www.zejournal.mobi
Mercredi, 28 Oct. 2020

Comment le Conseil de l’Europe pouvait-il prévoir dès août une discussion à la rentrée … sur le cas Navalny ?

Auteur : Karine Bechet-Golovko | Editeur : Walt | Lundi, 14 Sept. 2020 - 08h05

Une information aussi surprenante que significative vient d’être dévoilée par le chef de file de la délégation russe à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe : dès le mois d’août, avant que l’on ne sache ce qui se passe avec Navalny, l’ordre du jour des séances prévoyait à la rentrée une discussion … sur Navalny. Si le politiquement correct nous oblige à écarter la voie de la mise en scène concertée de l’exfiltration du blogueur-opposant et de la relance de l’attaque de la Russie, il ne reste qu’une seule explication possible : le Conseil de l’Europe a recours à des voyants … C’est tout aussi plausible que le novichok.

Pietr Tolstoï, à la tête de la délégation russe à l’APCE vient de faire une déclaration qui, à n’en pas douter, passera inaperçue dans les médias occidentaux. Et pour cause.

« Pour moi, ça a été particulièrement surprenant de voir, encore en août, à l’odre du jour des séances de la commission des questions juridiques et des droits de l’homme un point prévoyant la discussion de ce sujet (Navalny). Alors qu’à ce moment, il n’y avait absolument aucune information sur l’état de santé de Navalny et ni sur son diagnostic. (…) Il a été demandé aux collègues européens une aide concertée dans l’enquête sur l’incident avec le blogueur Navalny, pour que par la suite, il soit possible de discuter de la confirmation des faits et non pas des rumeurs« .

Donc, avant que l’on ne sache rien sur Navalny, il était déjà prévu de le mettre à l’ordre du jour à la rentrée et les « collègues européens » ont été priés de trouver des faits. Le hasard des calendriers est incroyable …

Il faut dire que les choses ne cessent de s’enchaîner. Navalny s’est réveillé, frais comme un gardon. Prêt à parler, ayant toute sa mémoire. Décidément, le novichok est de plus en plus mauvaise qualité … D’autant plus qu’aucune des personnes l’accompagnant pendant ce voyage n’a été contaminée … Soit. Il y en a même une, Maria Pevtchykh, grande patriote de l’opposition russe vivant de manière permanente à Londres, qui vient de s’enfuir … en Allemagne, dès que le Comité d’enquête l’a convoqué comme témoin. A moins que sur le modèle de l’opposition biélorusse, l’on n’affirme qu’elle aussi soit parti à l’insu de son plein gré sous la contrainte.  À ce rythme-là, l’Allemagne va dépasser l’Angleterre comme Eldorado des « opposants » russes …

Nous vivons vraiment une époque merveilleuse, passablement primaire, mais merveilleuse !


- Source : Russie politics

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...