www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Janv. 2022

Vaccin Covid-19 Valneva : l’Agence Européenne du Médicament fait-elle traîner le dossier?

Auteur : Lalaina Andriamparany | Editeur : Walt | Mercredi, 08 Déc. 2021 - 14h50

Le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a lancé l’examen accéléré du VLA2001, un vaccin contre le Covid-19 de Valneva. Notons que la Commission européenne a déjà conclu un contrat d’achat de 60 millions de doses du produit avec le laboratoire franco-autrichien.

Un examen du vaccin Valneva beaucoup plus long que pour d'autres vaccins?

Dans un communiqué de presse, la Commission européenne dit avoir approuvé le contrat avec le laboratoire franco-autrichien Valneva.

De son côté l’Agence Européenne du Médicament, l’EMA, a annoncé le jeudi 2 décembre la décision du CHMP d’entamer le suivi approfondi du vaccin contre le Covid-19 de Valneva

Dans son communiqué, le régulateur européen basé à Amsterdam a indiqué que les études montrent la capacité du vaccin à « déclencher la production d’anticorps qui ciblent le virus SRAS-CoV-2 », et « à protéger contre la maladie ».

L’EMA étudiera les données selon leur disponibilité et évaluera si les avantages l’emportent sur les risques. Dans son communiqué, elle a aussi indiqué que l’examen, bien qu’il soit accéléré, peut durer quelques mois. A vrai dire, on ne décèle pas la même hâte que celle qui a pu exister pour les vaccins précédents. Alors même qu’il s’agit du premier vaccin classique examiné par l’UE, aux effets secondaires vraisemblablement beaucoup plus limités que pour les vaccins à ARNm. 

Le premier vaccin à « virus inactivé » étudié en Europe

Il s’agit du premier et seul candidat- vaccin à virus inactivé qui fait l’objet d’une évaluation en Europe. Le VLA2001 contient bien du SARS-CoV-2  mais le virus est inactivé. Lorsqu’un individu reçoit donc le VLA2001 de Valneva, son système immunitaire va identifier le virus inactivé qui sera considéré comme un intrus. Cela va déclencher la production des anticorps pour cibler le SRAS-CoV-2. Ainsi, lorsque la personne vaccinée sera en cas de contact avec le coronavirus, son système immunitaire pourra développer une meilleure défense.

La Commission Européenne a conclu avec Valneva un accord pouvant aller jusqu’à 60 millions de doses de vaccin d’ici à 2023. Cependant la question se pose vraiment de savoir si les sociétés européennes, du fait des manipulations de l’opinion à propos des premiers vaccins, ne seront pas a priori hostile à un vaccin, même classique. 


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé