www.zejournal.mobi
Samedi, 01 Oct. 2022

Les pompiers étrangers venus prêter main-forte en France ne sont pas soumis à la vaccination

Auteur : Le Média en 4-4-2 | Editeur : Walt | Mardi, 16 Août 2022 - 14h17

Que vaut un pompier non-vacciné français par rapport à un pompier, allemand, grec ou roumain ? Eh bien pas grand-chose, puisque le pompier étranger non-vacciné peut venir sur le territoire français et éteindre un incendie, s’il a fait un test négatif. Avoir un test positif empêcherait d’éteindre un incendie ? Les 5 000 pompiers français volontaires non-vaccinés suspendus n’ont pas les mêmes droits que les étrangers, car même un simple test leur est refusé.

Les lois, votées par des députés non vaccinés, interdisent à des pompiers non vaccinés d’éteindre les incendies ! Sur l’échelle de l’absurdité et de la discrimination, le gouvernement Macron vient d’atteindre un niveau exponentiel. Conclusion : les 5 000 pompiers français non-vaccinés ont moins de droits que les étrangers non-vaccinés pour éteindre un incendie sur le sol français.

Explication lors de l’Heure des Pros du 15 août 2022 avec l’avocat Pierre Gentillet face au commandant Alexandre Jouassard, porte-parole de la sécurité civile.

 

***

Ne pas faire appel à nos pompiers suspendus car non vaccinés mais faire appel à des pompiers étrangers non vaccinés mérite une explication des juges du Conseil d’Etat ! Vont-ils continuer à se moquer du simple Bon Sens ?

Conseil d’État, Juge des Référés : Requête aux fins de Référé-Liberté – Article L.521-2 du Code de Justice Administrative

1 – Monsieur XXXXXXXXXXXXXXX, pompier professionnel et volontaire, demeurant XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

2 – Monsieur XXXXXXXXXXXXXX, pompier volontaire, demeurant XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX

3 – Monsieur XXXXXXXXXXXX, demeurant XXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX, 33

4 – Association BonSens.org, association régie par les articles 21 à 79-III du code civil local, maintenu en vigueur dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle, inscrite au registre des associations du Tribunal Judiciaire de Strasbourg, dont le siège se situe à 10 rue des Cigognes, 67960 ENTZHEIM, représenté par son président.

Ayant pour avocat :

A.A.R.P.I.  PROTAT,

Représentée par Maître Diane PROTAT,

Avocat au Barreau de Paris,

90, boulevard Flandrin, 75116 Paris

Tél : 01.47.04.23.66 / Fax : 01.47.27.87.88

Courriel : [email protected]

Toque C-084,

CONTRE : La décision implicite du ministre de l’Intérieur du 10 août 2022 de ne pas faire appel aux pompiers professionnels et volontaires français non vaccinés contre la COVID 19 pour faire face aux feux de forêts qui ravagent actuellement la France et notamment la Gironde.

[… détails de la requête …]

Il résulte de ce qui précède que la décision implicite du ministre de l’Intérieur du 10 août 2022 de ne pas faire appel aux pompiers professionnels et volontaires français non vaccinés contre la COVID 19 pour faire face aux feux de forêts qui ravagent actuellement la France et notamment la Gironde est gravement illégale en ce qu’elle viole le principe d’égalité et porte atteinte aux libertés fondamentales que constituent le droit au respect de la vie et la libre circulation des travailleurs en Europe.

Il convient donc que le Conseil d’État :

1 – Ordonne la suspension de la décision implicite du ministre de l’Intérieur du 10 août 2022 de ne pas faire appel aux pompiers professionnels et volontaires français non vaccinés contre la COVID 19 pour faire face aux feux de forêts qui ravagent actuellement la France et notamment la Gironde.

2 – Enjoigne au ministre de l’Intérieur de faire appel aux pompiers professionnels et volontaires français non vaccinés contre la COVID 19 pour faire face aux feux de forêts qui ravagent actuellement la France et notamment la Gironde et ce sous astreinte de 100 000 euros par jour de retard à compter de la décision à intervenir,

3 – Mette à la charge de l’État une somme de 2 000 euros en application de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.

Par ces motifs

Messieurs XXXXXXXX, XXXXXXXX et XXXXXXXX et l’association BonSens.org, sollicitent du juge des référés du Conseil d’Etat :

1 – Qu’il ordonne la suspension de la décision implicite du ministre de l’Intérieur du 10 août 2022 de ne pas faire appel aux pompiers professionnels et volontaires français non vaccinés contre la COVID 19 pour faire face aux feux de forêts qui ravagent actuellement la France et notamment la Gironde.

2 – Qu’il enjoigne au ministre de l’intérieur de faire appel aux pompiers professionnels et volontaires français non vaccinés contre la COVID 19 pour faire face aux feux de forêts qui ravagent actuellement la France et notamment la Gironde et ce sous astreinte de 100 000 euros par jour de retard à compter de la décision à intervenir,

3 – Qu’il mette à la charge de l’Etat une somme de 2 000 euros en application de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.

Sous toutes réserves

Source: BonSens.org


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé