www.zejournal.mobi
Dimanche, 26 Juin 2022

Les gouvernements occidentaux accusés de racisme pour n’avoir pas tenu compte des études africaines indiquant qu’Omicron est bénin

Auteur : David Meyer | Editeur : Walt | Lundi, 24 Janv. 2022 - 18h19

Un scientifique sud-africain de haut niveau a accusé les nations occidentales de racisme, en raison de la manière dont elles ont accueilli avec scepticisme les premières données en provenance du pays, qui montrent que le variant Omicron du nouveau coronavirus est relativement bénin.

Shabir Madhi, professeur de vaccinologie à l’Université de Witwatersrand, président du Groupe consultatif national sur la vaccination et conseiller principal de l’Organisation mondiale de la santé, a déclaré à la BBC que l’Occident avait, au minimum, refusé “de croire la science parce qu’elle venait d’Afrique”.

“Il semble que les pays à revenu élevé soient beaucoup plus aptes à absorber les mauvaises nouvelles venant de pays comme l’Afrique du Sud”, a-t-il déclaré. “Lorsque nous apportons de bonnes nouvelles, tout d’un coup, il y a beaucoup de scepticisme. J’appellerais cela du racisme”.

(…) Une partie du scepticisme initial faisait référence aux effets potentiellement trompeurs sur la population relativement jeune de l’Afrique du Sud ; les personnes plus jeunes sont généralement moins susceptibles de tomber gravement malades avec le COVID. Cependant, Madhi a souligné que les Sud-Africains sont en fait plus susceptibles de contracter une maladie grave, en raison de la prévalence du VIH et des taux élevés d’obésité dans ce pays. (En fait, les scientifiques sud-africains ont remarqué dès le début qu’Omicron avait un impact plus faible sur les personnes âgées comme sur les jeunes).

Salim Karim, vice-président sud-africain de l’International Science Council, a également déclaré à la BBC que “tout le monde s’attendait au pire [à propos d’Omicron] et lorsqu’ils ne le voyaient pas, ils se demandaient si nos observations étaient suffisamment rigoureuses sur le plan scientifique”.

Il se trouve que l’Afrique du Sud dispose d’une excellente infrastructure de laboratoire, en grande partie grâce aux décennies passées à combattre le VIH et la tuberculose, entre autres virus et maladies.

(…) “Lorsque les scientifiques sud-africains ont découvert Omicron, le nouveau variant, ils ont immédiatement pris la responsabilité d’informer le monde entier qu’un nouveau variant a été découvert”, a déclaré le président Cyril Ramaphosa le mois dernier. “Et quelle a été la réponse ? Les pays du Nord ont décidé de punir l’excellence africaine. En gros, ils ont dit : nous ne vous autoriserons pas à voyager. Et surprise ! Omicron se répand dans le monde entier”.

(…)


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé