www.zejournal.mobi
Dimanche, 14 Août 2022

Allo, les médias français, le martyre du Yémen, ça vous parle ?

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Lundi, 14 Mars 2022 - 15h24

C’est la une du journal Le Monde (en ligne) de ce lundi 14 mars 2022.

Voyons maintenant un petit bombardement sur civils, précisément visés, pour insuffler la terreur à un peuple qui résiste à la l’agression saoudienne, qui dure quand même depuis 2014 :

Ici, on est habitués – malheureusement – au 2P2M (deux poids, deux mesures, on va pas le réécrire à chaque fois). Pourtant, au Yémen, on a une vraie crise humanitaire, des enfants qui meurent par milliers, sous les bombes et de dénutrition. De faim, donc. 

Ils sont bien décharnés, bien mourants, et c’est pas de la com’ de l’OTAN, comme avec les prétendus camps de concentrations serbes pour Bosniaques dans les années 90. Là, on ne parle même pas de réfugiés : ils n’ont pas les moyens de partir de l’enfer.

 

C’est vrai que l’Arabie saoudite, ce pays modèle en matière de démocratie et de droits de l’homme, est notre allié, que disons-nous, notre ami ! Avec tout ce que le prince, cet idiot manipulé par les Américains et les Israéliens, nous achète comme armes contre l’Iran, on va pas faire la fine bouche et pleurer pour les Houthis !

 

Les morts de cette guerre atroce ? Il y en a 500 fois plus qu’en Ukraine, mais comme le dit si bien la sémillante Caroline Fourest, on va pas comparer tout et n’importe quoi, hein, sinon on n’en sort plus.

 

Alors, dès aujourd’hui, à chaque fois que Le Monde titrera sur un immeuble bombardé en Ukraine, on aura une pensée pour les quartiers entiers bombardés par l’aviation saoudienne dans les villes yéménites.

On aimerait que le grand géostratège Benjamin Haddad nous parle un peu de la guerre immonde de l’Arabie saoudite, ce nouvel ami d’Israël, de ces pays qui « agressent leurs voisins », pour reprendre l’accusation qu’il colle à Poutine. Et éventuellement de la guerre israélienne en Palestine, et en Syrie, pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

 

On oubliait : les Iraniens soutiennent les Houthis contre les Saoudiens, ce qui explique la position de la France, valet de l’Empire. La guerre du jeune Mohammed ben Salmane ressemble étrangement à celle de Saddam Hussein contre l’Iran après la révolution de 1979 : il s’agissait pour l’Occident d’affaiblir par proxy un pays (et son régime) qui s’arrachait de l’influence américaine. Et l’histoire s’est très mal terminée pour le dirigeant irakien.
Quarante ans plus tard, l’Empire a définitivement perdu l’Iran, l’Irak, la Syrie, l’Afghanistan. Il tente de se rattraper en Europe, où les Russes résistent, et en Asie, où les Chinois se préparent. L’Histoire n’est pas finie, monsieur Fukuyama !

Les armes françaises frappent les civils au Yémen : Florence Parly en démonstration d’hypocrisie


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé