www.zejournal.mobi
Lundi, 30 Nov. 2020

Pas de Prix Nobel pour Greta… Dieu merci

Auteur : Madsen Pirie | Editeur : Walt | Mardi, 20 Oct. 2020 - 09h58

Ainsi, le Comité Nobel norvégien a décerné le prix Nobel de la paix 2020 au Programme alimentaire mondial pour ses efforts visant à combattre la faim et à empêcher qu’elle ne soit utilisée comme arme de guerre.

Ils ne l’ont pas décerné à Greta Thunberg, l’une des favorites.

C’est aussi tout à fait juste, car elle ne le méritait pas.

Loin d’encourager la paix, elle a semé la discorde et la division. Loin de faire du monde un endroit plus heureux et plus sûr, elle a contribué à rendre les gens craintifs et pessimistes. Avec Extinction Rebellion, elle a colporté l’idée que nous devons tous cesser de faire les choses que nous aimons, comme voyager et faire du commerce à l’échelle mondiale, pour vivre une vie plus étroite, plus restreinte, qui a moins d’impact sur la planète.

Elle a peut-être raison de dire que si nous achetions et voyagions tous localement, en nous déplaçant à cheval et en charrette vers les villages voisins, cela pourrait réduire notre empreinte sur l’environnement. Cependant, lorsque nous vivions comme cela, des mères mouraient en accouchant, des enfants mouraient en bas âge, des gens mouraient de la peste et la vie de beaucoup était tragiquement courte et sordide.

C’est la révolution industrielle et sa création de richesses qui ont rendu possibles les progrès de la médecine, de l’assainissement et de la science qui ont rendu possible une vie meilleure pour tant de gens. L’idée que nous devons arrêter la technologie industrielle moderne afin de sauver la Terre de l’extinction est aussi fausse que dangereuse. La réalité est que nous devons utiliser cette technologie industrielle moderne pour résoudre les problèmes auxquels nous sommes confrontés.

Un candidat plausible pour le prix Nobel de la paix de l’année prochaine pourrait être le Duc de Cambridge. Avec Sir David Attenborough, il a lancé le programme Earthshot, qui récompensera les innovations et les inventions qui contribuent à résoudre les problèmes environnementaux. Cinq prix par an, d’un million de livres chacun, seront décernés pendant dix ans à des équipes qui produisent de nouvelles manières d’aborder des questions telles que le climat et l’énergie, la nature et la biodiversité, les océans, la pollution de l’air et l’eau douce.

C’est exactement la bonne approche, alors que celle de Greta Thunberg n’est pas la bonne. L’objectif est de stimuler l’ambition et l’innovation pour explorer et inventer de nouvelles façons d’aider la Terre à résoudre ses problèmes. Il en résultera une énorme stimulation pour les solutions impliquant un changement technologique, plutôt que celles qui nécessitent un changement de comportement. Au lieu d’utiliser le bâton pour pousser les gens à vivre plus simplement, il incitera à nous aider à vivre plus intelligemment.

C’est la technologie qui rend les véhicules moins polluants, qui permet aux agriculteurs de produire plus de nourriture avec moins de terres et qui permet à une plus grande partie du monde de profiter d’une eau moins polluée. Et ce sont les innovations technologiques qui nous donneront une énergie propre, un air plus pur et qui rendront nos océans plus sûrs pour la vie marine.

L’idée que nous devons tous accepter des limitations massives de nos modes de vie, et que les possibilités offertes par le monde moderne doivent être limitées et fermées afin d’éviter une catastrophe, est tout simplement fausse. C’est grâce à des avancées telles que celles encouragées par les prix Earthshot que nous pouvons nous éloigner d’un avenir dystopique pour l’humanité et passer à un avenir plus propre et plus sûr.

L’affirmation selon laquelle personne n’écoute ou ne fait quoi que ce soit est également manifestement fausse. Nous nous éloignons des combustibles fossiles à un rythme plus rapide que ce que l’on avait prédit. Nous prenons des mesures pour garantir un air plus pur et des rivières plus propres. Les nouveaux prix annoncés par le Prince William et Sir David vont accélérer ces progrès et apporter les avancées nécessaires plus rapidement qu’il n’aurait été possible autrement.

Certains signes indiquent que le gouvernement britannique prépare une taxe sur le carbone, l’industrie, l’agriculture et les transports devant tous payer pour leur production de carbone. Cela signifie que les innovateurs seront encouragés à trouver de nouveaux moyens de réduire leurs émissions de carbone par des avancées technologiques, sans que la main lourde du gouvernement ou le pied estampillé de Greta ne les contraigne à limiter leurs activités. S’ils vont de l’avant avec cela, le gouvernement britannique pourrait bien mériter lui-même un prix Nobel.

Traduit par Aube Digitale


- Source : CapX (Royaume-Uni)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé