indicateurs étaient impliqués) – un banquet de personnes respectables dans un endroit spécifique, qui se trouve sur toutes les cartes. Et l’heure est connue à la minute près ».

Dans tous les cas, cela s’appelle du terrorisme.

Macron, a-t-il fait de la France un pays terroriste ? Va-t-on le laisser faire encore longtemps ?!


- Source : Russie politics

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...