www.zejournal.mobi
Samedi, 27 Févr. 2021

Mathématiques pandémiques : selon Oxfam, la richesse des milliardaires s’envole alors que des millions de personnes tombent dans la pauvreté

Auteur : Aimee Picchi | Editeur : Walt | Mardi, 26 Janv. 2021 - 06h35

La pandémie a aggravé l’inégalité des revenus, les personnes les plus riches du monde ayant récupéré leurs pertes en neuf mois alors que le nombre de personnes vivant dans la pauvreté a doublé pour atteindre plus de 500 millions, selon un nouveau rapport du groupe anti-pauvreté Oxfam.

Les plus pauvres du monde pourraient mettre une décennie à se remettre financièrement des ravages causés par la pandémie de coronavirus, selon l’étude, qui indique que le nouveau coronavirus a accéléré la tendance actuelle à l’accroissement des inégalités de revenus.

Le rapport d’Oxfam sera publié pour coïncider avec l’Agenda de Davos du Forum économique mondial, qui se déroulera en ligne cette année, plutôt qu’avec son traditionnel rassemblement de personnalités mondiales dans la station de ski suisse de Davos.

Les personnes les plus riches d’Amérique ont vu leur richesse grimper en flèche pendant la pandémie de plus d’un billion de dollars, grâce à un marché boursier en plein essor et à une reprise en forme de K qui a profité aux riches, tandis que les plus pauvres ont dû faire face à des pertes de salaires et d’emplois et à des opportunités futures. Il s’agit d’un phénomène opposant les riches aux pauvres qui se répète dans le monde entier. Oxfam décrit l’impact de la pandémie comme « la plus grande augmentation des inégalités depuis que les statistiques ont commencé ».

Oxfam a appelé l’administration Biden et d’autres gouvernements du monde entier à s’attaquer aux inégalités causées par la pandémie. Aux États-Unis, a-t-elle déclaré, un « plan de relance économique de plusieurs billions de dollars » est nécessaire pour aider les dizaines de millions d’Américains qui souffrent de l’impact économique de la pandémie. Le président Joe Biden a proposé un plan de secours de 1,9 billion de dollars, bien qu’il n’ait pas encore été adopté par le Congrès.

« Ce n’est pas le moment de bricoler sur les bords. Nous avons besoin d’actions importantes et audacieuses pour un avenir plus digne où chacun pourra s’épanouir, et pas seulement survivre », a déclaré Paul O’Brien, vice-président d’Oxfam America.

Les économistes de 79 pays qui ont été interrogés par Oxfam ont déclaré qu’ils prévoyaient que leurs pays connaîtraient une « augmentation », voire une « augmentation majeure », des inégalités de revenus en raison de la pandémie. Parmi les économistes interrogés figurent Jeffrey Sachs de l’université Columbia, Jayati Ghosh de l’université du Massachusetts Amherst et Gabriel Zucman de l’université de Californie à Berkeley.

Un chômage plus élevé pour les femmes et les personnes de couleur

La pandémie a particulièrement mis en évidence les inégalités auxquelles sont confrontées les femmes et les personnes de couleur, qui ont subi des taux de chômage plus élevés pendant la pandémie. Ces personnes sont également plus susceptibles de travailler dans des secteurs plus exposés aux risques liés à la COVID-19, comme les emplois de service dans le secteur de la santé et de la restauration. Les femmes représentent 7 travailleurs sur 10 dans le secteur de la santé et de l’aide sociale au niveau mondial, note Oxfam.

« Les femmes et les groupes raciaux et ethniques marginalisés portent le poids de cette crise. Ils sont plus susceptibles d’être poussés dans la pauvreté, plus susceptibles d’avoir faim et plus susceptibles d’être exclus des soins de santé », a déclaré Gabriela Bucher, directrice exécutive d’Oxfam International, dans la déclaration.

Traduit par Anguille sous roche


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé