www.zejournal.mobi
Jeudi, 08 Déc. 2022

DuckDuckGo signe un accord secret avec Bill Gates pour traquer les utilisateurs en ligne

Auteur : AubeDigitale | Editeur : Walt | Lundi, 30 Mai 2022 - 11h07

DuckDuckGo (DDG) s’est fait un nom en tant que société de défense de la vie privée et de la liberté d’expression. Cependant, au début de l’année, son PDG Gabriel Weinberg a annoncé que le moteur de recherche allait commencer à éliminer tous les médias indépendants de la plateforme et les remplacer par des médias grand public « fiables ».

Cette annonce a troublé de nombreux utilisateurs qui avaient fait confiance à DDG pour se comporter de manière plus éthique que Google.

Webpronews.com rapporte : Contrairement à Google, Bing ou Brave, DDG obtient ses résultats de recherche à partir d’autres moteurs, la majeure partie d’entre eux provenant de Bing. La société affirme depuis longtemps qu’elle élimine tout traceur des résultats de recherche qu’elle fournit, bien que le fait de cliquer sur une publicité de Microsoft dans les résultats de recherche constitue une exception à cette politique. DDG n’a jamais caché que le fait de cliquer sur ces publicités envoie l’adresse IP de l’utilisateur à Microsoft. Malheureusement, DDG n’a pas entièrement divulgué les termes de son accord, ni la quantité d’informations qu’il partage avec Microsoft.

Le chercheur en sécurité Zach Edwards a été le premier à faire cette découverte et à en parler sur Twitter :

 

Ironiquement, DDG ne bloque même pas les traqueurs de données de Microsoft sur Workplace.com, un domaine appartenant à Facebook, sur lequel il se vante de bloquer les traqueurs de Facebook.

Inutile de dire que le PDG de DDG, Gabriel Weinberg, fait de son mieux pour éteindre l’incendie :

Bien sûr, M. Weinberg n’aurait peut-être pas eu à éteindre un si gros incendie si son entreprise avait révélé ce problème en premier, au lieu d’attendre qu’il soit découvert par un chercheur en sécurité.

Entre-temps, Shivan Kaul Sahib, ingénieur chargé de la protection de la vie privée chez Brave, a mis en évidence le conflit d’intérêts inhérent à une entreprise qui s’appuie sur les bonnes grâces d’une autre société qui gagne de l’argent grâce aux traqueurs d’annonces.

En parlant de Brave, la société est l’une des seules sur le marché à proposer une alternative réellement indépendante à Google et Bing. La société a acheté Tailcat, ce qui lui a permis de construire son propre moteur de recherche qui repose sur un index Web totalement indépendant. Brave n’est donc pas redevable à Microsoft, Google ou toute autre société.

Avec un navigateur axé sur la protection de la vie privée et un moteur de recherche véritablement indépendant, Brave s’impose rapidement comme une solution bien meilleure que DDG.


- Source : AubeDigitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé