www.zejournal.mobi
Dimanche, 26 Juin 2022

Vaccination durant la grossesse: les sages-femmes autrichiennes se mobilisent

Auteur : Kla TV (Allemagne) | Editeur : Walt | Vendredi, 20 Mai 2022 - 21h28

Dans divers pays, comme Israël, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l’Allemagne et l’Autriche, la vaccination des femmes enceintes est en cours depuis un bon moment. Les instances étatiques annoncent sans cesse que la vaccination Covid avec l’injection à ARN messager est absolument sans risques pour la mère et l’enfant.

En contestant cela, 217 sages-femmes autrichiennes se sont adressées le 4 janvier 2022 au Comité autrichien des sages-femmes ainsi qu’aux politiciens impliqués avec une lettre qui tire la sonnette d’alarme. Elles informent sur la situation intenable en rapport avec les traitements Covid-19 des femmes enceintes et allaitantes. Elles observent avec inquiétude que chez les femmes dont les soins leurs sont confiés, des complications très graves surgissent telles que des naissances prématurées, des fausses couches, des saignements et des retards de croissance des enfants. Ces cas ne sont souvent pas examinés. Elles demandent un changement de protocole dans la gestion des suspicions d’effets secondaires des vaccins.

Dans leur lettre, elles ont aussi écrit ce qui suit : « Autant le scandale de la Thalidomide que celui du Duogynon (malformations chez les fœtus provoquées par un test de grossesse) auraient dû nous faire comprendre l’importance primordiale de la précaution pendant la grossesse. Par conséquent, nous ne pouvons admettre que les femmes enceintes et allaitantes ne soient pas suivies correctement. Nous appelons à une surveillance systématique de l’état de santé de la mère et de l’enfant au cours des prochaines années afin d’exclure que celui-ci ne soit pas durablement affecté ou endommagé par le nouveau vaccin à ARNm ».

Les sages-femmes ont été soutenues par la porte-parole de « Plateforme de vie du Vorarlberg », Nathalie Bayer-Metzler. Elle aussi rapporte un nombre jamais vu de fausses-couches et de cas d’enfants mort-nés, ainsi que de plus en plus de malformations chez les fœtus. Lors d’injections pendant l’allaitement, il y a également de plus en plus de singularités : les bébés détournent leur tête, ne veulent plus téter, dorment de manière discontinue, sur-tendent la tête et souffrent d’agitation importante. C’est pourquoi, l’appel urgent de Nathalie Bayer-Metzler s’adresse surtout aux médecins mais aussi aux sages-femmes, aux mères concernées et leurs proches afin qu’ils déclarent (toutes) les anomalies pendant la grossesse et l’allaitement après un vaccin ! Conclusion : Il est extrêmement préoccupant que des femmes qui en période de grossesse, d’accouchement et d’allaitement, pourtant sous protection spéciale, soient exposées à une vaccination à peine étudiée. Pour cela, les autorités responsables et les politiciens devraient être vivement préoccupées et répertorier tous les cas suspects afin de les soumettre à une analyse scientifique et médicale. Le cri d’alarme des sages-femmes démontre qu’il y a de la négligence évidente dans ce domaine. Il est donc important que vous, en tant que personne affectée assumiez vous-même la responsabilité au lieu de vous taire encore. Signalez toutes les anomalies dans le contexte de la vaccination Covid-19 directement aux autorités responsables ! Pour l’Autriche, c’est l’Office Fédéral autrichien pour la sécurité sanitaire (BASG), en Allemagne l’Institut Paul-Ehrlich (PEI). En Autriche, les dommages vaccinaux peuvent aussi être annoncés au Comité extra-parlementaire, un portail mis sur pied par des avocats pour des déclarations de sinistres suite aux vaccins. C’est seulement si tous les effets non désirés probables atteignent la conscience du grand public qu’un revirement peut aussi être provoqué dans la politique, et qu’on pourra stopper ces injections irresponsables.


- Source : Kla TV (Allemagne)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé