www.zejournal.mobi
Mardi, 05 Mars 2024

Pfizer et Moderna étudient les liens entre le vaccin Covid et la myocardite

Auteur : Joshua Young | Editeur : Walt | Lundi, 14 Nov. 2022 - 14h47

Une étude publiée lundi dans le Journal of the American College of Cardiology a conclu que les hommes de moins de 40 ans étaient plus susceptibles de contracter la maladie, les symptômes apparaissant environ 21 jours après la deuxième dose. Une étude menée par Kaiser Permanente le mois dernier a donné des résultats similaires.

Après deux ans d’études, y compris celles de la FDA, indiquant que la myocardite peut être un effet secondaire de la prise du vaccin Covid à base d’ARNm, Moderna et Pfizer ont lancé des essais cliniques pour déterminer dans quelle mesure ce problème cardiaque est devenu omniprésent chez les jeunes adultes et les adolescents.

Selon NBC, « Moderna a déjà lancé deux essais, le plus récent en septembre. Pfizer a confirmé qu’au moins un de ses essais, qui inclura jusqu’à 500 adolescents et jeunes adultes de moins de 21 ans, devrait commencer dans les deux prochains mois ».

Les rapports sur la myocardite comme effet secondaire du vaccin Covid sont apparus presque immédiatement après le lancement du vaccin et ont persisté jusqu’en 2022. Les symptômes de la maladie comprennent un essoufflement, des douleurs thoraciques et une accélération du rythme cardiaque.

En octobre 2021, la Food and Drug Administration américaine a déclaré qu’elle examinait les rapports selon lesquels le vaccin Moderna Covid pouvait causer des problèmes cardiaques chez certains adolescents. Moderna a déclaré que la FDA « a besoin de temps supplémentaire pour évaluer les analyses internationales récentes sur le risque de myocardite après la vaccination ». À la même époque, des études américaines et israéliennes avaient toutes deux lié le Pfizer-BioNTech et Moderna à de rares cas de myocardite, notant un risque plus élevé pour le vaccin Moderna chez les hommes de 16 à 29 ans.

En raison de ce risque accru d’inflammation cardiaque, les autorités scandinaves ont suspendu ou déconseillé aux jeunes de se faire vacciner avec Moderna à l’automne 2021.

D’autres études sont apparues à cette époque, corroborant l’apparition de myocardites à cause du vaccin. Une étude menée aux États-Unis indique que les hommes de moins de 20 ans qui ont eu le COVID ont jusqu’à six fois plus de risques de contracter une myocardite.

Pour que la FDA approuve pleinement le vaccin, elle demande aux entreprises de mener les études, dont certaines sont prévues pour durer 5 ans.

Les CDC ont noté que la maladie apparaît surtout chez les hommes âgés de 16 à 24 ans et que plus de 1000 cas officiels ont été signalés comme un effet secondaire du vaccin.

Une étude publiée lundi dans le Journal of the American College of Cardiology a conclu que les hommes de moins de 40 ans étaient plus susceptibles de contracter la maladie, les symptômes apparaissant environ 21 jours après la deuxième dose. Une étude menée par Kaiser Permanente le mois dernier a donné des résultats similaires.

La myocardite n’a pas été signalée avec une grande variance statistique après la prise du vaccin de Johnson & Johnson.

Le président du département de cardiologie de la Mayo Clinic, le Dr Leslie Cooper, a expliqué que « les personnes qui ont développé une myocardite après une infection virale peuvent souffrir de cicatrices le long du tissu cardiaque, ce qui réduit sa capacité à pomper le sang et à faire circuler l’oxygène dans le corps ».

Lire aussi : Les CDC admettent que les inquiétudes concernant la myocardite post-vaccinale qui ont été qualifiées de désinformation sont légitimes

Traduit par Anguille sous roche


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...