www.zejournal.mobi
Mardi, 19 Janv. 2021

« Nous allons tranquillement vers un État autoritaire » (députée LREM)

Auteur : David Valverde | Editeur : Walt | Mardi, 24 Nov. 2020 - 06h50

Nathalie Sarles ne votera pas en faveur du projet de loi de sécurité globale ce mardi après-midi à l'Assemblée nationale. La députée du Roannais critique un texte qui va "beaucoup trop loin".

Nathalie Sarles réagit ce lundi matin à l'intervention du chef de l'État mardi soir et à la loi de sécurité globale qui symbolise, selon elle, une dérive "autoritaire".

Nathalie Sarles, c'est une semaine décisive pour l'organisation du pays face au virus. Pas de déconfinement total comme on en prend le chemin, mais une adaptation du confinement. C'est la bonne solution ?

Absolument car les services hospitaliers sont encore en grande tension aujourd'hui. Il ne faut pas aller trop vite. En revanche, le monde économique a besoin de reprendre une vie normale. Il faut trouver un équilibre entre ces deux besoins impérieux. Il faut pouvoir rouvrir les commerces avec une sécurité maximale et renforcée qui évite que le virus s'emballe à nouveau et se propage à nouveau dans la population.

Vous êtes surprise que les chiffres reculent alors que le confinement qu'on nous propose est finalement une sorte d'entre-deux ?

Aujourd'hui nous voyons que le pic de cette 2e vague a été atteint, mais il faut rappeler que certains parlent d'une 3e vague. Ce n'est pas parce que les chiffres sont meilleurs aujourd'hui que demain nous ne risquons rien.

A quoi doit alors ressembler Noël ?

Ce n'est pas moi qui vais décider comment chaque famille va s'organiser. Il faut que chacun le fasse avec raison et sans passion, en ayant toujours en ligne de mire que le virus est là et qu'il faut restreindre le nombre de personnes qui se retrouvent autour d'une table. J'exhorte mes concitoyens à la plus grande prudence. On peut faire la fête mais de façon raisonnée.

Le président de la Région Auvergne Rhône Alpes veut organiser une vague massive de test en Auvergne Rhône Alpes. C'est un coup de com' comme le dit le gouvernement ou c'est utile pour passer de bonne fêtes de Noël dans notre région ?

C'est un coup de com' car M. Wauquiez n'a pas la compétence de la santé. Ensuite qui va payer les test qu'il propose et quelle portée vont-ils avoir ? Cette opération est absolument inutile. On a aujourd'hui déjà déterminé dans quel cadre on va utiliser les tests antigéniques notamment pour le personnel sanitaire, mais ce n'est pas en faisant une campagne massive dans une région que nous allons régler le problème.

Autre sujet la proposition de loi de sécurité globale. De vives oppositions dans la population avec des manifestations notamment ce weekend.  Vous allez voter pour, demain, à l'occasion du vote solennel ?

Non je ne la voterai pas car je suis en opposition une grande partie de ce texte. Nous allons tranquillement vers un état autoritaire, vers une suppression des libertés individuelles. Des libertés déjà mises à mal par la période sanitaire avec le confinement et les restrictions de déplacement. Il faut donner un cadre de protection des forces de l'ordre mais cette loi va beaucoup trop loin, notamment l'article qui fait tant polémique. Il faut préserver la liberté d'expression dans notre pays d'autant que le cadre juridique existe.

Nous avons un arsenal juridique dans la loi pénale, ou avec la circulaire de 2008 de Nicolas Sarkozy. Aujourd'hui ce texte va beaucoup trop loin. Il vient affirmer que l’État est autoritaire et ce n'est pas le type de société auquel j'aspire. Nous avons entendu beaucoup de déclarations de la part de notre ministre de l'Intérieur qui n'engagent que lui et non pas le gouvernement ou les parlementaires. Elles ont créé beaucoup de confusion et portent ce message d'un État autoritaire.


- Source : France Bleu

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé