www.zejournal.mobi
Mercredi, 30 Nov. 2022

L’UE donne 220 000 euros provenant de l’argent des contribuables pour financer des cours de drag-queens destinés aux jeunes

Auteur : Remix News (Etats-Unis) | Editeur : Walt | Mardi, 12 Juill. 2022 - 16h00

L’Union européenne a versé plus de 220 000 euros provenant de l’argent des contribuables pour financer des « projets de drag-queens » destinés aux jeunes dans de nombreux pays, a-t-il été révélé.

De l’argent bien dépensé !

L’argent a été envoyé au programme européen pour la jeunesse Erasmus+, qui, comme le montrent les recherches de l’eurodéputé allemand Nikolaus Fest, sert à financer la promotion de spectacles de drag queens au nom d’une organisation qui a récemment proclamé que « l’avenir est queer ».

« L’argent de l’UE a été déboursé pour différents groupes de « drag », souvent associés à des opinions pro-transgenre », rapporte Remix News.

« Par exemple, les dossiers publics montrent qu’un atelier « Drag It Up » organisé par le groupe berlinois Critical Queer Solidarity a reçu 21 797 € d’argent des contribuables. En novembre 2021, le groupe a organisé le séminaire « Drag It Up », que l’UE décrit comme un « échange de jeunes » à Berlin avec 38 participants âgés de 18 à 30 ans ».

« Le groupe a mis en avant une photo explicite sur sa page Instagram pour promouvoir l’événement pour les jeunes, et sur la « page à propos » de l’événement, l’organisation écrit : « Nous regarderons des spectacles de travestis à Berlin, apprendrons de certains des meilleurs travestis de Berlin – et apprendrons à connaître leur approche ».

L’argent sert à financer des cours qui encouragent les jeunes participants à se maquiller, à porter des perruques et à marcher avec des talons hauts, ainsi que « d’autres méthodes visant à brouiller et à exagérer les rôles de genre binaires traditionnels ».

Un autre cours a déclaré qu’il aiderait les participants à « connaître la scène queer de Berlin » et leur apprendrait « comment gérer la masculinité toxique ».

Un autre événement à Göttingen, subventionné par l’UE, consistait en un camp d’une semaine au cours duquel des « jeunes trans*, inter*, non binaires et qui s’interrogent sur le genre » ont été sensibilisés à un mode de vie (LGBT) qui entraîne manifestement une dépression chronique et des taux de suicide beaucoup plus élevés.

Pendant ce temps, les habitants de presque tous les pays européens souffrent d’une crise du coût de la vie alors que l’UE gaspille son argent pour financer des séances de lavage de cerveau LGBT pour les adolescents.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé