www.zejournal.mobi
Lundi, 10 Août 2020

Pourquoi Gérald Darmanin met-il soudainement en avant ses origines ?

Auteur : RT (Russie) | Editeur : Walt | Jeudi, 09 Juill. 2020 - 14h53

Depuis qu'il a été nommé ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin aime rappeler publiquement ses origines de petit-fils d'immigré et son aïeul algérien. Une stratégie qui ressemble curieusement à celle de son mentor, Nicolas Sarkozy.

«Grand honneur, pour le petit-fils d’immigré que je suis, d’être nommé Ministre de l’Intérieur de notre beau pays», a posté Gérald Darmanin sur Twitter le 6 juillet, jour de sa nomination en tant que ministre de l'Intérieur.

Gérald Darmanin est effectivement le petit-fils d'un tirailleur algérien et résistant durant la Seconde guerre mondiale.

Au Sénat, le 8 juillet, il a d'ailleurs tenu à rappeler que son grand-père «priait Allah et portait l'uniforme de la République». «Mon premier prénom est Gérald, mon deuxième prénom est Moussa», a-t-il ajouté après avoir déclaré, en réponse à la question de la sénatrice Jacqueline Eustache-Brinio : «Oui, l'islam politique est un ennemi mortel pour la République». Dans son intervention, la sénatrice se disait inquiète de la montée du communautarisme islamique. Elle a d'ailleurs rappelé les positions de Gérald Darmanin qui évoquait en 2015 une laïcité «punitive» et suggérait à maintes reprises un «concordat avec l'Islam». Concordat «qui remettrait gravement en cause les principes mêmes de la loi de 1905», a appuyé Jacqueline Eustache-Brinio.

Depuis sa nomination à l'Intérieur, Gérald Darmanin semble vouloir communiquer coûte que coûte sur ses origines. Cela fait curieusement écho à la stratégie passée de l'un de ses proches... Nicolas Sarkozy. En campagne pour la présidentielle de 2007, le leader de la droite rappelait avec fierté, lors du discours d'investiture, qu'il était «petit Français au sang mêlé». Après son élection, il restera malgré tout discret sur sa parenté, et son lien avec la Hongrie à travers son père Pal.

Toutefois, peu avant le second tour de la présidentielle de 2012, le président en fonction semblait faire de sa parenté étrangère un argument de campagne : «Mon père était hongrois. Un jour il a voulu devenir français. Quand on est en France depuis longtemps, la naturalisation est de droit».

Gérald Darmanin prendrait-il son inspiration chez Nicolas Sarkozy ? Le magazine Gala du 6 juillet rappelle que les deux hommes nouent une amitié depuis 2016. Nicolas Sarkozy le qualifierait même comme son «fils préféré», rappelle Gala d'après Ludovic Vigogne dans son livre Tout restera en famille.

Désormais, les parcours semblent s'aligner entre les deux hommes. Nicolas Sarkozy comme Gérald Darmanin ont été ministre au Budget et ministres de l'Intérieur. Nicolas Sarkozy utilisera cette dernière fonction pour se forger une légitimité en vue de la présidentielle de 2007. Il parviendra la même année à se faire élire à la présidence de la République. Reste à savoir si Gérald Darmanin a la même pensée en se rasant le matin.

***

Gérald Darmanin réagit à la plainte pour viol qui le vise

Accusé de viol, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur, a affirmé sur RTL «avoir le droit à la présomption d’innocence» en raison des trois décisions de justice à son encontre qui ont été classées sans suite.

En réaction à l’accusation de viol, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a déclaré «avoir le droit à la présomption d’innocence». Il a également affirmé avoir demandé à son administration à ne pas avoir de remontées d'informations sur les affaires le concernant.

«Je ne commente pas les affaires de justice en général et pas la mienne depuis 3 ans en particulier. Je constate simplement qu'il y a eu trois décisions de justice, deux enquêtes préliminaires ont été classées sans suite et un non lieu rendu par deux juges d'instruction (...) alors il me semble qu'au bout de trois décisions de justice, on peut penser que j'ai le droit à la présomption d'innocence», a-t-il annoncé sur RTL.

Il se dit marcher «la tête haute» car «la décision qui a été rendue est une décision de forme, qui ne remet en aucun cas le fond de question».

Investigations

En juin dernier, la cour d'appel de Paris a ordonné la reprise des investigations concernant une accusation de viol de 2009 visant M. Darmanin, lequel occupait alors le poste de ministre des Comptes publics.

Le ministre de l’Intérieur est accusé de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance via une plainte avec constitution de partie civile datant de février 2018. La plaignante, Sophie Patterson-Spatz, affirme avoir été violée en 2009. À l'époque, elle s'était adressée à l'élu, alors chargé de mission au service des affaires juridiques de l'UMP, pour essayer de faire annuler une condamnation de 2004 pour chantage et appels malveillants contre un ex-compagnon. (Sputnik)


- Source : RT (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...