www.zejournal.mobi
Mardi, 07 Févr. 2023

Pour Nathalie Yamb, le conflit en Ukraine « met à jour l’hypocrisie » de l’ordre mondial

Auteur : Sputnik (Russie) | Editeur : Walt | Mercredi, 02 Nov. 2022 - 14h52

La crise ukrainienne a bien révélé l’hypocrisie chronique qui s’applique dans le comportement de plusieurs États, estime l’activiste panafricaniste Nathalie Yamb. Dans un entretien avec Sputnik, elle cite en titre d’exemple la situation avec les céréales dont une faible proportion a été envoyée vers l’Afrique depuis les ports ukrainiens.

« Ce qui est bien avec ce conflit, c’est qu’il met à jour l’hypocrisie permanente sur laquelle s’était construite l’ordre mondial depuis trop longtemps », a estimé dans une interview à Sputnik l’activiste panafricaniste et camerounaise, Nathalie Yamb.

Aujourd’hui, tous les mensonges sont dévoilés, « tous les deux poids, deux mesures sont affichés et dans tous les domaines », a affirmé Mme Yamb. Tel est le cas avec les céréales et les engrais, dont une petite partie a été livrée vers le continent africain, a-t-elle souligné.

« Mais l’hypocrisie, c’est pas seulement ce qui concerne les céréales ou bien les engrais. L’hypocrisie, elle se révèle aussi dans toute sa laideur, dans tous les domaines : politique, diplomatique, culturel, sécuritaire, financier, sanitaire », estime l’interlocutrice de Sputnik, surnommée « la dame de Sotchi » en référence à sa prise de parole retentissante en marge du premier sommet Russie-Afrique en 2019.

Écroulement des fakes

Selon elle, le monde a la chance de pouvoir assister à l’écroulement des mensonges qui ont servi à « asseoir l’hégémonie occidentale sur le monde ».

« Et en tant qu’Africaine, la pandémie du Covid-19, et maintenant le conflit en Ukraine là, pour moi, ce sont des opportunités d’éveil, des opportunités de prise de conscience et des opportunités de prise de décision fondamentale pour l’envol de notre continent. Encore faut-il, que ceux qui prennent les décisions, soient aussi dans ce même état d’esprit », considère l’activiste panafricaniste.

En 2022, Nathalie Yamb s’est vue refusée l’entrée et le séjour sur le territoire français à cause de « diatribes récurrentes » visant la France et ses autorités, et dans lesquelles l’activiste « cautionne, voire encourage, le recours à la violence à l’encontre des symboles de la présence française en Afrique ».

Suspension de la participation à l’accord

Le 29 octobre, la Russie a suspendu sa participation à l’accord sur les céréales après une attaque de drones commise la même journée contre plusieurs navires russes dans la baie de Sébastopol, en Crimée. Ces bâtiments assuraient la sécurité du couloir céréalier, selon Moscou.

Le ministre russe de l’Agriculture, Dmitri Patrouchev, a annoncé que Moscou était prêt à envoyer, à titre gracieux, au cours des quatre prochains mois, jusqu’à 500 000 tonnes de céréales aux pays les plus pauvres.

D’après le porte-parole du Kremlin, seule une petite partie des céréales livrées dans le cadre de l’accord du blé a été envoyée aux pays les plus démunis, le reste étant destiné à des États non pauvres situés en Europe.

***

Le Qatar prêt à tourner le dos à l’Europe et à rediriger ses approvisionnements en gaz ailleurs

par Peter Yermilin.

Le Qatar peut réorienter son gaz européen fourni à d’autres États s’il le juge opportun, a déclaré le ministre d’État à l’Énergie de l’émirat, le PDG de QatarEnergy, Saad bin Sherida al-Kaabi.

« Rien n’est permanent, et nous avons le droit de faire ce que nous voulons avec nos volumes (de gaz) », a déclaré le ministre à Bloomberg.

« Mais c’est une promesse que nous avons faite pour une certaine période de temps. Lorsqu’il sera judicieux pour nous de réorienter (les approvisionnements), nous le ferons », a-t-il ajouté.

Le Qatar s’était précédemment engagé à ne pas détourner les approvisionnements en gaz de l’Europe. Toutefois, le Qatar a le droit de le faire conformément aux contrats.

En outre, la décision des pays de l’UE de plafonner les prix du pétrole et du gaz va détruire le marché, a ajouté le ministre.

« … Si je suis un investisseur dans le secteur du pétrole et du gaz et que j’ai l’intention de prendre la décision finale d’investissement sur un projet pétrolier ou gazier, lorsque je vends un produit quelconque, je regarde le marché, l’UE comme un gros acheteur, mais ils fixent un prix, un certain prix, et ensuite ils disent que n’achèteront pas de pétrole à un prix supérieur à 50 dollars », a déclaré Saad bin Sherida al-Kaabi.

« Je vais investir dix milliards de dollars, en espérant un rendement de neuf ou dix pour cent, sur la base d’un prix de 50 dollars le baril. Si le prochain gouvernement n’aime pas ce prix et qu’il fixe un prix limite à 30 dollars, que dois-je faire ? », s’est interrogé le ministre.

Parlant de l’idée de plafonner les prix du pétrole et du gaz, il a recommandé de « s’efforcer d’instaurer la paix en Europe », car cela permettrait de « réduire considérablement les prix ».

« Il ne s’agit pas de mathématiques supérieures, tout est évident », a déclaré M. al-Kaabi.

Il convient de noter que l’Union européenne considère le Qatar comme l’une des principales sources de ressources énergétiques. Le Qatar est l’un des principaux leaders mondiaux en matière d’exportation de gaz naturel liquéfié. Les marchés asiatiques constituaient autrefois le principal débouché pour le Qatar, mais aujourd’hui, le pays expédie une part importante de son GNL en Europe.

Toutefois, les choses ne sont pas aussi simples qu’il n’y paraît. L’Allemagne, par exemple, ne parvient pas à conclure un accord de fourniture de gaz avec le Qatar. Les parties se limitent à des déclarations d’intention. Le Qatar ne veut que des contrats à long terme et interdit à l’Allemagne de revendre du gaz. Berlin n’accepte pas de telles conditions.

En outre, de nombreux responsables européens critiquent le Qatar pour ses violations des droits de l’homme. Ces critiques se sont renforcées à la veille de la Coupe du monde, dont le coup d’envoi sera donné au Qatar le 20 novembre.

Dans ces conditions, les autorités de l’émirat souhaitent certainement évaluer plus attentivement certains aspects des relations avec l’Union européenne. Le Qatar a tous les atouts en main.

source : France Pravda


- Source : Sputnik (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé