www.zejournal.mobi
Dimanche, 05 Déc. 2021

Une femme s’auto-traitant uniquement avec du CBD voit la taille de sa tumeur régresser de 76%

Auteur : Jonathan Paiano | Editeur : Walt | Mercredi, 20 Oct. 2021 - 14h53

Des médecins rapportent qu’une femme octogénaire atteinte d’un cancer du poumon et ayant refusé le traitement standard a vu la taille de sa tumeur diminuer de 76%. Selon leur document, l’ancienne fumeuse aurait commencé à consommer du CBD moins de trois ans auparavant, soit peu de temps après son diagnostic. Avec ce seul cas, impossible de faire des conclusions sur une quelconque relation de cause à effet, mais les médecins se montrent enthousiastes à explorer cette piste.

Ce cas intriguant a surpris tout le monde, y compris le trio de médecins britanniques à l’origine du rapport clinique. Ces derniers soupçonnent que l’auto-administration quotidienne d’huile de CBD par la femme, qui précédemment fumait environ un paquet de cigarettes par semaine, pourrait être à l’origine de sa rémission.

Il y a, bien sûr, de nombreuses raisons d’être sceptique quant à leur conclusion, mais elle laisse entrevoir la possibilité que le CBD puisse avoir des avantages médicaux encore incompris et surtout peu explorés. Les résultats sont disponibles sur le serveur BMJ Case Reports.

Un cas surprenant, bien qu’anecdotique

Après son diagnostic, l’octogénaire aurait refusé le traitement standard après avoir vu son mari lutter contre les effets secondaires de la radiothérapie. Sur les conseils d’un proche, au lieu de cela, elle a commencé à prendre environ 0,5 ml d’huile de CBD trois (parfois deux) fois par jour, indique le rapport.

Pour des raisons encore indéterminées, la taille de sa tumeur a diminué de 76% entre le moment de son diagnostic en juin 2018 (date à laquelle elle a commencé à prendre du CBD) et février 2021, ce qui représente une amélioration remarquable, bien qu’anecdotique.

Bien que les médecins aient obtenu des détails sur la teneur en THC, CBD et THCA de l’huile, ils indiquent qu’ils n’ont pas d’idées précises des raisons pour lesquelles ces ingrédients aideraient à combattre le cancer du poumon. « Bien qu’il semble y avoir une relation entre la prise d’huile de CBD et la régression tumorale observée, nous ne sommes pas en mesure de confirmer de manière concluante que la régression tumorale est due à la prise d’huile de CBD par la patiente », ont écrit les médecins.

Un potentiel traitement anti-cancer à base de CBD ?

« Nous sommes incapables de confirmer les ingrédients complets de l’huile de CBD que la patiente prenait ou de fournir des informations sur le ou les ingrédients qui pourraient contribuer à la régression tumorale observée », peut-on lire dans le document. Il est également impossible de tirer des conclusions sur les bienfaits du CBD contre le cancer sur la base d’un rapport concernant un seul patient.

Cependant, de précédentes recherches menées sur la façon dont le CBD peut influencer la croissance des cellules cancéreuses montrent que différents cannabinoïdes, dont le THC (tétrahydrocannabinol), le CBN (cannabinol) et le CBD (cannabidiol), peuvent contribuer à inhiber la croissance du cancer du poumon. Une autre étude menée par des chercheurs israéliens dans des conditions in vitro a montré que le THC joue un rôle clé dans la production d’effets cytotoxiques sur les lignées de cellules cancéreuses. Les activités antitumorales du CBD, du CBG, du CBC et du THC ont également été confirmées par des chercheurs italiens, qui suggèrent que le CBD est un inhibiteur des cellules cancéreuses dans certaines conditions.

S’il existe la possibilité de développer une thérapie contre le cancer à base de CBD, celle-ci devrait faire l’objet d’essais cliniques solides et à grande échelle. Cependant, le rapport de cette patiente ainsi que certaines études précédentes suggèrent aux chercheurs qu’un tel essai pourrait valoir la peine d’être poursuivi. « Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour identifier le mécanisme d’action réel, les voies d’administration, les dosages sûrs, ses effets sur différents types de cancer et tout effet secondaire indésirable potentiel lors de l’utilisation de cannabinoïdes », concluent les médecins.

Source de l'étude : BMJ Case Reports

Lire aussi :

Le CBD réduirait les plaques amyloïdes et améliorerait la cognition chez les personnes atteintes d’Alzheimer

Le CBD réduit les dommages pulmonaires causés par le COVID


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé