www.zejournal.mobi
Vendredi, 27 Nov. 2020

Des drones patrouillent à Marseille pour rappeler les consignes sur le Coronavirus

Auteur : Jade | Editeur : Walt | Lundi, 28 Sept. 2020 - 07h44

Nous vivons désormais dans une véritable dystopie, avec Olivier Véran réclamant la fermeture des bars et des restaurants à Marseille, un point chaud du Covid, et maintenant des drones qui patrouillent la ville pour rappeler que le port du masque est obligatoire, sans oublier de rappeler que tout contrevenant est passible d’une amende de 135 euros.

 

 

 

Cette pratique d’avoir recours à des drones est la même qu’en Australie et en Espagne où des hélicoptères ont été carrément déployés pour repérer tous ceux qui refusent d’obtempérer.

La députée marseillaise Samia Ghali récemment élue a d’ailleurs recommandé la désobéissance aux restaurateurs de la ville face aux nouvelles restrictions :

L’élue a d’abord contesté la plus forte circulation du virus dans les bars, que le Premier ministre Jean Castex estime « trois fois plus [forte] qu’ailleurs ». Avant d’avertir : « La police municipale ne verbalisera pas les restaurants et bars ouverts », malgré les restrictions. « La police municipale a d’autres missions », a justifié Samia Ghali. « Je préférerais que demain, la police soit là où elle doit être, là où on a des problèmes avec des rodéos sauvages […], les problèmes de cambriolage, les problèmes de stupéfiants, plutôt que d’aller verbaliser des commerçants qui essaient de gagner leur vie et faire marcher l’économie française », a-t-elle insisté.

Cette décision fait suite à une manifestation des taxis et restaurateurs en soutien au professeur Didier Raoult.

Par ailleurs Philippe Parola, membre de l’équipe du Professeur Raoult, a reconnu en juillet dernier sur LCI ce mercredi une augmentation du nombre de cas à Marseille en lien avec des retours du Maghreb. Il avait dit :

« On a entre 1 et 25 patients par jour qui sont positifs », concède-t-il. Il tempère cependant cette nouvelle en déclarant que les cas recensés sont des « gens qui reviennent de voyage, dans des zones où l’épidémie est toujours active. Pour nous à Marseille, ce sont des gens qui reviennent essentiellement de l’Afrique, du Maghreb ». […]

Il faut noter que le gouvernement n’a rien fait pour empêcher ces retours et que désormais les marseillais en pâtissent.


- Source : Aube Digitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé