www.zejournal.mobi
Mardi, 16 Août 2022

Les indemnités d’assurance-vie ont augmenté de 163 % au cours de la première année de déploiement du vaccin

Auteur : Margaret Menge | Editeur : Walt | Mardi, 21 Juin 2022 - 16h12

Cinq mois après avoir révélé que le PDG de la compagnie d’assurance One America avait déclaré que les décès parmi les travailleurs âgés de 18 à 64 ans avaient augmenté de 40 % au troisième trimestre de 2021, je suis en mesure d’annoncer qu’une compagnie d’assurance-vie beaucoup plus importante, Lincoln National, a fait état d’une augmentation de 163 % des indemnités de décès versées au titre de ses polices d’assurance-vie de groupe en 2021. 

Voilà ce que révèlent les déclarations annuelles déposées auprès des départements d’assurance des États – déclarations qui ont été fournies exclusivement à Crossroads Report en réponse à des demandes de documents publics.

Les rapports font état d’une situation plus extrême que l’augmentation de 40 % des décès au troisième trimestre de 2021, citée fin décembre par Scott Davison, PDG de One America – une augmentation qui, selon lui, concerne l’ensemble du secteur et qu’il a décrite à l’époque comme « inouïe », « des chiffres énormes, énormes » et les taux de décès les plus élevés jamais vus dans l’histoire de l’assurance-vie.

Les relevés annuels de Lincoln National Life Insurance Company montrent que la compagnie a versé en prestations de décès dans le cadre de polices d’assurance-vie collective un peu plus de 500 millions de dollars en 2019, environ 548 millions de dollars en 2020, et un étonnant 1,4 milliard de dollars en 2021.

En 2019, la dernière année normale avant la pandémie, et en 2020, l’année du Covid-19, les prestations de décès collectives versées n’ont augmenté que de 9 %. Mais les prestations de décès collectives en 2021, année de l’introduction du vaccin, ont augmenté de près de 164 % par rapport à 2020.

Voici les chiffres précis des prestations de décès collectives tirés des relevés annuels de Lincoln National pour les trois années :

  • 2019 : $500,888,808
  • 2020 : $547,940,260
  • 2021 : $1,445,350,949

Voici les chiffres clés pour 2021, ci-dessous, figurant dans la déclaration annuelle de la compagnie qui a été déposée auprès du Michigan Department of Insurance and Financial Services. Il s’agit de chiffres nationaux, non spécifiques à un État :

Selon BankRate, Lincoln National est la cinquième plus grande compagnie d’assurance-vie des États-Unis, après New York Life, Northwestern Mutual, MetLife et Prudential.

La société a été fondée à Fort Wayne, dans l’Indiana, en 1905, avec l’autorisation du fils d’Abraham Lincoln, Robert Todd Lincoln, d’utiliser le nom et l’image de son père dans sa publicité.

Elle est maintenant basée à Radnor, en Pennsylvanie.

Les déclarations annuelles déposées auprès des États n’indiquent pas le nombre de sinistres, mais seulement le montant total des indemnités versées.

Les polices d’assurance-vie de groupe, dans la plupart des cas, couvrent les adultes en âge de travailler, âgés de 18 à 64 ans, dont l’employeur inclut l’assurance-vie dans ses avantages sociaux.

Combien de décès sont représentés par l’augmentation de 163 % ? Il n’est pas possible de le déterminer à partir des chiffres en dollars figurant sur les relevés.

Mais la prestation de décès moyenne d’une assurance-vie collective fournie par l’employeur, selon la Society for Human Resource Management, correspond à une année de salaire.

Si le salaire annuel moyen des personnes couvertes par des polices d’assurance-vie de groupe aux États-Unis est de 70 000 dollars, cela pourrait représenter 20 647 décès d’adultes actifs, couverts par cette seule compagnie d’assurance. Cela représente au moins 10 000 décès de plus que lors d’une année normale pour cette seule compagnie.

Les relevés pour les trois années montrent également une augmentation considérable des prestations de décès ordinaires – celles qui ne sont pas versées dans le cadre de polices collectives, mais dans le cadre de polices d’assurance-vie individuelles.

En 2019, l’année de référence, ce chiffre était de 3,7 milliards de dollars. En 2020, l’année de la pandémie de Covid-19, il est passé à 4 milliards de dollars, mais en 2021, l’année où le vaccin a été administré à près de 260 millions d’Américains, il est passé à 5,3 milliards de dollars.

Les relevés montrent que le montant total que le Lincoln National a versé pour toutes les demandes et prestations directes en 2021 était supérieur à 28 milliards de dollars, soit 6 milliards de plus qu’en 2020, où il a versé un total de 22 milliards de dollars, ce qui était inférieur aux 23 milliards de dollars qu’il a versés en 2019, l’année de référence.

Une augmentation des dépenses de 6 milliards de dollars est quelque chose que peu d’entreprises pourraient absorber, mais Lincoln National s’est efforcée de le faire – en augmentant les ventes de nouvelles polices d’assurance.

Dans le communiqué de presse accompagnant son rapport annuel, et dans son communiqué de presse annonçant les résultats du premier trimestre 2022 – dans lequel la société annonce une perte de 41 millions de dollars dans son activité de protection collective – elle vante une augmentation des ventes. Pour le premier trimestre 2022, cette augmentation était de 42 %. La société mentionne également que les primes ont augmenté de 4 %.

Il est intéressant de noter que dans le communiqué de presse accompagnant les résultats du premier trimestre 2022, Lincoln National attribue la perte de 41 millions de dollars d’exploitation à une « morbidité non liée à la pandémie » et à des « ajustements inhabituels des sinistres ».

« Ce changement est dû à une morbidité non liée à la pandémie [c’est nous qui soulignons], y compris des ajustements de sinistres inhabituels [c’est nous qui soulignons], et des rendements moins favorables au sein du portefeuille d’investissements alternatifs de la société ».

La morbidité, bien sûr, signifie la maladie. Beaucoup de gens sont malades.

Cela correspond à ce que m’a dit OneAmerica en janvier dans les courriels qui ont suivi la publication de mon article dans The Center Square – à savoir que ce ne sont pas seulement les décès de personnes en âge de travailler qui ont atteint des niveaux inégalés en 2021, mais aussi les demandes de prestations d’invalidité à court et à long terme.

Les déclarations annuelles des autres compagnies d’assurance sont encore en cours de compilation et d’examen. Jusqu’à présent, Lincoln National a enregistré la plus forte augmentation des prestations de décès versées en 2021, bien que Prudential et Northwestern Mutual aient également enregistré des augmentations significatives – des augmentations bien plus importantes en 2021 qu’en 2020, ce qui indique que le remède était pire que la maladie – bien pire.

Le cours de l’action de Lincoln National a chuté d’environ 70 dollars par action le 3 janvier à 50 dollars par action cette semaine, et le mois dernier, un nouveau PDG a été installé. Il ne semble pas s’agir d’un changement soudain, mais il pourrait avoir été programmé pour rassurer les principaux actionnaires qui n’ont aucune idée de ce qui se passe réellement et qui pourraient penser qu’un nouveau visage et de nouvelles idées peuvent renverser la situation. Puis-je suggérer à la place une évaluation honnête et approfondie de ce qui motive réellement ces chiffres étonnants ?

Traduction par Aube Digitale


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé