www.zejournal.mobi
Dimanche, 18 Avr. 2021

Royaume-Uni : Selon des experts, les masques faciaux risquent d’être portés « pendant des années » malgré les vaccinations

Auteur : Jade | Editeur : Walt | Vendredi, 26 Févr. 2021 - 08h42

On parle maintenant de “mesures de base” qui resteront en place pour toujours.

Cela signifie des masques et la “distanciation sociale”. Cela signifie aussi d’autres choses dont vous n’avez pas encore entendu parler.

C’est la nouvelle réalité. Vous allez devoir l’accepter et essayer de trouver un moyen d’y faire face.

Via le Daily Mail :

Les masques faciaux continueront probablement d’être portés “pendant des années” si le coronavirus continue à se répandre et si de nouveaux virus apparaissent, selon des scientifiques de haut niveau.

Le professeur Graham Medley, conseiller de SAGE et expert en maladies infectieuses à la London School of Hygiene and Tropical Medicine, a déclaré qu’ils pourraient encore être utilisés dans cinq ans par habitude.

Et le principal conseiller scientifique du Royaume-Uni, Sir Patrick Vallance, a déclaré hier que les masques faciaux pourraient encore être nécessaires l’hiver prochain, même si tous les adultes du Royaume-Uni ont été vaccinés contre le Covid.

Sir Patrick a déclaré que le gouvernement maintiendra une série de mesures contre le Covid après la sortie du pays et que celles-ci pourraient inclure le port de masques en public.

Les scientifiques du gouvernement ont également suggéré que les gens pourraient devoir suivre les mesures “de base” indéfiniment, même après la fin du déploiement de la vaccination. Dans un document traitant de la vie après le Covid, SAGE a déclaré que le maintien de certaines mesures de distanciation sociale était “presque certain de sauver de nombreuses vies et de minimiser la menace pour la capacité des hôpitaux”.


- Source : ASR

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé