www.zejournal.mobi
Lundi, 01 Mars 2021

Et ça se dit philosophe...

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Samedi, 23 Janv. 2021 - 08h52

C’est dans les périodes historiques tendues que les personnalités se révèlent, dans toute leur splendeur – les résistants – ou dans toute leur misère – les collabos. Avec Michel Onfray, nous avons un exemple saisissant de la seconde catégorie. Philosophe de collaboration, pourtant, est un métier provisoire...

Voici la phrase qui servira d’épitaphe à Michel, philosophe « en gros » :

« Je suis très heureux de voir un peu les Français revenir à la raison et vouloir se faire vacciner, je trouve ça formidable parce que en gros la chose est très simple : c’est ou le confinement, ou la vaccination ».

La philo, c’est simple comme un coup de langue à la dictature !

Pour donner le change, Onfray s’en prend un peu à Macron, ce qui ne mange pas de pain puisque le pouvoir visible est fait pour ça, et que ça ne touche pas le pouvoir profond :

Les périodes sombres de l’Histoire portent certains individus au pinacle, le temps que dure la période, qui est un segment de temps, ne l’oublions pas. Le problème, pour ces gens-là, c’est la libération. On ne va évidemment pas pourchasser Michel dans les rues pour lui raser les cheveux, on pense que le sentiment de honte suffira à lui faire prendre conscience de l’inanité de ses propos.

Michel Onfray s’est donc fait le chantre, avec toute la force de son bagout, pour trois deniers de présence télé, de la politique de répression sanitaire, dont le but est de détruire la France en tant que nation, en brisant le moral et la résistance de son peuple.
Il ne faut pas se leurrer, nous sommes bien en période de guerre, et l’ennemi ne vient pas de l’autre côté de la frontière, il vient d’en haut, une autre espèce de frontière. L’oligarchie qui nous a déclaré la guerre ne recule devant rien pour imposer son agenda. Cependant, ceux qui relayent ses oukases malfaisants prennent sur eux la salissure morale que cette fonction impose, et cela n’est pas sans conséquences.

De l’État-protecteur à l’État-destructeur

Un philosophe, un penseur, un journaliste, un juriste, un homme politique dignes de ce nom devraient lutter de toutes leurs forces, de tous leurs mots et de toutes leurs fonctions contre cette dictature sans nom, que les Français ont du mal à nommer car elle se cache derrière l’État, un État qui est censé être protecteur. L’État-protecteur, c’est bien fini, on devra parler d’État-destructeur. Infiltré depuis des décennies par des forces antifrançaises, il se révèle au grand jour à la faveur d’une fausse pandémie qui est le nom de sa propre pathologie.

Le virus, c’est le noyau dur, formé par l’entrecroisement des réseaux de pouvoir, qui a mis la main sur l’État, avec ses fonctions régaliennes que sont, entre autres, la police et la justice. C’est pourquoi la police ne protège plus les Français (voir la barbarisation voulue de la société) : elle est devenue une police politique qui les menace, les réprime, les tabasse. Nous n’avons plus de justice non plus car seuls les oligarques sont protégés, eux et leurs amis.
Ne pas voir ça, focaliser sur le débat inepte de l’insuffisance des doses de vaccin, c’est à la fois trahir son âme et son pays.

Bonus : les réactions sur Twitter

« On n’en peut plus des yakafokons... »

« Que #Onfray se mette au travail, construise des usines en france, embauche du personnel et produise en masse des doses de vaccin ».

« Quand un philosophe tombe dans le sophisme après une grande peur.. LA CHUTE… bientôt il votera même MACRON. Dans un sens je le comprends, dans sa période COVID il n’a pas été soigné, et sans soin… la peur de sa vie ! Notons qu’il a chopé la dengue en guada, la covid en asie... »

« QI de poulpe mais !!! philosophe ! »

« Avant, j’attendais les avis d’Onfray qui portait un regard décalé et éclairé sur l’actualité. Mais c’était avant ! Maintenant, j’ai souvent l’impression d’avoir un temps d’avance sur lui dans ma réflexion ! Ou qu’il enfonce des portes ouvertes ».

« Personne ne sait ce que peut faire ce truc à ARNm sur le long terme il est potentiellement dangereux et Onfray veut vacciner massivement qu’il se vaccine et nous fiche la paix ».

« J’arrive jamais à pouvoir le regarder ce mec. Le façon il fais ce truc avec sa langue tous les 3 secondes me dérange ».

« Onfray est devenu un pleutre. Avant il nous disait que vivre c’est accepter le risque et maintenant il défend le passeport vaccinale ! Le même qui est contre l’infantilisation nous considère aujourd’hui comme des mômes avec l’obligation vaccinale. Enorme déception ! »

« Cette maladie qui n’est pas la peste comme il le disait lui même, rend totalitaire les pétochards qui parce qu’ils ont peur, veulent entraîner tout le monde dans leur folie et Onfray ni échappe pas ! »

« Gratte toi le stuff avec ton vaccin a deux francs ».

« pourquoi être etonnée, ils sont tous de la même caste ».

« Pour la première fois je le trouve très con ....comme quoi... »

« Perso, je l’ai toujours trouvé très con, j’ai eu une lueur d’espoir à un moment.. Vite eteinte. Comme disait mon père, un cheval de trait t’en feras jamais un cheval de course ».

« Combien il a touché ? »


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé