www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Janv. 2022

Post-COVID : South Park fait la satire de l’hystérie pandémique avec un nouveau variant (Vidéo)

Auteur : ASR | Editeur : Walt | Vendredi, 03 Déc. 2021 - 21h55

Une ville entière est mise en quarantaine pour une seule personne non vaccinée. 

Le nouvel épisode de South Park, qui fait la satire de l’hystérie du COVID, présente une intrigue où un nouveau variant du virus est découvert, provoquant une panique générale et une loi martiale.

Excellent timing.

Le nouvel épisode se déroule dans un South Park situé des décennies plus tard, où Stan, Kyle et Cartman ont grandi.

Dans un clip posté sur YouTube, un médecin annonce que la cause de la mort de Kenny est un nouveau variant du COVID, à savoir « le variant COVID delta-plus du programme de récompenses ».

Les citoyens de South Park sont alors immédiatement pris de panique et commencent à piller les magasins pour trouver de la nourriture et du papier toilette et à réclamer des masques de protection, tandis que les parents se précipitent pour mettre leurs enfants devant des appels d’apprentissage à distance Zoom.

L’armée scelle alors South Park et dit aux résidents qu’ils sont mis en quarantaine et ne peuvent pas partir.

« Nous avons la confirmation qu’une personne de cette communauté n’a jamais été vaccinée contre le COVID, nous devons donc mettre tout le monde en quarantaine », déclare le commandant militaire.

La seule chose que les créateurs semblent avoir oublié, c’est que les autorités refusent de nommer la personne non vaccinée parce qu’à l’avenir, il est illégal de « singulariser ou ridiculiser quelqu’un pour ses croyances personnelles ».

Dans notre existence, la presse et les foules des médias sociaux s’assureraient qu’ils soient doxxés et identifiés en quelques heures.

L’épisode a évidemment été produit avant la récente découverte du variant Omicron, son timing est donc impeccable.

Un autre extrait de l’épisode illustre ce à quoi les créateurs de l’émission s’attendent à ce que le monde ressemble dans un avenir proche.

En résumé, les assistants Alexa sont maintenant devenus des personnes holographiques ennuyeuses, tout a un « plus » ou un « max » ajouté à la fin de son nom, le sans-abrisme et la criminalité violente sont répandus, les commissariats de police sont fermés et les enfants sont tous transis par les casques de réalité virtuelle.

J’ai l’impression que nous y sommes presque.


- Source : ASR

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé