www.zejournal.mobi
Mardi, 31 Janv. 2023

La priorité de Pap Ndiaye : sexualiser les enfants à l’école

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Vendredi, 11 Nov. 2022 - 15h59

Jack, sors de ce corps !

Un bel exemple de la fracture entre les médias mainstream et le peuple, c’est la réaction admirative du plateau de TMC (Yann Barthès prod) avec l’horrible Maïa Mazaurette (horrible du point de vue moral) face à celle du grand public sur Twitter, qui oppose aux propos infâmes du ministre de l’Éducation une résistance pour le moins farouche, et on reste polis. Ce sont évidemment des parents, et majoritairement des pères, qui sont contre la sexualisation des enfants par une élite LGBT, car il faut dire les choses.

L’argument massue du ministre : renforcer les cours de sexualisation à l’école pour lutter contre les violences sexuelles...

« Justement j’ai souhaité que l’on relance très fortement l’éducation à la sexualité, en fait il y a une loi qui existe depuis 2001 mais dans la réalité, comme vous l’avez dit, les cours d’éducation à la sexualité, normalement trois séances par an pour chaque niveau, sont peu appliqués… Et concentrés plutôt sur les niveaux quatrième, troisième. Et donc il faut non seulement appliquer la loi mais c’est essentiel pour lutter contre les violences sexistes et sexuelles… »

Alors que l’école publique s’effondre de toutes parts, en termes d’effectifs, de budget, d’autorité, de violences, de harcèlement, de niveau, la priorité de monsieur Ndiaye, c’est de sexualiser les cours, tout ça à partir d’une vieille loi qui date de 2001 et qui propose 3 cours sur la sexualité par an. Si la modération de Twitter a nettoyé les réactions les plus sauvages, il en reste suffisamment question colère, et on vous invite à aller y jeter un œil.

On souligne que cette invitation a lieu sur le stand LGBT de Yann Barthès, qui a embauché Maïa Mazaurette pour hypersexualiser son émission, qui l’était déjà beaucoup. Et quand on écrit hypersexualiser, c’est bien dans le sens de l’hypersexualité, c’est-à-dire la version pathologique de la sexualité, dont on peut avoir un aperçu dans l’excellent et sombre Shame.

On n’inclura pas dans cette illustration le très tendancieux Mignonnes, de Maïmona Doucouré, qui semble jouer sur les deux tableaux, à savoir la dénonciation ET l’appel d’air pédophile. Joe Biden a dû le voir en privé au moins 150 fois.

Huit ans après les délires de l’idéologie du genre imposés à l’école de la République franc-maçonne par l’ancien ministre Belkacem, qui provoquera un mouvement de résistance puissant dans la population, rebelote avec le gentil Pap, à qui l’on prêterait le bon Dieu sans confession, ou le Diable, tout dépend de quel côté du woke on se situe.

Personne ne pense à l’esprit des enfants qui sera bien tordu par les tordus, et Mazaurette, qui fait des chroniques de cul à vomir, non pas parce que c’est du cul mais parce que c’est une véritable entreprise de confusion de l’esprit des plus fragiles, incarne aujourd’hui l’offensive woke dans les médias.

Cliquez sur la tête de la Loana de TMC pour voir l’émission woke

Elle oublie de dire que ces victoires du féminisme vont de pair avec le vidage des salles...

Cette sosie de Loana, surmaquillée par la prod pour réussir à être presque regardable, a fait l’objet d’un bon papier de Causeur, ce qui nous évite de passer pour sexistes. On peut tout reprocher à Élisabeth Lévy, mais au moins, c’est une femme qui aime les hommes !

On voit en fin de compte que l’axe Ndiaye–Mazaurette, archiminoritaire, archi-impopulaire, archirepoussant moralement, est malgré tout imposé par l’oligarchie.

Cette ligne de fracture où se rencontrent deux forces antagonistes se terminera par la victoire de la raison, mais elle y laissera des miettes, comme dans toute guerre. Heureusement, la raison se reconstitue naturellement, alors que la déraison s’effondre en permanence sur elle-même.

En attendant, ne laissons pas nos enfants à ces monstres.

Et maintenant en images, la beauté du woke

Précision de la Rédaction : il ne s’agit ni de Loana ni de Maïa, mais de l’élection d’une miss dans un comté du New Hampshire.


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé