www.zejournal.mobi
Samedi, 27 Févr. 2021

Les fédéraux admettent que le « siège » du Capitole a été planifié à l’avance par les détracteurs de Trump, et non par les partisans de Trump

Auteur : Ethan Huff | Editeur : Walt | Lundi, 18 Janv. 2021 - 02h34

Les responsables fédéraux de l’application des lois font sauter le couvercle du « siège » du faux drapeau du Capitole, révélant qu’il a été planifié longtemps à l’avance par de mauvais acteurs qui détestent le président Donald Trump plutôt que de le soutenir.

De nombreux conservateurs sont déjà conscients du fait que ceux qui ont « pris d’assaut » les chambres du Congrès le 6 janvier n’étaient pas des partisans légitimes de Trump. Au lieu de cela, ils étaient les acteurs habituels de la crise qui semblent sortir du bois chaque fois qu’il y a un besoin urgent de vilipender les conservateurs.

Dans ce cas, l’objectif était de faire passer tous les partisans de l’équipe Trump pour des « terroristes » en prétendant être eux et en prenant d’assaut le bâtiment du Capitole. La plupart des politiciens et des médias se sont ralliés à cette fausse nouvelle en condamnant les partisans du Trump avant même de déterminer qui avait réellement envahi le bâtiment.

À cause des mensonges malveillants et des calomnies de la gauche, les personnes qui ont voté pour Trump sont retirées des médias sociaux, licenciées et harcelées par des « guerriers de la justice sociale » qui pensent qu’ils ont la meilleure morale dans tout cela.

La vérité, cependant, est que le soi-disant « siège » n’était pas très différent du 11 septembre en ce sens qu’il s’agissait clairement d’un travail de l’intérieur perpétré par les mêmes personnes qui ont dépouillé les Américains de leurs droits constitutionnels au nom de la « sûreté » et de la « sécurité » pendant des décennies.

Même CNN convient que tout ce qui a été capturé en photos et en vidéo le 6 janvier était probablement une émeute non associée qui a commodément abouti à ce que les partisans de Trump soient accusés d’être les coupables alors qu’ils étaient en fait ceux qui essayaient d’obtenir des émeutiers qu’ils cessent de briser les vitres et de faire des ravages.

« Les preuves découvertes jusqu’à présent, y compris les armes et les tactiques vues sur les vidéos de surveillance, suggèrent un niveau de planification qui a conduit les enquêteurs à croire que l’attaque du Capitole américain n’était pas seulement une protestation qui a dégénéré », a rapporté CNN.

« Parmi les preuves que le FBI examine, il y a des indications que certains participants au rassemblement de Trump à l’Ellipse, devant la Maison Blanche, ont quitté l’événement plus tôt, peut-être pour récupérer des objets qui seront utilisés dans l’assaut sur le Capitole. ”

Antifa, BLM probablement responsable du « siège » du Capitole

Les enquêteurs et les procureurs s’intéressent maintenant à l’aspect commandement et contrôle de l’attaque, qui a clairement nécessité un haut niveau de planification. Les forces de l’ordre examinent les dossiers de voyage et de communication afin d’identifier, soi-disant, qui était derrière tout cela.

« Il est absolument ridicule de croire que la tempête n’a pas été planifiée à l’avance », a écrit un utilisateur de Twitter en réponse à la nouvelle. « Il est absolument ridicule de croire que la tempête n’a pas été planifiée à l’avance », a écrit un utilisateur de Twitter en réponse à la nouvelle. L’histoire va redresser la barre, mais pour l’instant, tout est politique ”.

CNN suggère également, de manière étonnante, que l’émeute au Capitole était une invasion préméditée mise en place par des personnes qui ne sont pas, en fait, associées à Trump, et qui ne le soutiennent certainement pas.

« Mais les démocrates ont mis en accusation avant d’avoir eu des informations des enquêteurs », a tweeté l’écrivain chrétien conservateur Carmine Sabia à propos de la nouvelle.

Ces mêmes personnes étaient probablement aussi derrière le vol des élections. Trump et ses partisans attiraient trop l’attention sur l’élection volée et ne reculaient pas. Les opposants à des élections libres et équitables ont donc décidé d’agir en organisant un prétendu acte de « sédition » contre le gouvernement fédéral.

« Pourquoi Nancy Pelosi s’est-elle lancée dans une mise en accusation du président Trump avant qu’une enquête ne soit menée pour déterminer qui sont les responsables de cette attaque contre notre Capitole ? « a demandé un commentateur de Trending Politics.

« Elle était très pressée de le faire, tout comme l’autre fausse mise en accusation politique. Elle, les démocrates corrompus et certains républicains corrompus ont essayé de détruire ce pays ”.

***

Des discussions sur Discord révèlent un prétendu plan pour transformer le rassemblement Trump en une violente émeute

Les captures d’écran d’une chaîne de discussion Discord, prétendument animée par John Sullivan – un militant d’extrême gauche et anti-Trump qui semble avoir incité à la violence au Capitole américain tout en se faisant passer pour un journaliste – révèlent que lui et ses partisans ont infiltré la marche « Save America » du 6 janvier à Washington, D.C. 

Les captures d’écran mises au jour font suite à l’arrestation de Sullivan pour son rôle dans l’émeute du Capitole, qui comprenait des appels à la violence tels que « nous devons faire brûler cette merde » et « c’est notre maison, fils de put* », comme peut le révéler une déclaration sous serment.

Le canal de discussion Discord serait affilié au groupe Insurgence USA de Sullivan, qui se décrit comme « formant une coalition arc-en-ciel pour unir tous les peuples sous une même bannière afin de lutter pour la libération et la liberté de tous les peuples ».

« Nous sommes la révolution, montrons-leur la puissance du peuple uni », ajoute la page du groupe.

Les journaux de chat corroborent la récente accusation fédérale contre Sullivan, notant qu’il n’a pas assisté à l’émeute pour « faire un rapport » mais plutôt pour servir d’agent provocateur. Sullivan – qui utilise le nom de Jayden X – peut être vu en train d’envoyer une image de lui-même dans un chapeau Trump 2020 avec une légende « counter intel » le 6 janvier :

Sullivan se faisant passer pour un partisan.

Après les émeutes, d’autres utilisateurs de Discord ont révélé qu’ils s’étaient déguisés en partisans de Trump en portant des casquettes et des chemises avec l’insigne du président :

Les utilisateurs avouent porter des casquettes ou des chemises de Trump pour se fondre dans la masse.

D’autres utilisateurs, tels que « deaththreat », ont admis qu’une « grande quantité d’anti-Trump » composait ceux qui prenaient d’assaut le Capitole avant de paraître s’identifier dans la foule :

Des utilisateurs de Discord qui s’identifient à la manifestation du Capitole.

D’autres participants se sont photographiés en train de renverser les partisans de Trump à l’extérieur du Capitole:

Sullivan avait également affiché des instructions sur la façon de fabriquer des lingettes pour armes chimiques.

Enfin, de nouvelles informations montrent que Sullivan et son équipage prévoyaient de participer à d’autres manifestations violentes se faisant passer pour des partisans pro-Trump :

Pas plus tard que mercredi 13 janvier, il semble avoir posté des commentaires tels que « Lol, ça va être la guerre ».

Les dernières informations contredisent sérieusement les affirmations de l’establishment selon lesquelles Donald Trump aurait incité à une émeute au Capitole et que ses partisans seraient responsables de la majeure partie de l’action du 6 janvier.

Lire aussi : Pourquoi un fondateur du groupe d’extrême gauche BLM filmait-il à l’intérieur du Capitole en tant que manifestant ?

Source : The National Pulse – Traduit par Anguille sous roche


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé