www.zejournal.mobi
Mercredi, 27 Janv. 2021

Une agence de voyage britannique boycotte Qantas en raison de sa politique « Pas de vaccin, pas de vol »

Auteur : Jade | Editeur : Walt | Vendredi, 27 Nov. 2020 - 12h09

Une agence de voyage britannique a annoncé qu’elle boycotterait la compagnie aérienne australienne Qantas en raison de sa politique “pas de vaccin, pas de vol”, affirmant que les voyageurs devraient avoir la liberté de choix.

La semaine dernière, le PDG de Qantas, Alan Joyce, a annoncé que la compagnie aérienne mettrait en place une politique interdisant à toute personne n’ayant pas reçu le vaccin contre le COVID-19 d’utiliser son service.

“Nous envisageons de modifier nos conditions d’utilisation pour dire, pour les voyageurs internationaux, que nous allons demander aux gens de se faire vacciner avant de pouvoir monter dans l’avion”, a-t-il déclaré.

Cette politique a depuis été soutenue par le Premier ministre australien Scott Morrison, qui a déclaré que les passagers qui ne se sont pas fait vacciner avant d’entrer en Australie seraient soumis à une quarantaine de deux semaines.

D’autres compagnies aériennes, comme Korean Air, ont également fait savoir qu’elles exigeraient la vaccination, tandis que le secteur en général semble se diriger vers un “passeport commun” numérique qui contiendra des informations sur le statut de vaccination.

Toutefois, la réaction a déjà commencé, un agent de voyage au Royaume-Uni ayant annoncé un boycott général de Qantas concernant sa politique de vaccination.

Tradewinds Travel a publié sur son site web une déclaration affirmant que “l’autonomie corporelle en matière d’intervention médicale est un choix personnel et non quelque chose que les entreprises peuvent imposer aux gens”.

“Nous ne sommes pas anti-vaccination mais nous sommes pro-choix. Il y a une énorme différence entre la coercition et le libre choix”, affirme la déclaration.

La compagnie a également noté que Qantas “partageait des codes avec Emirates” pour les vols vers l’Extrême-Orient et qu’Emirates n’avait pas annoncé qu’elle suivrait la même politique, ce qui a suscité la question suivante : “Nous nous demandons si cela a été discuté avec Emirates avant l’annonce de Qantas ?”

“Jamais auparavant dans l’histoire de l’aviation, il n’y a eu d’obligation d’injection avant l’embarquement dans un avion”, ajoute la déclaration.

“Si l’Australie en tant que nation prend la décision de ne pas autoriser l’entrée aux personnes sans vaccination, alors c’est dans leur droit, et les gens peuvent faire un choix éclairé quant à leur souhait de visiter le pays. Mais ce n’est pas à une compagnie aérienne de faire respecter cette décision par ses clients”.

La compagnie a déclaré qu’elle avait reçu “beaucoup de soutien” pour sa position.

Dans le même ordre d’idées, la compagnie aérienne européenne Ryanair a fait savoir qu’elle n’exigerait pas des voyageurs qu’ils se fassent vacciner contre le coronavirus avant de les autoriser à voyager.

Le directeur général Eddie Wilson a souligné qu’il serait inutile d’exiger un vaccin puisque les gens peuvent voyager entre différents pays européens en voiture ou en train.

“Avec les courts trajets et la liberté de circulation des personnes en Europe… Je pense que nous verrons un paysage entièrement différent au printemps et au début de l’été, ce qui n’est pas vraiment pertinent pour les courts trajets et les voyages européens”, a déclaré Wilson.

“À Paris, si vous ne choisissez pas la vaccination… vous prendrez juste un train à la place”, a-t-il ajouté.


- Source : Aube Digitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé