www.zejournal.mobi
Samedi, 13 Août 2022

Le président mexicain dénonce le caractère « immoral » de la guerre par procuration menée par l’OTAN en Ukraine

Auteur : AubeDigitale | Editeur : Walt | Mercredi, 15 Juin 2022 - 14h13

Le président du Mexique a condamné l’approche de l’OTAN dans la guerre en Ukraine – la qualifiant d' « immorale ».

« Comme il est facile de dire : « Tenez, je vais vous envoyer telle somme d’argent pour acheter des armes ». La guerre en Ukraine n’aurait-elle pas pu être évitée ? Bien sûr que si »a déclaré le président Andrés Manuel López Obrador.

M. López Obrador n’a pas précisé comment, mais il est juste de dire qu’une résolution pacifique aurait été centrée sur la négociation de.. :

  • Une forme d’indépendance pour les provinces orientales de l’Ukraine, Donetsk et Lougansk.
  • L’engagement du gouvernement ukrainien de ne pas adhérer à l’OTAN.
  • La reconnaissance par l’Ukraine que la Crimée fait désormais partie de la Russie.

Les perspectives de plus en plus sombres pour l’armée ukrainienne semblent maintenant indiquer une fin négociée de la guerre qui englobe ces trois mêmes éléments, mais peut-être avec Donetsk et Lougansk – qui forment ensemble la région du Donbass – qui rejoindraient carrément la Russie.

Bien qu’il soit probable que nous nous retrouvions dans la même position – ou pire, du point de vue occidental – la Maison Blanche de Biden et les pays membres de l’OTAN se sont contentés de mener d’abord une guerre par procuration enrichissante pour l’industrie de l’armement, qui a coûté un terrible tribut humain à l’Ukraine, associée à une guerre économique qui provoque le désespoir et la faim des populations aux États-Unis, en Europe et dans le monde.

La politique des États-Unis et de l’OTAN équivaut à dire : « Je fournis les armes et vous fournissez les morts », a déclaré M. Lopez Obrador. « C’est immoral ».

Ses commentaires interviennent alors que les forces russes continuent de renforcer leur position dans le Donbass, tout en ayant déjà sécurisé un « pont terrestre » de territoire reliant la Russie à la Crimée, que la Russie a annexée en 2014.

Ces remarques constituent la deuxième manifestation d’indépendance de Lopez Obrador à l’égard de Washington ces derniers jours. La semaine dernière, il a refusé de participer au Sommet des Amériques organisé par les États-Unis, pour protester contre l’exclusion de Cuba, du Nicaragua et du Venezuela par Biden.

Expliquant son refus, Lopez Obrador a déclaré : « Je crois en la nécessité de changer la politique imposée depuis des siècles, l’exclusion, le désir de dominer… le manque de respect pour la souveraineté des pays, l’indépendance de chaque pays. »

Le Mexique a voté pour une résolution de l’ONU condamnant l’invasion de l’Ukraine par la Russie, mais Lopez Obrador a par ailleurs proclamé : « Notre position est la neutralité ».

M. López Obrador est membre du parti Morena. Un mois après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, six membres du Morena faisaient partie d’un groupe de législateurs mexicains qui ont lancé un « Comité d’amitié Mexique-Russie », qui a applaudi l’ambassadeur russe Viktor Koronelli lorsqu’il s’est adressé au groupe en mars.

« Pour nous, c’est un signe de soutien, d’amitié, de solidarité en ces temps compliqués où mon pays n’est pas seulement confronté à une opération militaire spéciale en Ukraine, mais à une formidable guerre médiatique », a déclaré Koronelli. « La Russie n’a pas commencé cette guerre, elle est en train de la terminer ».


- Source : AubeDigitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé