www.zejournal.mobi
Jeudi, 01 Déc. 2022

Les révélations des études sur les effets indésirables des injections Covid se multiplient

Auteur : Lalaina Andriamparany | Editeur : Walt | Mercredi, 05 Oct. 2022 - 10h08

D’après une étude présentée lors du Symposium scientifique d’automne de l’ASOPRS, les vaccins contre le Covid-19 peuvent provoquer une aggravation de la maladie oculaire thyroïdienne. L’étude recommande aux ophtalmologues de bien surveiller leurs patients après l’injection.

Face aux vagues successives de Covid, nos gouvernements ont toujours choisi d’opter pour une vaccination généralisée et expérimentale utilisant de nouvelles technologies, pour la majorité à ARN messager. Nous avons toujours alerté sur les effets indésirables et inquiétants, voire potentiellement mortels de ces vaccins. Depuis peu, de plus en plus d’études commencent  à parler des effets secondaires de ces injections contre le Covid.

Ophtalmopathie thyroïdienne comme autre effet secondaire des vaccins

Une étude présentée pendant le Symposium scientifique d’automne de l’ASOPRS a révélé un autre éventuel effet secondaire des injections contre le Covid-19. Elle met en avant l’existence d’un lien entre l’aggravation ou la réactivation de la maladie oculaire thyroïdienne et la vaccination.

Selon le Dr Peter Kally , co-auteur de l’étude et consultant au Ophtalmic and Facial Plastic Surgery et Beaumont Eye Institute dans le Michigan, “la vaccination Covid est peut-être associée à la réactivation de la maladie thyroïdienne des yeux”.

Il a fait état d’une série de cas  de cinq patients, quatre femmes et un homme, présentant une réactivation de la maladie thyroïdienne de l’œil après leur vaccination anti Covid-19. En effet, trois d’entre eux ont reçu le vaccin Pfizer, le quatrième a reçu le vaccin de Moderna et le dernier a reçu le vaccin Johnson & Johnson. Les symptômes sont apparus environ 43 jours après la réception de l’injection. A noter que l’âge moyen de ces patients était de 60,2 ans.

Les analyses de laboratoire ont révélé une hausse de l’IST (Immunoglobuline thyréostimulante) et une hyperthyroïdie biochimique chez les patients. Il faut souligner que l’IST est le marqueur de la maladie selon Peter Kally. Néanmoins, les patients ont déjà reçu les traitements nécessaires et aucune perte de vision irréversible n’a été enregistrée. 

La surveillance des patients vaccinés fortement recommandée

Suite à ces observations, Peter Kally a déclaré que « la réponse immunitaire que l’on peut obtenir avec un vaccin COVID ou toute autre vaccination peut déclencher une réponse auto-immune“, ce qui expliquerait l’aggravation de certaines pathologies comme l’ophtalmopathie thyroïdienne.

Évidemment, il reconnait que cette petite étude ne permet pas encore de connaître les causes de la poussée de l’affection, « la corrélation ne prouve pas la causalité, mais ce rapport s’aligne sur d’autres rapports que nous avons vus », souligne-t-il.

Toutefois, le chercheur recommande aux ophtalmologues de surveiller de près les patients atteints de maladies thyroïdiennes qui viennent de recevoir un vaccin.

Pour mémoire dans son bulletin d’information, l’OMS a déjà alerté les laboratoires pharmaceutiques sur les effets indésirables des vaccins anti-Covid-19. Même si certains cas restent inquiétants, ils sont banalisés par les autorités sanitaires et, étonnamment, ne remettent nullement en question l’analyse risque-bénéfice de ces injections. Dans son rapport de juin 2022, l’ANSM indique même que 24% des effets indésirables sont considérés comme graves depuis le début de l’épidémie.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé