www.zejournal.mobi
Jeudi, 18 Août 2022

De nouvelles publications dans le Lancet prouvent que les vaccins ARN tuent plus par les cardiopathies qu'ils ne protègent contre la COVID

Auteur : Patrice Gibertie | Editeur : Walt | Vendredi, 10 Juin 2022 - 14h28

Une publication du Lancet reconnait que les vaccins ARN ne présentent aucun avantage en terme de mortalité. Ce qui est gagné face à la covid est plus que perdu face aux décès cardiaques...

Encore faut il savoir qu’avec les données fournies par la justice américaine le bilan est bien plus défavorable encore pour les vaccins et que les effets pris encompte dans la publication ne sont qu’à très court terme

Lors de la première étape de l’essai Pfizer 16 décès sont officiellement déclarés dans le groupe vacciné et 15 parmi les non vaccinés. LES DOCUMENTS SECRETS EN ONT REVELE SIX DE PLUS, tous parmi les vaccinés . A ces derniers s’ajoutent encore 5 décès dans le groupe vacciné/ Le total est donc de 27 contre 15

La publication du Lancet ne parle que des décédes de la première phase sans les six apparus dans les documents fournis par la justice américaine .

Même imparfaite cette publication nous apprend officiellement que les vaccins Pfizer auraient évité un décès covid: 1 parmi les 21926 vaccinés contre 2 pour les 21921 non vaccinés.

Hélas on enregistre 9 décès cardio vasculaires parmi les vaccinés contre 6 parmi les non vaccinés

Pas d’avantages pour le Moderna ou la combinaison Pfizer Moderna

Une vie sauvee pour trois perdues…

 

Pour examiner les effets non spécifiques (NSE) possibles des nouveaux vaccins COVID-19, nous avons examiné les essais contrôlés randomisés (ECR) des vaccins à ARNm et à vecteur adénoviral contre la COVID-19 faisant état de la mortalité globale, y compris les décès par COVID-19, les décès par accident , décès cardiovasculaires et autres décès non liés à la COVID-19.

Pour la mortalité globale, avec 74 193 participants et 61 décès (ARNm : 31 ; placebo : 30), le risque relatif (RR) pour les deux vaccins à ARNm par rapport au placebo était de 1,03 (IC à 95 % = 0,63-1,71). 

Les ECR contrôlés par placebo sur les vaccins COVID-19 ont été interrompus rapidement en raison d’effets clairs sur les infections à COVID-19. Cependant, les données présentées ici plaident en faveur de la réalisation d’ECR d’ARNm et de vaccins adéno-vectoriels comparant les effets à long terme sur la mortalité globale.

Télécharger le document .pdf


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé