www.zejournal.mobi
Lundi, 28 Nov. 2022

Comment nier en juillet 2022 l’inefficacité des injections géniques et leurs dangers ?

Auteur : Dr Nicole Delépine | Editeur : Walt | Mercredi, 27 Juill. 2022 - 17h37

Comment le mensonge mondial a-t-il perverti les plus vigilants et leur a-t-il fait accepter ces injections toxiques aux effets divers et variés, en particulier cognitifs ?

Même Philippe Bas, sénateur dévoué à la cause vaccinale depuis longtemps (et qui a d’ailleurs participé à imposer le pass en août 2021), avoue lors de la commission paritaire préalable au second vote de la loi au Parlement, un effet vaccinal plutôt désagréable. Cela devrait en surprendre quelques-uns, lui qu’il est difficile de traiter de complotiste !

Changements de mentalité, quand le réel revient au galop

Les propos stupéfiants de Philippe Bas sur les vaccinés : à contre-courant de la doxa covid imposée par le pouvoir depuis plus de deux ans :

« Tous les jours, des personnes meurent encore en France de cette maladie, dont une grande partie est d’ailleurs vaccinée, mais vulnérable au virus » (1).

Cette phrase inattendue de Philippe Bas en dit long sur le retournement de situation depuis l’introduction du vaccin :

« Mais à y regarder de plus près, j’ai constaté que le vaccin était de moins en moins efficace non pas pour prévenir les formes graves de la maladie, mais pour faire barrière aux contaminations. En France, ce sont aujourd’hui très majoritairement des personnes vaccinées qui contractent la maladie et la transmettent. Le vaccin fait barrage dans un tiers des cas. Le test présente donc actuellement une efficacité supérieure. C’est la raison – et la seule raison ! – pour laquelle la commission des lois du Sénat, puis le Sénat dans son ensemble ont décidé que, dans cette circonstance exceptionnelle, seul un test négatif soit exigé, plutôt qu’une preuve de vaccination à jour. La durée du test dépendra du nouveau variant – soixante?douze heures, trente-six heures, vingt-quatre heures…

« À y regarder de plus près »… Philippe Bas semble donc avoir découvert que la très abondante littérature jugée jusqu’ici complotiste sur l’inefficacité du vaccin n’était pas dénuée de fondement. Le vaccin ne ferait « barrage » que dans un tiers des cas à la contamination. Voilà pourquoi, officiellement, le Sénat s’oppose au rétablissement du certificat de vaccination (alors même que la Commission européenne l’a institué et se bat pour l’imposer aux états)… »

TOUTES CES PERSONNES QUI AFFIRMENT EFFICACITÉ ET INNOCUITÉ DES INJECTIONS PEUVENT-ELLES S’AVOUER LEURS PROPRES ERREURS ?

Peut-être ne pouvons-nous rien pour elles, victimes du psychotraumatisme de la peur panique induite par l’intoxication quotidienne, comme les psychologues, telles Ariane Bilheran ou d’autres, nous l’ont démontré. L’expérience de l’attente des extraterrestres dans les années 1950 nous l’avait déjà fait découvrir.

Sauf le jour où…. Parfois semble – t-il un nouveau choc traumatisant qui inverse, annule ou atténue le précédent… Laissons-les à leurs fausses certitudes, sans jugement, mais avec tristesse à leur choix erroné que nous respectons, même si nous les regrettons.

En tous cas, occupons-nous avec bonne conscience de ceux que l’on peut encore aider : les double vaccinés pour leur éviter la maléfique troisième dose (qui semble plus toxique par accumulation des doses probablement et peut-être modification du produit) ; ou sauver : leurs enfants non injectés, l’avenir de l’Humanité dont il faut sauvegarder la fertilité et le bon état général en ne leur infligeant pas une baisse de leur immunité, ou des atteintes cardiaques, cérébrales, hématologiques ou autres.

Que ceux qui traitent les vaccino prudents d’antivax alors qu’ils ne sont qu’anti-injection EXPÉRIMENTALE nous disent s’ils traitent aussi les agences internationales comme le VAERS pour les USA, EUDRAVIGILANCE pour l’agence européenne de l’UE, ou le MHRA pour les Anglo-saxons, de complotistes fous qui nieraient l’efficacité de l’injection et inventeraient les effets secondaires parfois dramatiques dont des décès.

Si les chiffres sont contestés (en plus comme en moins) rappelons que jusqu’au scénario covid, aucun nouveau médicament ni vaccin n’étaient laissés sur le marché après quelques dizaines de décès. Le nieront-ils aussi ? Jusqu’où l’aveuglement de la secte covid les a-t-il menés ?

Le Pr Montagnier lui aussi vilipendé avait prédit que les non-vaccinés sauveraient l’Humanité. Vu les propos délirants de personnes antérieurement intelligentes et clairvoyantes, la régression intellectuelle de proches après deux injections (avec perte de mémoire, d’orientation, voire de raisonnement), on peut malheureusement penser qu’il avait raison.

Pour ceux qui veulent encore savoir, faisons une nouvelle fois le point des effets secondaires de cette injection que même les sénateurs reconnaissent enfin comme inefficace[1] et au besoin envoyons ces dernières nouvelles aux sénateurs, députés, conseillers généraux, à tous les élus et à tous ceux que cela pourrait intéresser (2).

Même sur le Site de L’ANSM ET EUDRAVIGILANCE

Les effets indésirables sont 20 fois plus importants en moins de deux ans qu’en 50 ans de statistiques sur tous les autres vaccins réunis. Pourquoi autant de soignants ont refusé celui-là, alors qu’ils ont accepté les autres ?

Jamais un vrai vaccin n’a entraîné un nombre comparable d’effets secondaires à l’injection expérimentale covid-19. Regardez les chiffres officiels fournis par le VAERS.

@YannBertin6 19 juil.

Plus de 1000 études et/ou rapports scientifiques sur les dangers associés aux injections Covid, liés à la coagulation du sang, la myocardite, la thrombose, l’anaphylaxie, la paralysie de Bell, les décès, etc. On peut débattre de tout sauf des chiffres.

 

Yann Bertin – Anti-Fachos – Pro-humains

Les données du Vaers et d’Eudravigilance concordent parfaitement, un paquet de personnalités connues ont eu des problèmes, il paraît qu’on peut débattre de tout sauf des chiffres. Plus de 1000 études sur le danger des injections (3) ici vous avez aussi les morts et blessés australiens que leur gouvernement a décidé d’indemniser au 6 juillet 2022.

 

Et aussi l’évolutivité des myocardites :

 

enfin une bonne conclusion d’un twittos :

Mercier @Art50Mercier20 juil.

Croire c’est pour les croyants
Devenez plutôt sachant
Allez creuser vérifier demander
Revérifier comparer…
Bref instruisez-vous 
auprès des données officielles
VAERS CDC FDA Eudravigilance etc…
vous en êtes capable
La question étant 
En avez-vous envie ?

Notes:

  1. « Le sénateur Bas reconnaît que les vaccinés meurent massivement du virus », par Eric Verhaeghe – Le Courrier des Stratèges
  2. Base de données européenne des rapports sur les effets indésirables suspectés des médicaments — EudraVigilance https://adrreports.eu/eudravigilance
  3. https://resistance-mondiale.com/plus-de-1000-etudes-et-ou-rapports-scientifiques-sur-les-dangers-associes-aux-injections-covid

***

Les vilains mensonges Covid

Après deux ans de tyrannie gouvernementale sans précédent au nom de la lutte contre un virus, les principaux instigateurs de cette infamie se promènent en liberté, écrivent des livres et prétendent ouvertement qu’ils n’ont jamais dit les choses qu’ils ont clairement dites encore et encore.

Prenez par exemple la coordinatrice à la Maison-Blanche de la réponse de Trump contre la Covid, Deborah Birx. Elle était, comme le souligne Jeffrey Tucker du Brownstone Institute dans un article récent, l’architecte principale de la désastreuse politique de « verrouillage » qui a détruit plus de vies que la Covid elle-même. Mme Birx savait que le verrouillage d’un pays en réponse à un virus était une mesure radicale qui ne serait jamais approuvée. Alors, comme elle l’admet dans son nouveau livre, elle a menti à ce sujet.

Elle a fait miroiter à la Maison-Blanche l’idée farfelue de « quinze jours pour ralentir la propagation », tout en sachant qu’il n’y avait aucune preuve que cela aurait un tel effet. Comme elle l’écrit dans son nouveau livre, Silent Invasion, « Je n’avais pas encore les chiffres sous les yeux pour justifier une prolongation, mais j’avais deux semaines pour les obtenir ».

Elle jouait la carte du temps sans aucune preuve. Il s’avère qu’elle détruisait également la vie de millions d’Américains. L’hystérie qu’elle a créée a entraîné la destruction d’innombrables entreprises, d’innombrables suicides, des dépressions majeures, des dépendances à la drogue et à l’alcool. Elle a conduit à d’innombrables décès dus à des retards dans le traitement d’autres maladies. Elle pourrait s’avérer être l’erreur la plus meurtrière de l’histoire de la médecine.

Comme elle le révèle dans son livre, elle voulait en fait isoler chaque personne aux États-Unis ! Écrivant sur le nombre de personnes qui seraient autorisées à se rassembler, elle a déclaré : « Si j’avais insisté pour qu’il y en ait zéro (ce qui était en fait ce que je voulais et ce qui était requis), cela aurait été interprété comme un “verrouillage” — la perception que nous travaillions tous si dur à éviter. »

Elle voulait empêcher les rencontres même entre seulement deux personnes. Comment est-il possible qu’une personne comme celle-ci ait pu acquérir autant de pouvoir sur nos vies ? Un virus et nous devenons soudainement la Chine communiste ?

La semaine dernière, dans une interview à Fox News, elle a de nouveau révélé l’étendue de sa traîtrise. Après avoir passé des mois à exiger sans relâche que tous les Américains reçoivent les vaccins Covid, elle a révélé que les « vaccins » n’étaient pas du tout des vaccins !

« Je savais que ces vaccins n’allaient pas protéger contre les infections », a-t-elle déclaré à Fox. « Et je pense que nous avons exagéré l’importance des vaccins. Et cela a fait que les gens se sont ensuite inquiétés du fait que cela ne va pas protéger contre les maladies graves et les hospitalisations ».

Alors quand l’a-t-elle su ? Le savait-elle lorsqu’elle a déclaré à ABC, fin 2020, que « c’est l’un des vaccins les plus efficaces que nous ayons dans notre arsenal contre les maladies infectieuses ? Et c’est donc la raison pour laquelle je suis très enthousiaste à propos de ce vaccin » ?

Si elle savait depuis le début que les « vaccins » n’étaient pas des vaccins, pourquoi ne nous l’a-t-elle pas dit ? Parce que, comme elle l’admet dans son livre, elle pense qu’il est normal de mentir aux gens pour leur faire faire ce qu’elle veut.

Elle admet avoir employé un « subterfuge » contre son patron — le président Donald Trump — pour mettre en œuvre les politiques de Covid auxquelles il s’opposait. Il ne faut donc pas s’étonner qu’elle ait menti au peuple américain sur l’efficacité des piqûres antiCovid.

La grande question maintenant, après ce qui semble être un tsunami de blessures liées aux vaccins, est de savoir si quelqu’un sera forcé à payer pour les mensonges et le subterfuge. Quelqu’un sera-t-il tenu de rendre compte des vies perdues à cause de l’arrogance des Birx et des Faucis de ce monde ?

Ron Paul

Article original en anglais :  Ugly Covid Lies, le 27 juillet 2022

Version française publiée par nouveau-monde.ca


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé