www.zejournal.mobi
Lundi, 05 Déc. 2022

Le PDG de Pfizer a attrapé le COVID pour la deuxième fois en deux mois

Auteur : AubeDigitale | Editeur : Walt | Lundi, 26 Sept. 2022 - 15h23

Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a été testé positif au Covid-19 pour la deuxième fois en deux mois.

Le sexagénaire a contracté la maladie en août, pour laquelle il a pris le traitement antiviral de la société, Paxlovid. Il a également reçu quatre doses du vaccin de sa société, mis au point avec son partenaire allemand BioNTech, mais affirme ne pas avoir reçu le nouveau rappel bivalent amélioré pour Omicron en raison de son infection en août.

« Je n’ai pas encore reçu le nouveau rappel bivalent, car j’ai suivi les directives des CDC qui préconisent d’attendre trois mois depuis mon précédent cas de COVID, qui remonte à la mi-août », a-t-il déclaré, tout en affirmant n’avoir « aucun symptôme ».

La nouvelle injection, dite bivalente, qui n’a pas été testée sur l’homme avant sa diffusion, est censée cibler les sous-variants BA.5 et BA.4 d’Omicron, qui représentent environ 86 % des variantes actuellement en circulation aux États-Unis.

La FDA a autorisé les rappels actualisés de Pfizer et Moderna en août, et plus de 25 millions de doses ont été expédiées.

La deuxième infection de M. Bourla en deux mois a suscité plus que des interrogations.

Des nouvelles concernant l’efficacité à 100% des injections à ARNm comme vous l’aviez dit en avril 2021 ?

Vous avez eu le covid plus de fois que beaucoup de personnes non vaccinées. Est-il possible que peut-être… *juste peut-être* les rappels affaiblissent votre système immunitaire ? Je ne suis pas docteur ou quoi que ce soit – je suis juste un avocat avec un demi-cerveau.

Encore ? Nous savons déjà qu’il n’est pas sûr et merci de confirmer une fois de plus qu’il n’est pas efficace.

D’autres, comme le journaliste Jordan Schachtel, ont suggéré que Bourla bluffe pour vendre des doses du nouveau rappel.

Bourla n’a tristement pris la sauce que des mois après qu’elle soit devenue disponible.

Je vous garantis qu’il ne fait même pas de tests COVID.

Une énorme arnaque pour tenter de vendre un produit.

Avec le conseil d’administration de Pfizer ivre de financement public.

Bourla doit continuer à pomper les chiffres des ventes de jus de gène.

Je me suis étendu sur cette idée ici. La conformité est très faible avec les nouvelles injections de rappel, ce qui provoque la panique dans le monde de Pfizer. La déclaration de Bourla est un stratagème désespéré pour vendre le produit.


- Source : AubeDigitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé