www.zejournal.mobi
Samedi, 23 Janv. 2021

Panique à bord du vaisseau Système

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Samedi, 14 Nov. 2020 - 09h07

Les médias bruissent des cris de rage, de haine ou de peur des élites, ou plutôt de ceux qui ont pris la place des élites naturelles et qui squattent nos médias mainstream, médias qui ont eux aussi été volés au peuple. Par exemple, Toussaint, Raoult, Fouché, Wonner, sont des élites naturelles, pour ne prendre que celles qui ont éclos en 2020. Mahjoubi, Barbier, BHL ou Cohen sont des élites artificielles, placées là par le Système pour empêcher les élites naturelles de prendre le pouvoir.

L’ancien directeur de L’Express Christophe Barbier devient chroniqueur de l’hebdomadaire Actualité juive, indique La Lettre de l’expansion. L’éditorialiste rédigera un billet politique au sein du journal récemment repris par Marc Eisenberg, qui possède déjà Radio J, Judaïques FM et Studio Qualita. Christophe Barbier est également chroniqueur politique et théâtre sur Radio J. Celui qui intervenait chaque jour dans la matinale de BFMTV depuis 2016 pour un billet politique a laissé la place à Matthieu Croissandeau cette année.

Ça, c’est le jeu des chaises musicales dans le petit monde clos et consanguin du Système. Un Barbier qui milite logiquement pour le vote par correspondance, source de toutes les fraudes pour le Système car sinon, on risque le raz-de-marée populiste.

Dès qu’on allume une chaîne, qu’on ouvre un journal, qu’on écoute une radio, c’est la même chanson : Soral est dangereux, Hold-Up c’est du complotisme, et si on peut amalgamer tout ça au terrorisme islamiste – bonne chance les képeliens –, alors c’est tout bénef pour la pseudo dominance. Mais rien ne tient bien longtemps à l’ère des débunkages ultra rapides du Net.

Mahjoubi, qui avait disparu des radars, est ressorti de sa naphtaline pour pester contre la crue complotiste :

Eh oui, pauvre Christophe, pauvre Mounir, les complotistes sont partout, et c’est normal, ce sont les Français qui refusent de penser contre eux-mêmes. Ce sont des gens normaux, de bon sens, avec une bonne dose de lucidité, celle qu’on contracte quand on est aux prises avec le réel, loin du hors-sol des dirigeants médiatico-politiques corrompus, générateurs d’extorsions, de mensonges et de catastrophes.

Il ne fait pas bon être du côté du Système actuellement, et ça va aller en empirant, car les brebis qui se sont sauvées de l’enclos du Système n’y reviendront plus. Quand on goûte à la liberté... Cependant, il faudra supporter la violence oligarchique, qui n’a plus que la menace et la répression pour tenir.

Dans un bel ensemble, tous ceux qui ont dénoncé ce Système d’une manière ou d’une autre se retrouvent liés. Les sensibilités diffèrent, les moyens d’action diffèrent, mais le but est le même : débarrasser la France de cette caste de manipulateurs qui jouent contre notre pays.

Les élites artificielles doivent laisser la place aux élites naturelles, celles que les gens ont choisies, pas celles qui se sont auto-cooptées. Le résultat de la politique des imposteurs est un désastre qui crève les yeux. Les lanceurs d’alerte se succèdent sur les chaînes d’infos qui les invitent de moins en moins, mais il faut bien faire de l’audience !

Déjà, la chaîne BFM TV annonce qu’elle n’invitera plus le Pr Raoult sans une solide contradiction en plateau. On va devoir subir des hordes de Cécile Thibert. Mais les médias alternatifs sont déjà là et fonctionnent parfaitement. S’y retrouvent tous les amoureux de la liberté de penser. Du côté des intoxiqués, comment peut-on rester sous le joug d’une dictature qui n’est même pas éclairée ?

Si encore la France avait un Poutine ou un Trump... Mais cela lui est interdit par les médias mainstream en faillite commerciale et morale, des médias sauvés par la subvention, c’est-à-dire l’argent des Français qui ne les lisent ou ne les regardent plus. 

Nous pensions fin 2019, après un an de Gilets jaunes, que nous étions dans une accélération de l’Histoire, et voilà que nous vivons une accélération dans l’accélération de l’Histoire. Les choses vont si vite que personne ne peut prédire l’avenir : le simple calcul du lendemain devient complexe. Cependant, les grandes tendances sont là, ou plutôt la grande tendance : le réveil des peuples contre des élites corrompues, inefficaces et dangereuses.


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé